Intelligence artificielle BMW dévoile une solution d'anonymisation basée sur l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Conférence Think 2021 de IBM : des innovations dans le cloud hybride et l’intelligence artificielle

Dans le cadre de la conférence Think de la compagnie IBM, la firme a annoncé ses avancées dans le domaine de l'intelligence artificielle. Le cloud...

STREAMER : un programme permettant d’intégrer et de tester facilement des algorithmes de machine learning

Des chercheurs du CEA List (Université Paris-Saclay, CEA) et du laboratoire DAVID (Université Paris-Saclay, UVSQ) ont uni leurs forces dans le cadre du projet...

DessIA lève 5,5 millions d’euros pour développer son intelligence artificielle dans le secteur de l’ingénierie

Cette semaine, la start-up DessIA a annoncé avoir levé près de 5,5 millions d'euros auprès des fonds d'investissement Supernova Invest, btov Partners, Go Capital...

ARIES for SEEA : la plateforme de l’ONU pour atteindre les objectifs de développement durable

Mesurer plus facilement l'impact de la nature et des écosystèmes sur l'économie des pays et le sentiment de bien-être, c'est l'objectif du nouvel outil...

BMW dévoile une solution d’anonymisation basée sur l’intelligence artificielle

BMW, le constructeur automobile allemand, a développé une solution d’anonymisation basée sur l’intelligence artificielle. Ce modèle permettra d’empêcher qu’un objet puisse être identifié sur une photo ou une vidéo. La plateforme s’appuie sur l’outil d’étiquetage BMW Lite, déjà conçue par la marque. 

Les applications de l’intelligence artificielle dans le système de production de BMW

Dans le cadre du “Project AI”, le groupe BMW avait déjà publié, en 2019, une première sélection d’algorithmes et de programmes utilisés dans le système de production, comme nous l’indique Kai Demtröder, responsable de la transformation des données et de l’IA pour la marque :

“L’énorme quantité de commentaires que nous avons reçus sur les algorithmes que nous avons publiés nous a beaucoup plu. Notre communauté BMW AI est très satisfaite de l’appréciation que nous recevons dans le monde entier. Nous assistons à de nombreux développements supplémentaires basés sur notre code source et notre approche d’IA sans code. Nous continuerons à suivre cette approche et à partager nos algorithmes d’intelligence artificielle sans code afin que l’intelligence artificielle puisse être rendue accessible à un large éventail d’utilisateurs.”

Le constructeur automobile utilise l’IA notamment pour la détection d’objets en production grâce au traitement d’images. BMW affirme que son application offre un très bon niveau de robustesse, même dans des conditions particulières dont les paramètres peuvent varier. L’analyse d’images basée sur l’IA permet, selon la marque, de maintenir une qualité supérieure de production. Un autre usage de l’IA concerne le développement de robots intelligents autonomes pour des tâches logistiques.

BWM a conçu une solution d’anonymisation basée sur l’IA qui rentre dans le cadre des applications précédemment citées.

La solution d’anonymisation de BMW

Ce logiciel s’appuie principalement sur l’IA qui est utilisée pour classer automatiquement certaines zones d’une image en fonction de paramètres et de caractéristiques prédéfinies. Le système analyse ses zones et fait en sorte que toutes celles qui doivent devenir méconnaissables le deviennent grâce au floutage, en les masquant ou en les pixelisant. Dans le cadre d’une vidéo, elles peuvent même être bloquées ou supprimées afin qu’elles n’apparaissent jamais.

La principale technologie utilisée est l’outil d’étiquetage BMW Lite qui permet à ses utilisateurs de classer des photos grâce à des étiquettes ou encore de former le modèle d’IA. Chaque étiquette contient l’ensemble des informations contenues dans l’image ou dans une portion de vidéo.

Markus Grüneisl, responsable du système de production et de la numérisation chez BMW, s’est exprimé autour de la création de ce logiciel d’anonymisation :

“Les applications d’IA permettent de soutenir les équipes de contrôle qualité dans des tâches comme l’inspection des pièces et des composants, ainsi que dans le développement de nos robots logistiques autonomes et intelligents. Les algorithmes d’anonymisation désormais utilisables garantissent également une confidentialité optimale des données et une protection des informations.”

La solution est dite “No-Code AI” : cela favorise la création de codes par le personnel de production pour répondre à un problème particulier, même s’il n’est pas initié au codage. C’était l’une des volontés de la marque, comme l’indique Markus Grüneisl :

“Rendre la solution d’anonymisation intuitive à utiliser était un aspect important du développement pour nous, afin de garantir qu’elle puisse être facilement utilisée pour un large éventail d’applications.”

Les algorithmes sont également disponibles publiquement pour que les développeurs de logiciels du monde entier puissent, s’ils le souhaitent, modifier et améliorer le code source.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci