Intelligence artificielle Bateaux autonomes : le Mayflower Autonomous Ship a rejoint Plymouth dans le...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Maran Tankers Management (MTM) va utiliser la plateforme d’évitement de collision d’Orca AI

Orca AI, start-up spécialisée dans la vision par ordinateur, ayant développé une plateforme automatisée de connaissance de la situation pour une navigation maritime sécurisée,...

« The Internet Health Report » 2022 de la fondation Mozilla consacré à l’intelligence artificielle

La Fondation Mozilla s'est donné pour mission de garantir qu’Internet soit une ressource publique mondiale, ouverte et accessible à tous. En 2017, elle...

Vision par ordinateur : Reconnaître les objets plus rapidement et plus précisément grâce aux CNN

Malgré des mouvements incessants du corps, de la tête ou des yeux, la perception visuelle que nous avons des objets nous entourant reste stable...

La start-up Move.ai intègre le programme LeStudio, accélérateur de LaSource

Fin juin, LaSource, une agence BtoB basée à Paris, axée sur le sport, le digital et les nouvelles technologies a annoncé que Move.ai, société...

Bateaux autonomes : le Mayflower Autonomous Ship a rejoint Plymouth dans le Massachussets

Après des arrêts techniques aux Açores et à Halifax, au Canada, le trimaran océanographique de 15 mètres de long Mayflower est arrivé dans le port de Plymouth, au Massachussets, après une traversée autonome de l’Atlantique, il serait ainsi, selon ses concepteurs, le premier bateau de cette taille à réussir cette prouesse. Piloté par l’IA et propulsé par l’énergie solaire, son objectif premier est la recherche océanographique, les 3 projets initiaux visaient à mesurer le niveau de la mer et la hauteur des vagues, analyser la composition chimique de l’eau de mer et écouter les chants des baleines via des hydrophones.

L’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée dans le domaine maritime que ce soit pour la logistique portuaire, la préservation de l’écosystème marin ou encore la navigation autonome. Cependant la collecte des données d’un système aussi vaste et complexe que l’océan coûte extrêmement cher.

Brett Phaneuf, cofondateur de ProMare, une fondation scientifique spécialisée dans la recherche marine, et directeur du projet de navire autonome Mayflower déclare :

« Les navires de recherche autonomes tels que le MAS – intégrés à d’autres réseaux terrestres, de navires et de satellites – peuvent collecter des données sur l’océan à une échelle et à un coût bien au-delà de ce qui est possible avec la flotte actuelle relativement petite de navires de recherche avec équipage. C’est pourquoi je me suis intéressé à l’utilisation de la robotique et de l’autonomie dans l’exploration océanique. Il ouvre des parties de l’océan qui ne sont tout simplement pas accessibles aux humains. »

Fin 2016, ProMare a présenté le concept Mayflower Autonomous Ship (MAS) lors d’une conférence en Suisse, il a intéressé les représentants d’IBM présents dans l’auditoire.

Le bateau autonome de 5 tonnes et 15 mètres de long, a été construit en Pologne selon les spécifications de ProMare et assemblé en Angleterre. De leur côté, les développeurs de ProMare et IBM ont conçu le «Captain IA » : avec l’aide d’algorithmes d’inférence et de modèles générés à partir de la technologie de vision par ordinateur IBM Visual Insights, ils l’ont entraîné sur plus d’un million d’images nautiques afin qu’il puisse reconnaître les navires, les ponts, les terres et d’autres dangers. Une modélisation mathématique supplémentaire pour l’aide à la décision est fournie par IBM CPLEX Optimizer

Lorsque « Captain IA » obtient des données exploitables des caméras embarquées, du radar, du sonar et d’autres équipements, il s’appuie sur le système de gestion IBM Operational Decision Manager (ODM), les périphériques sont orchestrés par IBM Edge Application Manager, qui déploie le logiciel sur les capteurs positionnés au bord du navire. De son côté, la suite d’applications IBM Maximo fournit une gestion et une maintenance intelligentes des actifs.

En pleine mer, le capitaine AI de MAS s’appuie sur les recommandations de l’ODM et les mises à jour de The Weather Company, une entreprise IBM, pour évaluer en permanence les options, éviter les dangers, prendre des décisions de navigation et effectuer la mission de recherche à accomplir.

Une traversée perturbée

La traversée de Plymouth en Angleterre à Plymouth au Massachussets, prévue pour commémorer le 400e anniversaire de l’arrivée des pèlerins partis d’Angleterre vers l’ Amérique pour échapper à la persécution religieuse, a pris du retard. La première tentative a eu lieu en juin 2021, mais moins d’une semaine après le départ, un problème d’alimentation a obligé le navire à retourner à son port d’attache pour des réparations.

Le Mayflower est reparti le 27 avril dernier pour arriver le 30 juin, après avoir été détourné aux Açores et ensuite à Halifax pour résoudre des problèmes de générateur et des défauts de batterie.

Pour Brett Phaneuf, malgré ces problèmes techniques, le projet est couronné de succès puisqu’il a atteint son objectif, la traversée de l’Atlantique. Les enseignements qui en seront tirés auront non seulement une valeur scientifique, mais entraîneront également des avancées pratiques et durables pour de nombreuses organisations, telles que le transport maritime et la logistique, l’exploration pétrolière et gazière et les industries liées à la sécurité et à la défense.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
ARCADE (Augmented Reading of Climate-cArbon DisclosurEs) par Axionable

Notre solution arcade vise à apporter aux acteurs financiers des informations détaillées et innovantes permettant d’évaluer les entreprises sur les en...

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Trois pionniers du monde quantique récompensés par le prix Nobel de physique

Le prix Nobel de physique a eu lieu ce mardi 4 octobre. Il distingue les figures scientifiques qui ont rendu de grands services à...

Découvrez le nouveau numéro d’ActuIA : Sécurité, IA & Industrie, données synthétiques…

C’est l’automne, et le magazine de référence de l’intelligence artificielle est de retour ! Découvrez de nouveaux contenus exclusifs axés recherche, business et impact...

Prédire les maladies cardiovasculaires grâce à l’intelligence artificielle

La variabilité de la fréquence cardiaque est un indicateur de la santé cardiaque. Les travaux de recherche de Mohammad Moshawrab s'y consacrant ont reçu...

Selon une étude de BlueWeave Consulting, la taille de l’IA dans le marché de la fintech devrait exploser d’ici 2028

Le marché mondial de la fintech se développe à un taux de croissance soutenu au niveau mondial. Dans une récente étude, BlueWeave Consulting, une...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci