Baidu veut devenir une référence pour les acteurs de l’industrie automobile

Baidu veut devenir une référence pour les acteurs de l’industrie automobile
Actu IA
Baidu

Baidu, l’une des plus grandes entreprises technologiques chinoises, vient d’annoncer le lancement d’Apollo, son projet de plate-forme logicielle et matérielle pour véhicule autonome, en libre accès et donc disponible pour les ingénieurs externes.

La technologie de navigation très prochainement disponible et ouverte aux développeurs.

Le logiciel sera opérationnel à partir de juillet prochain et permettra à des concepteurs externes d’avoir accès à certaines informations et innovations notamment sur les systèmes d’exploitation, la planification des trajectoires, la perception des obstacles mais également le contrôle des véhicules.

La société passe donc à une nouvelle étape après avoir finalisé ses tests de voitures autonomes sur routes en 2015 et des opérations d’essai fin 2016. Pour Qi Lu, directeur général d’exploitation de Baidu, cette annonce est logique:

« Nous avons pris l’initiative d’ouvrir notre technologie de conduite autonome à l’industrie afin d’encourager une plus grande innovation et des opportunités, afin de mieux utiliser notre technologie pour stimuler l’évolution de l’ensemble de l’industrie. Un écosystème d’industrie ouvert et novateur permettra d’accélérer le développement de la conduite autonome aux Etats-Unis et sur d’autres marchés automobiles développés ».

« l’intelligence artificielle possède un potentiel considérable pour stimuler le développement social et l’une des plus grandes opportunités de l’intelligence artificielle, ce sont justement les véhicules intelligents ».

« La Chine est le marché mondial de la vente et de la production automobile. Il y a beaucoup de marques de voiture et un environnement ouvert qui est mûr pour la collaboration ».

Pour ce géant d’internet, la recherche en intelligence artificielle est fondamentale et Baidu souhaite se positionner comme un pionner dans le domaine. C’est en ce sens qu’en mars dernier, la société chinoise a ouvert un laboratoire de technologie de deep learning à Beijing

Une mise en circulation des voitures autonomes reposant sur Baidu en 2018

Baidu annonce également que, selon leurs prévisions, des voitures autonomes pourront être utilisées sur routes urbaines pour 2018, sur autoroutes et nationales pour 2020. L’entreprise indique que d’ici 2021, une production de masse de ce type de véhicule sera totalement envisageable.

C’est donc un nouvel acteur qui rejoint le marché très concurrentiel des véhicules autonomes sur lequel Google, Tesla, Uber ou récemment Daimler-Benz sont très actifs. A suivre donc, même si la société chinoise a déjà connu des difficultés par le passé après une collaboration avortée avec BMW ou encore le départ de son principal expert en intelligence artificielle, Andrew Ng.