Intelligence artificielle Baidu veut devenir une référence pour les acteurs de l’industrie automobile

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Logistique : Le groupe BMW, en collaboration avec NVIDIA, développe des robots autonomes avec une capacité de coordination avancée

Le Groupe BMW a annoncé développer à l'avenir davantage l'utilisation de la technologie informatique de haute performance, en particulier l'intelligence artificielle, en ce qui...

Intel AI Summit : Deux nouveaux ASICs orientés vers l’accélération des tâches d’intelligence artificielle

Ce mardi 12 novembre, Intel organisait son Intel AI Summit 2019 à San Francisco aux États-Unis. L'occasion pour le groupe de faire plusieurs annonces...

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...

Google I/O : annonce de Vertex AI, la nouvelle plateforme MLOps de Google Cloud

Depuis le 18 mai dernier, Vertex AI de Google Cloud est disponible : cette plateforme MLOps permet de déployer des modèles d'IA ainsi que...

Baidu veut devenir une référence pour les acteurs de l’industrie automobile

Baidu, l’une des plus grandes entreprises technologiques chinoises, vient d’annoncer le lancement d’Apollo, son projet de plate-forme logicielle et matérielle pour véhicule autonome, en libre accès et donc disponible pour les ingénieurs externes.

La technologie de navigation très prochainement disponible et ouverte aux développeurs.

Le logiciel sera opérationnel à partir de juillet prochain et permettra à des concepteurs externes d’avoir accès à certaines informations et innovations notamment sur les systèmes d’exploitation, la planification des trajectoires, la perception des obstacles mais également le contrôle des véhicules.

La société passe donc à une nouvelle étape après avoir finalisé ses tests de voitures autonomes sur routes en 2015 et des opérations d’essai fin 2016. Pour Qi Lu, directeur général d’exploitation de Baidu, cette annonce est logique:

« Nous avons pris l’initiative d’ouvrir notre technologie de conduite autonome à l’industrie afin d’encourager une plus grande innovation et des opportunités, afin de mieux utiliser notre technologie pour stimuler l’évolution de l’ensemble de l’industrie. Un écosystème d’industrie ouvert et novateur permettra d’accélérer le développement de la conduite autonome aux Etats-Unis et sur d’autres marchés automobiles développés ».

« l’intelligence artificielle possède un potentiel considérable pour stimuler le développement social et l’une des plus grandes opportunités de l’intelligence artificielle, ce sont justement les véhicules intelligents ».

« La Chine est le marché mondial de la vente et de la production automobile. Il y a beaucoup de marques de voiture et un environnement ouvert qui est mûr pour la collaboration ».

Pour ce géant d’internet, la recherche en intelligence artificielle est fondamentale et Baidu souhaite se positionner comme un pionner dans le domaine. C’est en ce sens qu’en mars dernier, la société chinoise a ouvert un laboratoire de technologie de deep learning à Beijing

Une mise en circulation des voitures autonomes reposant sur Baidu en 2018

Baidu annonce également que, selon leurs prévisions, des voitures autonomes pourront être utilisées sur routes urbaines pour 2018, sur autoroutes et nationales pour 2020. L’entreprise indique que d’ici 2021, une production de masse de ce type de véhicule sera totalement envisageable.

C’est donc un nouvel acteur qui rejoint le marché très concurrentiel des véhicules autonomes sur lequel Google, Tesla, Uber ou récemment Daimler-Benz sont très actifs. A suivre donc, même si la société chinoise a déjà connu des difficultés par le passé après une collaboration avortée avec BMW ou encore le départ de son principal expert en intelligence artificielle, Andrew Ng.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...

Lancement d’un projet pilote de navette autonome Navya au Minnesota

Le 5 août dernier, NAVYA, entreprise française spécialisée dans la conception et la construction de véhicules autonomes, électriques et robotisés a annoncé un nouveau partenariat...

Bateaux autonomes : le Mayflower Autonomous Ship a rejoint Plymouth dans le Massachussets

Après des arrêts techniques aux Açores et à Halifax, au Canada, le trimaran océanographique de 15 mètres de long Mayflower est arrivé dans le...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci