Actualité Assistants virtuels : Konverso lève 2 millions d'euros

Pour approfondir le sujet

24 nouveaux membres dont USERCUBE rejoignent le pôle SCS de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le pôle SCS, acteur majeur dans les domaines des Solutions Communicantes Sécurisées, la microéléctronique, l’IoT, l’IA, le big data et la sécurité numérique dans...

Element AI lève 200 millions de dollars

En fin de semaine dernière, Element AI, l'entreprise montréalaise fondée par Yoshua Bengio et Jean-François Gagné, a annoncé avoir récolté 200 millions de dollars...

La start-up nantaise Akeneo, spécialiste la gestion de l’expérience produit, lève 41 millions d’euros

Akeneo, start-up nantaise spécialiste des solutions de gestion de l’expérience produit (PXM) pour les marques et les distributeurs, vient d'annoncer avoir bouclé une levée...

Deep tech : PacketAI lève 2,1 millions d’euros

PacketAI a annoncé avoir clôturé sa première levée de fonds et levé 2,1 millions d'euros. Réalisée auprès d’investisseurs tels que Aster Capital, BNP Paribas...

Assistants virtuels : Konverso lève 2 millions d’euros

Konverso a conclu sa levée de fonds globale de 2 millions d’euros. La start-up spécialisée dans les plateformes conversationnelles appliquées à la sphère de la DSI va ainsi poursuivre son développement produit, nouer des partenariats en France et à l’international et développer ses ventes directes.

La levée de fonds de Konverso a été réalisée auprès d’entrepreneurs internationaux comme Johan Gedda (co-fondateur de Rocket Software dont Bain Capital a pris une part majoritaire du capital en 2019) et de business angels français, notamment Guillaume Paoli (Aramisauto.com) et Sébastien Lalevée (Financière Arbevel), elle a été menée en deux temps : une première levée en janvier 2018 et une seconde en septembre 2019, chacune d’1M€.

Konverso a été créée en 2017 par Bertrand Lafforgue et Amédée Potier dans le cadre du programme start-up de Microsoft. Sa plateforme conversationnelle et ses assistants virtuels nouvelle génération ont été lancés sur le marché fin 2018, après 2 ans de R&D. L’offre de Konverso a déjà été saluée par le cabinet Everest Group dans son dernier rapport Conversing with AI Intelligent Virtual Agents (IVA) Market report 2019. L’une des forces de Konverso est son équipe 18 collaborateurs dont un pool d’experts en machine learning et en traitement du langage naturel.

La start-up vient de rejoindre l’Alliance for Open Chabot et compte déjà des clients comme Bolloré Transport & Logistics, Computacenter, Umanis …

La proposition de valeur de Konverso répond à un véritable besoin marché : fournir une plateforme conversationnelle et des assistants virtuels intelligents, multicanaux et multilingues nouvelle génération pour aider les DSI à accélérer la transformation digitale de l’entreprise. Ces bots dit 2.0 sont conçus pour répondre à des usages et enjeux économiques de la DSI (IT Service Desk, Digital Workplace, DevOps, etc.) : par exemple, dans le cadre du support bureautique applicatif, ils sont capables d’automatiser des actions comme la réinitialisation de mot de passe, de recommander aux collaborateurs des usages pour l’adoption accélérée d’application digitales comme O365, et de rechercher sur de multiples bases internes / externes les réponses aux questions des collaborateurs. Ils sont conçus pour collaborer avec d’autres types de bots, comme les bots dédiés au Robotic Process Automation. L’expérience utilisateur proposée est particulièrement simple et fluide pour le collaborateur, les bots étant d’ailleurs accessibles dans un portail d’entreprise, Microsoft Teams ou Google Chat et également par la voix et le téléphone

Cette levée de fonds va permettre à Konverso de répondre à un triple objectif :

  • Poursuivre ses investissements R&D. Les équipes vont étendre les capacités d’automatisation des bots et leur intégration à des solutions de Robotic Process Automation (RPA) pour faire converger cognitif et RPA et limiter les interventions humaines. L’entreprise vient dans cette optique de signer un accord avec Automation Anywhere. Un autre volet est la capacité des bots à lancer des campagnes proactives auprès des utilisateurs pour, par exemple, la réalisation des mises à jour logicielles – ce qui est unique sur le marché
  • Développer son écosystème de partenaires (éditeurs et infogérance) en France et à l’international
  • Accélérer ses ventes directes en France, en renforçant ses moyens et son équipe commerciale

« Cette deuxième phase de notre levée de fonds nous permet d’accélérer le développement de notre offre unique et performante à destination des DSI. Depuis 2015, les entreprises sont inondées de plateformes de développement de chatbot ayant un faible impact ; nous rencontrons de nombreux clients déçus de leurs expérimentations, notamment car elles ont nécessité beaucoup de développements et une maintenance très lourde.

Les entreprises cherchent maintenant des bots ayant une base de départ fournissant un service plus instantané et des possibilités d’extension rapide. Devant la complexité de construire des bots performants, cette approche de Buy vs Build commence à séduire les DSI et l’écosystème de partenaires », commente Bertrand Lafforgue, Président de Konverso.

Thomas Calvi

Partager l'article

Replay : Le “droit” des robots, réalité ou abus de langage ? avec Nathalie Nevejans et Serge Tisseron

Dans le cadre de son émission Matières à penser, Serge Tisseron avait reçu en 2018 Nathalie Nevejans, maîtresse de conférences en droit privé à...

Le Comité économique et social européen rend son Avis sur le Livre blanc sur l’Intelligence artificielle

À l'occasion de la session plénière du 16 juillet dernier, le Comité économique et social européen (CESE) a rendu son avis sur le Livre...

Données, intelligence artificielle et edge computing : Orange et Google Cloud annoncent un partenariat stratégique

Orange souhaite accélérer sa transformation digitale et annonce avoir signé un partenariat stratégique avec Google Cloud. Cet accord permettra notamment au groupe de développer...

Une équipe de chercheurs présente une intelligence artificielle différenciant les oiseaux d’une même espèce

Une équipe de scientifiques CNRS/ Université de Montpellier/ Université Paul-Valéry-Montpellier/ IRD/ EPHE/ CIBIO à l’Université de Porto ont présenté les résultats de leurs recherches sur...