Intelligence artificielle Algérie : inauguration des écoles supérieures des mathématiques et de l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Un an après son lancement, aivancity Paris-Cachan inaugure son tout nouveau Campus 5.0, haut lieu de l’innovation

Lancée en septembre 2020, aivancity Paris-Cachan est une grande École dédiée à l’Intelligence Artificielle et à la Data. Un an après son lancement, aivancity...

Télécom Evolution lance le Certificat d’Etudes Spécialisées (CES) Intelligence artificielle

Télécom Evolution lance le Certificat d'Etudes Spécialisées (CES) Intelligence artificielle. Conçu et réalisé par Télécom ParisTech et ENSTA ParisTech, et placé sous la responsabilité...

IA, voiture autonome, robotique, IoT et 5G : Samsung annonce un plan d’investissement de 161 milliards de dollars

Ce mercredi 8 août, Samsung a annoncé un important plan d'investissement pour favoriser la création et le développement d'un écosystème d'innovation. Le géant sud-coréen...

L’Institut Polytechnique de Paris et Inria s’unissent pour renforcer leur leadership en l’IA et dans le numérique

Inria et l’Institut Polytechnique de Paris ont annoncé le mois dernier la signature d'un protocole d’accord visant à la création d'un partenariat renforcé, incarné...

Algérie : inauguration des écoles supérieures des mathématiques et de l’intelligence artificielle

Tandis qu’en République du Congo, un atelier a été lancé pour accélérer la mise en place d’un centre africain pour la recherche en intelligence artificielle, l’Algérie annonce la création et l’inauguration des écoles supérieures des mathématiques et de l’intelligence artificielle. Pour cette année universitaire 2021-2022, les premières promotions accueilleront 200 étudiants chacune, selon le ministre algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Abdelbaqi Benziane. Les deux établissements se situeront dans la banlieue ouest d’Alger, au sein du cyberparc de Sidi Abdellah.

Deux écoles supérieures : une pour les mathématiques et l’autre spécialisée dans l’intelligence artificielle

C’est dans le cadre de la prochaine année universitaire 2021-2022 que l’école nationale supérieure des mathématiques et l’école de l’intelligence artificielle seront inaugurées. Ce sont près de 9 000 demandes qui ont été formulées (8 000 pour l’école d’IA et 1 000 pour l’école supérieure des mathématiques) afin d’intégrer l’un de ces deux nouveaux établissements d’enseignement supérieur. Malgré la forte demande, seulement 400 places (200 pour chaque école) sont disponibles.

En avril dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait approuvé la création de ces deux nouveaux établissements consacrés à l’IA et aux mathématiques. Il avait alors souligné ceci :

“Il est important de réunir toutes les conditions pédagogiques et de service pour encourager les inscrits des deux écoles et leur accorder toutes les incitations nécessaires pour développer le niveau d’apprentissage scientifique et faciliter leur intégration professionnelle plus tard.”

Une équipe pédagogique choisie minutieusement, des étudiants diplômés à conserver

Abdelbaqi Benziane fait ensuite référence à l’encadrement des étudiants et à l’équipe pédagogique soigneusement recrutée pour ces deux écoles :

“Il y a eu la formation d’une équipe complète regroupant des compétences scientifiques issues de différents établissements universitaires à travers le pays, chargées de la mission d’élaborer des programmes de formation susceptibles d’assurer un niveau d’enseignement exceptionnel, la capacité d’encadrement étant fixée à dix étudiants pour chaque enseignant.”

Les cours seront assurés en arabe, en français et en anglais, une volonté du ministre qui a souhaité souligner la sollicitation de compétences nationales établies à l’étranger pour participer à l’enseignement, voire à la formation à distance ou en présentiel selon l’amélioration ou non des conditions sanitaires actuelles.

Le président a mis l’accent sur les mécanismes qui permettraient d’encadrer les diplômés de ces écoles afin qu’ils puissent trouver du travail dans le secteur des mathématiques ou de l’IA et éviter “le phénomène de fuite des cerveaux”. Il souhaite néanmoins favoriser les échanges d’expérience dans le domaine de la formation avec des partenaires étrangers.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Zoom sur l’automatisation des rapports COVID-19 de Santé Publique France par Dynacentrix

L'agence Santé publique France, en charge de la surveillance épidémiologique du covid-19, pilote le système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

Supply Chain : Une étude Ivalua permet de mesurer l’impact de la pandémie sur la digitalisation

Ivalua est un fournisseur de solutions de gestion des dépenses basées sur le Cloud. La société accompagne les entreprises dans la gestion des différentes...

Lanfrica, le TAL appliqué aux langues africaines – Entretien avec Bonaventure Dossou et Chris Emezue

Faire tomber la barrière des langues grâce aux données et à l'IA et renforcer l'accès à l'information dans les langues aux ressources limitées, deux...