Aleph Alpha lève près de 467 millions d’euros, une somme record pour une start-up d’IA européenne

Aleph Alpha, acteur européen incontournable dans le domaine de l’intelligence artificielle explicable et fiable et l’IA générative, a récemment annoncé un tour de financement de série B, au cours duquel il a levé plus de 500 millions de dollars américains. Si ce financement, provenant d’un consortium de sept nouveaux investisseurs ainsi que d’investisseurs historiques, démontre l’implication de l’Allemagne dans ce domaine, il souligne également l’urgence pour la France d’investir dans ses start-ups d’IA si elle veut se positionner comme l’un de ses leaders.

Le consortium a été dirigé par Innovation Park Artificial Intelligence (Ipai), Bosch Ventures, et le groupe Schwarz, détenteurdes magasins LIDL. Parmi les nouveaux investisseurs figurent Christ&Company Consulting, Hewlett Packard Enterprise, l’éditeur de logiciels SAP et Burda Principal Investments. Les investisseurs institutionnels existants ont également participé, ce qui a contribué à rendre ce tour de financement sursouscrit.

Créée en 2019 par Jonas Andrulis et Samuel Weinbach, basée à Heidelberg en Allemagne, la start-up Aleph Alpha a été reconnue par l’indice technologique MAD 2021 (Machine Learning, AI and Data Landscape), comme la seule entreprise européenne d’IA à mener des activités de recherche, de développement et de conception d’intelligence artificielle générale (IAG) généralisable. L’année suivante, elle créait Alpha One, un centre de données d’IA commercial sur le GovTech Campus Germany, à Berlin. Son ambition est de faire de l’UE un acteur majeur dans le domaine de l’IA et de consolider sa souveraineté numérique.

Aleph Alpha développe des modèles multimodaux, notamment Luminous, combinant la vision par ordinateur avec le traitement du langage naturel (NLP) pour traiter, analyser et produire un large éventail de textes. Cette famille de modèles a été entraînée sur d’énormes quantités de données textuelles humaines dans les cinq langues européennes les plus couramment parlées : anglais, allemand, français, italien et espagnol.

La société se concentre sur l’interopérabilité, la confidentialité des données et la sécurité, offrant à la fois l’IA en tant que service ainsi que l’installation multi-cloud et sur site. Elle se positionne ainsi comme un acteur clé dans l’expansion internationale de l’IA souveraine explicable et digne de confiance, ce qui est essentiel pour les agences gouvernementales et les entreprises qui cherchent à construire et à appliquer l’IA dans un environnement souverain, tout en garantissant la protection et la sécurité des données.

Investir dans la R&D pour fournir des solutions d’IA souveraines aux entreprises et aux gouvernements

Si le tour de table a été l’occasion pour Aleph Alpha de nouer des partenariats stratégiques, il va également lui permettre d’accélérer le développement et la commercialisation de l’IA générative pour les applications les plus complexes et les plus critiques, notamment pour les secteurs sensibles des données tels que les soins de santé, la finance, le droit, le gouvernement et la sécurité.

La start-up entend également développer des partenariats académiques et s’engage en faveur de la reproductibilité, de l’excellence et du partage de l’innovation grâce à l’open source.

Jonas Andrulis, PDG et cofondateur d’Aleph Alpha, a déclaré que cet investissement permettra à l’entreprise de continuer à améliorer ses capacités et de rester à la pointe du développement technologique, tout en offrant aux clients l’indépendance et la flexibilité nécessaires en matière d’infrastructure, de compatibilité avec le cloud, de support sur site et de configurations hybrides.

Quelle place pour la France dans la course à l’IA ?

Ce financement renforce la position de l’Allemagne et de l’Europe en matière d’IA souveraine. Cependant, si cette levée de fonds record en Europe pour une start-up d’IA témoigne de l’intérêt croissant pour les technologies de pointe dans la région, elle met également en lumière la nécessité pour la France de combler le déficit de ses investissements dans ses leaders de l’IA pour rester compétitive.

Stéphane Roder, CEO d’AI Builders, cabinet de conseil en stratégie data et IA, a réagi à cette annonce :

“Après que l’Angleterre nous ait ravis sous nos yeux le siège européen du leader de l’IA, Open AI, pour devenir la capitale européenne non européenne de l’IA grâce aux craintes engendrées par l’AI Act, l’Allemagne enfonce le clou en finançant Aleph alpha avec un investissement d’un demi milliard d’euro apporté par un consortium d’industriels quand nos champions Français Lighton et Mistrail.ai lèvent respectivement 15M€ et 100M€. La messe est dite et pour longtemps encore une fois. Il ne suffit pas d’entraîner ces modèles extraordinairement puissants, il faut aussi les intégrer dans un framework applicatif leur permettant d’être intégrés dans des systèmes d’information. Microsoft avait pourtant montré la voie en intégrant Open AI dans son Framework de développement Azure permettant des déploiements applicatifs dans des temps records. En France, nous continuerons donc à jouer avec les paramètres de nos modèles mathématiques quand nos voisins vendront des applications”.
Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Logiciel no-code de Data Preparation par Invenis

Découvrez invenis, logiciel de data preparation et mise en qualité des données destiné aux équipes data (data scientists, data analysts, data engineer...

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.