Actualité Ajustement à l'aide de l'intelligence artificielle du dosage des chimiothérapies

Pour approfondir le sujet

HEALTH DATA HUB 2019 : Annonce des 10 lauréats du premier appel à projets

Initié le 31 janvier, l’appel à projets pour le Health Data Hub a été clos le 9 mars dernier. Ce sont 189 projets qui...

Honda collabore avec la licorne SenseTime spécialisée en IA pour ses voitures autonomes

Honda a annoncé ce jour son partenariat avec SenseTime, une licorne chinoise spécialisée en intelligence artificielle. Cette collaboration de recherche et développement d'une durée...

Appel à projets des Hospices Civils de Lyon et Lyonbiopôle pour stimuler l’innovation en santé

Les Hospices Civils de Lyon et Lyonbiopôle ont annoncé le lancement de leur 3e appel à projets commun. Ils souhaitent mettre en avant leur...

Stéphanie Challita et Fanny Orlhac, chercheuses Inria en cloud computing et en intelligence artificielle pour l’imagerie médicale, lauréates des Bourses France L’Oréal-UNESCO « Pour...

Le programme L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a récompensé pour leurs travaux respectifs Fanny Orlhac et Stéphanie Challita, deux chercheuses d'Inria....

Ajustement à l’aide de l’intelligence artificielle du dosage des chimiothérapies

Des chercheurs proposent un algorithme destiné à ajuster les dosages de chimiothérapies. Les résultats de la recherche menée par Adrien Coulet, Nicolas Jay (Université de Lorraine, Inria, LORIA), Michel Dumontier (Université de Maastricht) en collaboration avec le Service d’Evaluation et d’Information Médicales du CHRU de Nancy et l’Université de Stanford mettent en avant l’efficacité de l’intelligence artificielle dans l’adaptation du dosage des médicaments aux patients.

La prescription de doses médicamenteuses non adaptées aux patients engendrerait à elle seule 280 000 admissions annuelles par an aux Etats-Unis. Au-delà de l’inconfort et de la souffrance générés par les effects secondaires, elles peuvent notamment engendrer des dysfonctions du système rénal, des intéractions médicamenteuses indésirables réduisant l’efficacité du traitement ou le rendant toxique.

Les chercheurs ont exploité des données anonymisées issues des hôpitaux universitaires de Stanford qui sont informatisées depuis des années et constituent donc une précieuse base de données d’informations pour la recherche médicale.

processus chimiotherapie
Processus suivi, de l’exploitation des données aux résultats

En mettant en oeuvre une méthode d’apprentissage de type Random Forest (forêt d’arbres aléatoires) sur des données de différentes natures (résultats d’analyses, notes et ordonnances..), les chercheurs ont pu prédire les ajustements nécessaires avec une fiabilité (AUC) allant de 0.70 à 0.95 pour 23 médicaments de 22 classes. La prédiction s’est révélée efficace dès la première prescription.

Les chercheurs souhaitent désormais pouvoir adapter cette méthode à l’environnement scientifique, social et légal des hôpitaux français.

Le détail de la recherche, publiée dans Nature Scientific Reports est disponible sur : https://www.nature.com/articles/s41598-018-33980-0

ActuIA

Partager l'article

Le défi de Safety Line et d’Inria : un outil numérique afin d’économiser du carburant pour les avions

Dans le cadre d'un partenariat entre la start-up Safety Line et Inria, des chercheurs de l'institut national de recherche en informatique et en automatique...

Focus sur trois projets de recherches pour mieux comprendre le comportement animal

Les projets impliquant l'intelligence artificielle et les animaux semblent se développer progressivement. Que ce soit pour lutter contre l'extinction des éléphants d'Afrique, reconnaitre les...

Un modèle de machine learning permet de mieux comprendre le fonctionnement des lymphocytes

Des chercheurs de l'Université Aalto et de l'Université d'Helsinki, en Finlande, ont développé un nouveau modèle d'IA capable de relier les cellules immunitaires aux...

Bulgarie : Le Sofia Tech Park se dote d’un supercalculateur conçu par le français Atos

Ce 11 mai 2021, le nouveau supercalculateur EuroHPC du Sofia Tech Park en Bulgarie a été entièrement assemblé et livré par Atos. L'entreprise française...