Intelligence artificielle Afrique : la fintech Pngme lève 15 millions de dollars afin de...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La start-up française Dataiku lève 400 millions de dollars dans l’optique d’intégrer l’IA et la data en entreprise

Dataiku, dont la solution cloud et big data est disponible sur Azure, la marketpace de Microsoft, a annoncé avoir levé 400 millions de dollars...

Hôtellerie & Plannings : La start-up de la French Tech Skello lève 40 millions d’euros pour améliorer sa solution d’automatisation des plannings

Skello, une des start-up de la French Tech, annonce avoir levé 40 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Partech. Avec ce financement, la jeune...

La scale-up française Botify lève 55 millions de dollars pour améliorer son offre en adéquation avec la croissance du marché SEO

Botify, une start-up française spécialisée dans le référencement naturel (SEO) a annoncé avoir levé la somme de 55 millions de dollars auprès de InfraVia...

Jeux de données : Kili Technology lève 25 millions de dollars

Kili Technology, une start-up qui aide les entreprises à mener des projets d’intelligence artificielle performants et à grande échelle grâce à ses outils, annonce...

Afrique : la fintech Pngme lève 15 millions de dollars afin de poursuivre son développement sur le continent africain

La fintech africaine PNGme vient d’annoncer une levée de fonds de quinze millions de dollars menée par le fonds d’investissement londonien Octopus Ventures. Ce financement survient moins d’un an après avoir un premier tour de table ayant abouti à la levée de trois millions de dollars. Avec cet argent, la société annonce la mobilisation d’un nouveau cycle qui servira à financer son expansion en Afrique et à agrandir ses équipes en recrutant des experts.

PNGme, une fintech africaine qui exploite l’IA pour faciliter la collecte et l’analyse de données bancaires

PNGme est une fintech basée aux États-Unis et présente au Nigeria ainsi qu’au Kenya. Elle développe une infrastructure de données financières ainsi qu’une plateforme de machine learning afin d’offrir des outils de qualité pour la prochaine génération de services financiers. L’entreprise fondée en 2018 par Brendan Playford et Cate Rung vise à faciliter le processus de collecte et d’analyse de données pour des institutions financières, des banques et des bureaux de crédit qu’elle dessert.

La start-up annonce qu’elle vient de boucler un tour de table de série 1 dirigé par Octopus Ventures, une société de capital-risque basée à Londres. Un financement de 15 millions de dollars a été obtenu par la firme. Brendan Playford, PDG de PNGme, évoque cette levée de fonds tout en précisant les défis futurs de l’entreprise :

“Avec la demande que nous constatons sur nos principaux marchés et de la part des institutions financières du monde entier, il est clair que nous résolvons un problème majeur en créant une infrastructure de données financières et un apprentissage automatique en tant que service. Avec cette nouvelle injection de capital, nous développons non seulement nos capacités de traitement des données et d’apprentissage automatique, mais nous construisons également une équipe solide qui peut remplir notre mission d’inclusion financière.”

Agrandir les équipes de PNGme et poursuivre le développement de la firme en Afrique

La levée de fonds va être utilisée pour élargir l’équipe de direction de la société avec l’embauche de Lorraine Kageni Maina en tant que chef de la stratégie et de Nick Masson en tant que chef de la technologie. La première connait très bien les domaines de la banque, de la grande consommation et de la technologique, tandis que le second a déjà dirigé de grandes équipes d’ingénieries au sein de WeWork. Chacun apportera ses compétences dans l’optique de faire franchir un palier supplémentaire à la fintech.

En parallèle, PNGme souhaite étendre ses équipes de science des données, d’ingénierie, de produits et de vente à l’échelle mondiale pour répondre à la demande d’intégration dans les grandes banques d’entreprise, les bureaux de crédit, les MFB, les fintechs et les néo-banques. Ces arrivées surviennent pour assouvir l’un des objectifs principaux de l’entreprise : poursuivre son expansion sur le continent africain et plus précisément en Afrique subsaharienne.

Pour conclure, Cate Rung, COO de PNGme, présente l’ambition future de la marque :

“L’infrastructure de PNGme a traité des milliards de points de données provenant de centaines d’institutions financières à travers l’Afrique subsaharienne et nous prévoyons de doubler notre bibliothèque Insights et d’étendre nos connexions de données tierces à d’autres marchés au cours de l’année prochaine.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci