Une stratégie européenne pour l’intelligence artificielle : le Comité économique et social européen organise un Sommet des parties prenantes

Une stratégie européenne pour l’intelligence artificielle : le Comité économique et social européen org
Actu IA
17_515-600×360-web_0

Retrouvez en direct dès 9h30 la conférence organisée par le Comité économique et social
européen.

Mise à jour 9H30, suivez le direct :


Au programme notamment les interventions d’Eric Horvitz de Microsoft Research Labs, Catelijne Muller, Présidente du groupe d’étude thématique sur l’IA, Sara Conejo Cervantes et Elena Sinel de Teens in AI, Aimee van Wynsberghe, Professeur d’Éthique et Robotique à TUDelft, Mariya Gabriel, EU commissionner Digital Economy & Society ou encore Mady Delvaux, membre du Parlement européen et spécialiste de la question.

Ce 18 juin 2018, le Comité économique et social européen, en collaboration avec la Commission européenne, organise un sommet des parties prenantes sur l’intelligence artificielle (IA). Ce sommet réunit des représentants du monde des affaires et des milieux universitaires, des travailleurs, des citoyens, des responsables politiques et des ONG pour discuter des prochaines initiatives pour faire progresser la stratégie de l’Union européenne sur l’intelligence artificielle.

Les technologies de l’intelligence artificielle recèlent un potentiel considérable pour créer des solutions nouvelles et innovantes visant à améliorer la vie des citoyens, à favoriser la croissance économique et à résoudre les problèmes en matière de santé et de bien-être, de changement climatique et de sécurité. Toutefois, comme toutes les technologies de rupture, l’intelligence artificielle comporte des risques et pose des problèmes de société complexes dans plusieurs domaines tels que le travail, la sécurité, la vie privée, l’éthique, les compétences, etc. Il est essentiel d’adopter une approche globale du phénomène de l’intelligence artificielle qui tienne compte de tous ses effets (bons et mauvais) sur la société dans son ensemble, en particulier à une époque où le rythme des évolutions accélère.

Dans le cadre de deux séances plénières et de trois groupes de travail parallèles, les experts, les orateurs, les intervenants et les participants sont invités à réfléchir sur les trois piliers de la stratégie de l’Union européenne sur l’intelligence artificielle :

  1. Les enjeux juridiques et éthiques
  2. Les conséquences socio-économiques
  3. La compétitivité industrielle