Intelligence artificielle Une œuvre d'art générée par l'IA MidJourney remporte le 1er prix à...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

DALL·E 2, l’IA de génération d’images d’OpenAI, prochainement accessible en version bêta à un million d’utilisateurs

En janvier 2021, OPEN AI introduisait DALL·E puis en lançait la seconde version en avril dernier. Le 20 juillet, elle a annoncé la disponibilité...

Google va améliorer ses featured snippets grâce à son modèle d’IA Multitask Unified Model (MUM)

Les featured snippets sont les petits résumés que propose Google en réponse à une question fréquemment posée par les internautes. Le 11 août dernier,...

Festival d’Avignon : Focus sur les spectacles faisant place à l’IA au Grenier à Sel lors d’Aires Numériques #3

L'édition 2022 du festival d'Avignon a débuté le 7 juillet dernier et se terminera le mardi 26, le festival Off se prolongeant quant à...

Industrie pharmaceutique : La France est le pays qui connait la plus forte croissance des offres d’emploi en ML

Selon la revue en ligne Pharmaceutical Technology, les ingénieurs en apprentissage automatique sont de plus en plus recherchés par les sociétés pharmaceutiques. On retrouve...

Une œuvre d’art générée par l’IA MidJourney remporte le 1er prix à la Colorado State Fair

La Colorado State Fair est un évènement très attendu au Colorado, cette année elle a eu lieu du 26 août au 5 septembre. Le 29 août, le prix de la catégorie arts numériques / photographie manipulée numériquement, a été attribué à Jason Allen pour « Théâtre d’Opéra Spatial », une œuvre réalisée grâce à l’IA générative Midjourney. L’annonce de la remise de ce prix a soulevé aussitôt de nombreuses controverses de la part d’internautes, parmi lesquels des artistes. 

La génération d’images avec des modèles Text-To-Image comme Stable Diffusion, Dall-E, Imagen ou Midjourney est un fait acquis. Si l’attribution de ce prix à Jason Allen a soulevé autant de polémiques, ce n’est pas tant au sujet de la propriété intellectuelle de son œuvre, c’est parce que ses détracteurs estiment qu’il n’y a pas de processus créatif de la part de l’auteur d’une œuvre générée par l’IA. Le règlement de la catégorie où Jason Allen avait inscrit trois de ses œuvres stipule que les œuvres présentées doivent utiliser « la technologie numérique dans le cadre du processus de création ou de présentation » mais pour eux, l’IA a tout fait, certains évoquent même la mort de l’art…

L’utilisation de Midjourney

Lors de son inscription au concours, Jason Alley avait mentionné que les œuvres qu’il présentait avait été réalisées avec Midjourney, ce qui n’avait pas semblé poser de problèmes. Les autres candidats avaient utilisé des logiciels comme Photoshop et Illustrator pour créer des œuvres d’art numériques, lorsqu’il a annoncé avoir remporté le 1er prix sur twitter grâce à ce procédé, les réactions n’ont pas tardé.

Il s’est alors expliqué sur sa démarche et son travail. S’il n’a pas peint ou retouché lui-même les 3 tableaux présentés, il lui a fallu plus de 80 heures pour trouver les bonnes invites permettant de générer des images mélangeant des costumes de style victorien avec des scaphandres d’astronautes, avec l’éclairage et les couleurs qu’il désirait. Au total, l’IA a généré 900 images, il en a retenu trois qu’il a retouchées avec Photoshop, en a amélioré la définition avec Gigapixel AI avant de les faire imprimer sur toile.

Une utilisation de l’IA assumée

Parmi les critiques, on lui a notamment dit que taper des mots-clés dans une application ne faisait pas de lui un véritable artiste, ce à quoi il a rétorqué :

 « Je savais que ça serait controversé. Comme c’est intéressant de voir que tous ces gens sur Twitter qui critiquent l’art généré par IA sont les premiers à discréditer le facteur humain ! »

Il a ajouté :

« Plutôt que de haïr une technologie ou les personnes derrière, nous devons reconnaître qu’il s’agit d’un outil puissant et l’utiliser pour aller de l’avant plutôt que de bouder ».

Cal Duran, professeur d’art et l’un des juges du concours, a déclaré que s’il n’avait pas réalisé que « Théâtre d’Opéra Spatial » avait été généré par une IA au moment de l’évaluer, il ne regrettait cependant pas du tout de lui avoir attribué la première place.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
XLOPTIM® par Addinsoft

Le solveur pour microsoft excel® alliant puissance et simplicité xloptim® résout vos problèmes d'optimisation directement dans une feuille excel®, en...

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Trois pionniers du monde quantique récompensés par le prix Nobel de physique

Le prix Nobel de physique a eu lieu ce mardi 4 octobre. Il distingue les figures scientifiques qui ont rendu de grands services à...

Découvrez le nouveau numéro d’ActuIA : Sécurité, IA & Industrie, données synthétiques…

C’est l’automne, et le magazine de référence de l’intelligence artificielle est de retour ! Découvrez de nouveaux contenus exclusifs axés recherche, business et impact...

Prédire les maladies cardiovasculaires grâce à l’intelligence artificielle

La variabilité de la fréquence cardiaque est un indicateur de la santé cardiaque. Les travaux de recherche de Mohammad Moshawrab s'y consacrant ont reçu...

Selon une étude de BlueWeave Consulting, la taille de l’IA dans le marché de la fintech devrait exploser d’ici 2028

Le marché mondial de la fintech se développe à un taux de croissance soutenu au niveau mondial. Dans une récente étude, BlueWeave Consulting, une...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci