Actualité Une étude de l'INSERM et du CHU de Bordeaux utilise l'IA afin...

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Une étude de l’INSERM et du CHU de Bordeaux utilise l’IA afin d’analyser les motifs d’appel au SAMU

Sur l’année 2020, une étude sur les appels au SAMU centre 15 de la Gironde fut réalisée par Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux et le centre de recherche Inserm Bordeaux Population Health. Le 31 mars dernier, les résultats de cette étude ont été publiés et l’utilisation de l’intelligence artificielle a été primordiale pour le système de classification automatique mis en place par les chercheurs.

Un outil de surveillance intitulé Transformer a été mis en place par les chercheurs de l’Inserm et l’université de Bordeaux en collaboration avec le CHU de Bordeaux. Cet outil, utilisé avant, pendant et après la période de confinement de mars, avril et mai 2020, a observé les tendances dans le motif des appels. Cet outil permettait ensuite, grâce à une intelligence artificielle, de classifier automatiquement ces motifs.

Cela a été possible en “entrainant” Transformer lors de sa construction : Tout d’abord, l’outil fut soumis à une énorme quantité de comptes-rendus d’appels afin de l’initier à la création de ces comptes-rendus, et ensuite, il fut formé à la réalisation des tâches de classification en lui “montant” des comptes-rendus correctement classifiés par un humain.

Pour ce qui est des résultats de cette étude : c’est à partir du 21 février 2020 que les appels pour symptômes grippaux ont sensiblement augmenté pour atteindre un premier pic le 28 février et un second, plus conséquent, le 14 mars 2020, 3 jours seulement avant le début du confinement.

Ces trois dates clés, avec un retard de 14 jours, sont liées aux pics du taux d’admission quotidienne aux urgences. Pour ce qui est du stress, de l’anxiété et des douleurs thoraciques, le pic survenait 12 jours après les dates clés. Enfin, un mois avant le confinement, les appels pour des malaises avec pertes de conscience, des blessures non volontaires et des intoxications alcooliques ont fortement diminué.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...