Intelligence artificielle Un appel à projets va être lancé autour de l'intelligence artificielle en...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Facebook AI dévoile BlenderBot 2.0, un chatbot qui adapte sa mémoire sur le long terme

Facebook AI Research (FAIR), le laboratoire de recherche sur l'intelligence artificielle de Facebook, a travaillé sur BlenderBot 2.0, un chatbot qui combine mémoire à...

Lanfrica, le TAL appliqué aux langues africaines – Entretien avec Bonaventure Dossou et Chris Emezue

Faire tomber la barrière des langues grâce aux données et à l'IA et renforcer l'accès à l'information dans les langues aux ressources limitées, deux...

Intelligence collective massive : les coulisses du partenariat entre Bluenove et Inria

Depuis 2014, bluenove accompagne des entreprises et institutions privées ou publiques dans la transformation de leur organisation par le biais de grandes consultations internes...

Un modèle de machine learning pour identifier les épaves dans le cadre de recherches en archéologie sous-marine

Leila Character, doctorante en géographie à l'université du Texas à Austin, a développé un modèle d'IA capable de reconnaitre les épaves dans les fonds...

Un appel à projets va être lancé autour de l’intelligence artificielle en complément du programme ASTRID

L’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence de l’Innovation de la Défense (AID) lanceront à partir de la mi-juin, un appel à projets ciblé sur l’intelligence artificielle. L’objectif est de soutenir des projets de recherche dont le sujet pourrait convenir dans le domaine civil et la défense. Cette initiative est complémentaire du programme “Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense” (ASTRID) dont l’appel a eu lieu en janvier et février dernier.

Le projet ASTRID : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense

Cet appel à projets va être lancé de manière complémentaire à l’appel ASTRID existant depuis 2011 et initiée par l’ANR et la Direction Générale de l’Armement (DGA). L’édition 2021 de ce programme fut lancée le 14 janvier et la limite de soumission des dossiers était le 2 mars. L’initiative ASTRID s’articule autour de deux objectifs :

  • Explorer des points durs scientifiques ou techniques en favorisant le développement des compétences et l’identification de ruptures technologiques potentielles qui sont source d’innovations bénéfiques pour la défense, la recherche civile et l’industrie.
  • Stimuler l’ouverture de voies nouvelles de recherche et maintenir l’effort d’innovation sur des thèmes d’intérêt pour la défense, en cohérence avec les orientations affichées dans le Document de Référence d’Orientation de l’Innovation de Défense (DROID) 2020.

Habituellement, l’appel à projets s’appuie sur un large éventail de thématiques scientifiques : Ingénierie de l’information, Cybersécurité, Fluides, Structures, Ondes acoustiques et radioélectriques, Nanotechnologies – capteurs et composants, Photonique, Matériaux, Chimie et énergie, Biologie – santé, NRBC, Homme et systèmes ainsi qu’en Sciences humaines et sociales appliquées au management de l’innovation.

Les projets de recherche doivent être à caractère fortement exploratoire, innovant et à bas niveau de maturité technologique (TRL compris entre 1 et 4). Les suggestions doivent être également axées sur la favorisation des ruptures technologiques et scientifiques autour des applications potentielles pour l’industrie, la recherche civile et la défense.

Un appel à projets thématique sur l’intelligence artificielle

Pour prolonger le programme ASTRID, un nouvel appel à projets sera axé autour de la recherche en intelligence artificielle. En matière de défense, la France a évoqué sa stratégie dès avril 2019 dans le cadre d’un discours de la ministre des Armées, Florence Parly et dans un rapport détaillé en septembre de la même année.

Entre autres, les points évoqués dans cette stratégie concernent l’aide à la décision en planification de contrôle, la veille collaborative en tout milieu, le maintien en conditions opérationnelles, l’extraction d’informations, le renseignement, la robotique et l’autonomie. Pour soutenir plusieurs projets de recherche dans ce domaine, ce nouvel appel à projets thématique autour de l’IA se décline autour de trois axes :

  • Méthodes génériques pour l’intelligence artificielle de Défense
  • Les traitements de données massives issues de capteurs hétérogènes
  • Traitement automatique du langage naturel et de la parole

Les projets qui seront soumis devront durer entre 18 et 36 mois, et le montant qui leur sera alloué est de maximum 300 000 euros par projet. Le lancement de cet appel financé par l’AID et organisé par l’ANR est prévu pour la mi-juin 2021, avec une date limite de dépôt fixée au 27 juillet 2021.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci