Intelligence artificielle Un appel à projets va être lancé autour de l'intelligence artificielle en...

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

Un appel à projets va être lancé autour de l’intelligence artificielle en complément du programme ASTRID

L’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence de l’Innovation de la Défense (AID) lanceront à partir de la mi-juin, un appel à projets ciblé sur l’intelligence artificielle. L’objectif est de soutenir des projets de recherche dont le sujet pourrait convenir dans le domaine civil et la défense. Cette initiative est complémentaire du programme “Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense” (ASTRID) dont l’appel a eu lieu en janvier et février dernier.

Le projet ASTRID : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense

Cet appel à projets va être lancé de manière complémentaire à l’appel ASTRID existant depuis 2011 et initiée par l’ANR et la Direction Générale de l’Armement (DGA). L’édition 2021 de ce programme fut lancée le 14 janvier et la limite de soumission des dossiers était le 2 mars. L’initiative ASTRID s’articule autour de deux objectifs :

  • Explorer des points durs scientifiques ou techniques en favorisant le développement des compétences et l’identification de ruptures technologiques potentielles qui sont source d’innovations bénéfiques pour la défense, la recherche civile et l’industrie.
  • Stimuler l’ouverture de voies nouvelles de recherche et maintenir l’effort d’innovation sur des thèmes d’intérêt pour la défense, en cohérence avec les orientations affichées dans le Document de Référence d’Orientation de l’Innovation de Défense (DROID) 2020.

Habituellement, l’appel à projets s’appuie sur un large éventail de thématiques scientifiques : Ingénierie de l’information, Cybersécurité, Fluides, Structures, Ondes acoustiques et radioélectriques, Nanotechnologies – capteurs et composants, Photonique, Matériaux, Chimie et énergie, Biologie – santé, NRBC, Homme et systèmes ainsi qu’en Sciences humaines et sociales appliquées au management de l’innovation.

Les projets de recherche doivent être à caractère fortement exploratoire, innovant et à bas niveau de maturité technologique (TRL compris entre 1 et 4). Les suggestions doivent être également axées sur la favorisation des ruptures technologiques et scientifiques autour des applications potentielles pour l’industrie, la recherche civile et la défense.

Un appel à projets thématique sur l’intelligence artificielle

Pour prolonger le programme ASTRID, un nouvel appel à projets sera axé autour de la recherche en intelligence artificielle. En matière de défense, la France a évoqué sa stratégie dès avril 2019 dans le cadre d’un discours de la ministre des Armées, Florence Parly et dans un rapport détaillé en septembre de la même année.

Entre autres, les points évoqués dans cette stratégie concernent l’aide à la décision en planification de contrôle, la veille collaborative en tout milieu, le maintien en conditions opérationnelles, l’extraction d’informations, le renseignement, la robotique et l’autonomie. Pour soutenir plusieurs projets de recherche dans ce domaine, ce nouvel appel à projets thématique autour de l’IA se décline autour de trois axes :

  • Méthodes génériques pour l’intelligence artificielle de Défense
  • Les traitements de données massives issues de capteurs hétérogènes
  • Traitement automatique du langage naturel et de la parole

Les projets qui seront soumis devront durer entre 18 et 36 mois, et le montant qui leur sera alloué est de maximum 300 000 euros par projet. Le lancement de cet appel financé par l’AID et organisé par l’ANR est prévu pour la mi-juin 2021, avec une date limite de dépôt fixée au 27 juillet 2021.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...