Intelligence artificielle Thales Alenia Space va tester avec Microsoft le « edge computing »...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Retour sur JEDI et le Joint Warfighter Cloud Capability son remplaçant

Le 6 juillet 2021, le Pentagone annonçait l'annulation de JEDI (Joint Entreprise Defense Infrastructure) un contrat de 10 milliards de dollars pour la construction...

Meta dévoile comment elle entend construire le métavers grâce à l’Intelligence Artificielle

Le 20 janvier dernier, Meta présentait "data2vec", le premier algorithme auto-supervisé hautes performances pour la parole, la vision et le texte. Quatre jours plus...

Afrique : Le CRDI veut catalyser l’écosystème des innovateurs en IA grâce à des bourses de recherche

En 2020, le CRDI et l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI) ont lancé le programme Intelligence artificielle pour le développement en Afrique...

Focus sur «SageMaker Canvas» par Amazon, un outil «no code» pour les analystes commerciaux

Lors de sa conférence Re:invent, fin 2021, Amazon Web Services a dévoilé un grand nombre de nouveautés pour son service SageMaker dédié au Machine...

Thales Alenia Space va tester avec Microsoft le « edge computing » à bord de la Station Spatiale Internationale

Lundi 4 avril dernier, Thales Alenia Space, joint-venture entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), a annoncé une collaboration stratégique avec Microsoft pour explorer la mise en place de nouvelles capacités dans le Space Edge Computing (SEC), les outils d’observation spatiale de l’intelligence artificielle (DeeperVision) et le segment sol numérique. Dans cet objectif, les deux entreprises démontreront et valideront les technologies et les potentialités informatiques en orbite à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) en 2023.

Les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et fournissent des solutions de haute technologie pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre, la gestion de l’environnement, l’exploration, la science et les infrastructures orbitales. Ils ont d’ailleurs construit des modules pour la Station Spatiale Internationale.

Il y a tout juste un an, le 6 avril 2021, Thales Alenia Space et Microsoft annonçaient  leur décision d’innover ensemble dans le domaine des technologies cloud par satellite, en ajoutant la solution de traitement automatisé des images DeeperVision, développée par Thales Alenia Space, à la plateforme Azure Orbital de Microsoft. Ce partenariat a permis d’associer les capacités de DeeperVision pour traiter les flux de données et générer des informations en temps opportun, aux capacités cloud d’Azure Orbital. Les informations sont alimentées par l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique (ML) à grande vitesse et grand volume.

Démontrer les avantages du Space Edge Computing

Cette nouvelle collaboration vise à fournir une connectivité, des analyses et des calculs avancés dans l’espace grâce au Space Edge Computing. En 2023, les entreprises démontreront et valideront les technologies et les potentialités informatiques en orbite à bord de l’ISS. Thales Alenia Space va déployer un puissant ordinateur en orbite, un cadre d’application lui aussi en orbite et des capteurs d’observation de la Terre hautes performances pour développer de nouvelles applications de traitement des données climatiques en orbite au profit de la durabilité de notre planète.

Les chercheurs de Thales Alenia Space et Microsoft Research s’investiront dans les domaines de la télédétection, de la vision par ordinateur et des sciences du climat pour démontrer le potentiel du calcul en orbite de nouvelle génération pour l’observation de la Terre. Grâce à cette capacité de calcul en périphérie de l’espace, les informations d’observation de la Terre seront transmises directement et immédiatement applicables pour la surveillance, la compréhension et la protection de notre planète.

La démonstration Space Edge Computing à bord de l’ISS

Thales Alenia Space déploiera une charge utile de calcul de pointe renforcée pour l’espace, exécutant Azure à bord de la Station spatiale internationale. Thales Alenia Space en Espagne sera responsable du développement et de la livraison de la charge utile à l’ISS, tandis que Microsoft sera responsable du cadre logiciel en orbite et du kit de développement logiciel spatial (SDK). Le banc d’essai en orbite comprendra du matériel informatique embarqué développé par Thales Alenia Space en Espagne ainsi que des systèmes de capteurs de collecte de données. Cette démonstration permettra aux développeurs d’applications de développer et de déployer facilement des applications de traitement de données d’observation de la Terre sur un environnement fonctionnel réel, à la croisée des mondes spatial et cloud.

Démocratiser l’observation spatiale

Thales Alenia Space et Microsoft veulent démocratiser l’observation spatiale en mettant sur le marché des outils d’observation spatiale IA accessibles (tels que DeeperVision) pour les développeurs. En outre, les deux sociétés veulent accélérer le déploiement des stations au sol et à accroître la portée de la connectivité. Dans cet objectif, elles vont développer et mettre sur le marché une proposition de service géré conjointe pour fournir la virtualisation des stations au sol et le modèle « as-a-service ».

Hervé Derrey, PDG de Thales Alenia Space, a déclaré :

« Thales Alenia Space et Microsoft poussent encore plus loin leur vision d’un monde homogène entre l’espace et le numérique en démontrant prochainement les avantages du space edge computing pour leurs clients. Thales Alenia Space est particulièrement fier d’être à la pointe de l’innovation en associant son expertise à un partenaire de référence comme Microsoft pour débloquer de nouveaux marchés, dont celui du traitement des données climatiques en orbite pour mieux protéger notre planète. Le protocole d’accord global renforce notre relation avec Microsoft, sur la voie de l’espace numérique. »

Tom Keane, Corporate Vice President, Mission Engineering de Microsoft a ajouté :

« Après notre collaboration initiale pour intégrer le logiciel DeeperVision dans Azure Space, nous franchissons une nouvelle étape avec Thales Alenia Space en démontrant le calcul en orbite fonctionnant sur le Microsoft Cloud. Cela offre des applications pratiques immédiates pour la recherche sur le changement climatique et ouvre la porte à des opportunités qui s’étendent bien au-delà de l’espace. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Quel rôle l’intelligence artificielle joue-t-elle dans la lutte contre les incendies de forêt ?

Le Maroc, l'Espagne et la France connaissent actuellement une vague de chaleur très importante qui surprend les météorologues car elle arrive précocement. Avec le...

L’UMONS introduit 40 portefeuilles projets FEDER-FSE+ pour un budget de plus de 280 millions d’euros

Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et le FSE (Fonds Social Européen Plus) ont pour objectif de renforcer la cohésion sociale et économique...

Yoshua Bengio fait son entrée dans le dictionnaire Larousse

Nouveau signe de la popularisation de l'intelligence artificielle, le directeur scientifique de Mila et professeur à l’Université de Montréal, Yoshua Bengio, intègre le Petit...

METAFORA biosystems lance METAflow, logiciel cloud d’analyse numérique de cytométrie en flux

METAFORA Biosystems, une société qui a développé une plateforme de cytométrie en flux alimentée par l'IA pour générer des diagnostics in vitro (DIV) plus...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci