Intelligence artificielle Télécom ParisTech lance sa nouvelle chaire de recherche et d’enseignement « Data Science...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Recevez le numéro 4 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle !

Le numéro 4 d'ActuIA, le magazine de l'intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 18 mai 2021 ! Recevez-le directement chez...

Challenge Intermarché : les vainqueurs présenteront leurs modèles prédictifs le 6 juillet prochain

En mai dernier, l'enseigne française de grande distribution Intermarché lançait son challenge dédié à la data : concevoir un modèle prédictif permettant d'estimer les...

STREAMER : un programme permettant d’intégrer et de tester facilement des algorithmes de machine learning

Des chercheurs du CEA List (Université Paris-Saclay, CEA) et du laboratoire DAVID (Université Paris-Saclay, UVSQ) ont uni leurs forces dans le cadre du projet...

Digital Aquitaine lance son domaine d’excellence “IA Data Science” en Nouvelle-Aquitaine

Reconnu officiellement durant le mois de juin 2021, le domaine d'excellence (DomEx) "IA Data Science" aura pour objectif d'organiser des évènements en Nouvelle-Aquitaine et...

Télécom ParisTech lance sa nouvelle chaire de recherche et d’enseignement « Data Science & Artificial Intelligence for Digitalized Industry & Services »

Le 31 janvier dernier, Télécom ParisTech a annoncé le lancement de sa nouvelle chaire de recherche et d’enseignement dans le domaine de l’intelligence artificielle, portée par Florence d’Alché-Buc. Créée avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom, elle réunit Airbus Defence & Space, ENGIE, IDEMIA, Safran et Valeo.

L’accès à des bases de données massives, conjugué à une puissance de calcul sans cesse croissante, a ouvert la voie au développement de nouveaux outils d’Intelligence Artificielle (IA), à l’origine d’une révolution dans l’industrie et dans les services. Au cœur de l’IA, l’apprentissage statistique, dynamisé par l’internet des objets, peut maintenant s’appliquer à la quasi-totalité des processus industriels, de la conception d’un produit à son utilisation et aux services qui lui sont associés.

Après l’ère du big data analytics, de nouvelles attentes entrent désormais en jeu. Télécom ParisTech, avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom, a réuni cinq grandes entreprises au sein de sa nouvelle chaire de recherche et d’enseignement « Data Science & Artificial Intelligence for Digitalized Industry & Services » (DSAIDIS) : Airbus Defence & Space, ENGIE, IDEMIA, Safran et Valeo.

Signée pour une durée de 5 ans, cette chaire bénéficiera d’un budget total sur la période de près de 7 millions d’euros, constitué pour partie de l’apport en nature de l’école et pour partie de l’apport financier des partenaires industriels.

Qu’ils soient destinés à l’aide à la décision dans des domaines sensibles (défense, santé, transport, etc.) ou simplement à garantir la confiance dans une technologie avant son adoption, les systèmes d’intelligence artificielle doivent être capables de justifier leurs décisions, de prouver leur robustesse face aux attaques et aux erreurs, de conserver une trace de leur apprentissage et de permettre que leurs décisions puissent être interprétées.

Par ailleurs, lorsqu’ils sont embarqués dans un environnement mobile, les systèmes d’IA doivent pouvoir communiquer avec cet environnement, connaître leurs propres points faibles et continuer à s’améliorer au moyen d’interactions pertinentes. Pour les équipes de recherche de Télécom ParisTech, il s’agit là d’un ensemble de défis passionnants à relever, dont la résolution conditionnera l’utilisation pérenne de la science des données et des outils d’IA. Au sein de cette nouvelle chaire, ces travaux de recherche seront conduits selon quatre grands axes :

  • Axe 1 : Développement d’une analyse prévisionnelle des séries temporelles et des flux de données
  • Axe 2 : Exploitation à grande échelle de données partiellement étiquetées et hétérogènes
  • Axe 3 : L’apprentissage statistique au service d’une prise de décision fiable et rigoureuse
  • Axe 4 : Un apprentissage qui dialogue avec son environnement

Portée par Florence d’Alché-Buc, professeure à Télécom ParisTech en informatique et mathématiques appliquées, la chaire DSAIDIS a pour objectif de conduire une recherche académique de pointe pour répondre aux nouvelles questions posées par une généralisation de l’IA pour les industriels et les sociétés de services. Elle assurera également la formation des futurs professionnels de l’intelligence artificielle grâce à deux cursus conçus en collaboration avec l’ENSTA ParisTech.

 
Thomas Calvi

Partager l'article

Atos annonce le lancement d’« Atos Business Outcomes-as-a-service » développé en collaboration avec Dell Technologies

Début mai, Atos a annoncé le lancement d’Atos Business Outcomes-as-a-Service ( Atos BOaaS ), une offre 5G, Edge et IoT développée conjointement avec Dell...

Auvergne-Rhône-Alpes : Minalogic et Visiativ annoncent un partenariat pour l’innovation et la transformation digitale des entreprises

Minalogic, pôle de compétitivité des technologies du numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Visiativ, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation pour les...

Une équipe de l’Université de Columbia a développé un algorithme d’IA pour lutter contre les microphones indiscrets

Il arrive que nous recevions des publicités sur un produit ou un service alors que nous en avons discuté peu de temps avant avec...

Qualcomm a dévoilé la plateforme Qualcomm Robotics RB6 et la conception de référence Qualcomm RB5 AMR lors du « 5G Summit » 2022

C'est lors de son évènement annuel « 5G Summit » qui s'est déroulé à San Diego, en Californie, que Qualcomm a dévoilé une feuille...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci