Intelligence artificielle Synapse AI N°4 : Origyn, une solution qui promet de mettre fin...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Podcast : le collectif IA du village francophone – Synapse AI N°5

Dans ce nouvel épisode de Synapse AI, Mathieu Barreau reçoit Isabelle Galy, coordinatrice du collectif intelligence artificielle (IA) du Village francophone.   Le Village Francophone est...

Podcast : l’intelligence artificielle au service des émotions – Synapse AI N°1

Pour ce premier épisode de Synapse AI, Mathieu Barreau reçoit le professeur Pierrich Plusquellec afin d'étudier le lien entre technologie et émotions. Biologiste de formation,...

Appel à candidature “IA & Big Data au service des enjeux de demain” du Village by CA Nord de France

Le Village by CA Nord de France lance un appel à candidature IA & Big Data au service des enjeux de demain. Optimisation de l’existant...

“Ethique et intelligence artificielle sont elles compatibles ?” – Le podcast Vlan 56 avec Aurélie Jean

Retrouvez le Podcast Vlan n°56 par Grégory Pouy avec Aurélie Jean qui s'intéressait à la question fondamentale "Ethique et intelligence artificielle sont elles compatibles...

Synapse AI N°4 : Origyn, une solution qui promet de mettre fin à la contrefaçon

Dans ce N°4 du podcast Synapse AI, animé par Mathieu Barreau, Vincent Perriard présente Origyn, une fondation suisse à but non lucratif qui s’est donné pour ambition de lutter contre la contrefaçon de produits de luxe.

ORIGYN associe des technologies décentralisées à l’intelligence artificielle (IA) grâce à l’apprentissage automatique (machine learning, ML) pour révolutionner la lutte contre les contrefaçons. Cette technologie de certification numérique authentifie les produits de luxe en un instant. Il suffit de prendre une photo de l’objet concerné à l’aide d’une appli pour smartphone classique. Pour la toute première fois, un objet représente sa propre identité, son unicité, par le biais de sa biométrie.

La contrefaçon est un problème endémique que les marques de luxe cherchent à résoudre à tout prix.

Dans le secteur de l’horlogerie, par exemple, on estime qu’environ 40’000’000 montres de contrefaçon sont produites chaque année, ce qui donne malheureusement lieu à une saturation de « marque » importante. Par ailleurs, 1’600’000 « super contrefaçons » sont fabriquées tous les ans, se traduisant par un manque à gagner dans le marché primaire évalué à 224’000’000 $.

Les marques sont désormais à même de repérer les contrefaçons et de mettre les producteurs fautifs à nu, grâce à ORIGYN. La fondation suisse offre une solution permettant de contrer cette atteinte à la réputation des marques de luxes, cette perte financière et la mise en péril de la confiance de longue date entre les entreprises et leurs clients.

Pour la toute première fois dans l’histoire de l’horlogerie, une montre tire profit de sa propre biométrie et représente son identité, son unicité. ORIGYN promet d’authentifier un objet directement, sans l’aide d’un code barre, d’une micropuce, d’une gravure ou de tout autre intermédiaire. La fondation envisage, dans le cadre d’un partenariat avec un assureur, de certifier et garantir financièrement le résultat de ses authentifications.

 
ActuIA

Partager l'article

Etude du Centre Hubertine Auclert sur « Les freins à l’accès des filles aux filières informatiques et numériques »

De nombreuses études sont menées tout au long de la scolarité des élèves, certaines se rapportent à la réussite scolaire des filles et leurs...

Le Conseil de l’UE invite les Etats Membres à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme

Début juin, le Conseil de l'UE a adopté des conclusions sur les actions accomplies et les prochaines étapes à franchir pour assurer la protection...

Village by CA Paris dévoile les duos lauréats des « Village Awards 2022 »

Le 30 juin dernier, le Village by CA Paris a organisé la cinquième édition des Village Awards en collaboration avec Les Echos Entrepreneurs et...

Focus sur les recommandations de la CNCDH visant à promouvoir un encadrement juridique ambitieux de l’IA

Le 21 avril 2021, la Commission Européenne présentait son projet de réglementation de l'IA. Plus récemment, en décembre dernier, la Slovénie qui assurait alors...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci