Inetum publie la synthèse de l’édition 2022 de l’étude de l’Observatoire du digital flow

Ces trois dernières années, l’ESN Inetum, un leader des services et des solutions digitales en Europe, s’est associée à l’institut de sondage CSA pour mener une étude auprès de salariés et de dirigeants visant à rendre compte de l’évolution des enjeux liés à la digitalisation dans les entreprises. La synthèse de l’édition 2022 de l’étude de l’Observatoire du digital flow vient d’être publiée.

Inetum, ESN agile, est une société de services et de solutions digitales qui aide les entreprises et institutions à tirer le meilleur du digital flow. Présent dans 27 pays, le Groupe compte près de 27 000 collaborateurs et a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros.

Selon l’étude de l’Observatoire du digital flow, réalisée par l’Institut CSA fin 2022, qu’elle vient de publier, la transition numérique est de plus en plus identifiée comme un véritable moteur de la transition écologique et durable. Les motivations à la mise en place de plans de digitalisation au sein des entreprises apparaissent comme inévitables, et sans distinction selon les types de structure. Concernant le développement d’outils digitaux, de nouvelles priorités émergent, orientées autour de la réponse aux besoins des clients, avec des priorités très affirmées au sein des ETI.

La Synthèse des résultats de l’étude de l’Observatoire du digital flow édition 2022

Une perception complémentaire et un consensus sur les enjeux de la digitalisation des entreprises pour les dirigeants et les actifs

  • Si seulement la moitié des actifs pensent que leur entreprise est en avance en matière de digitalisation, 7 dirigeants d’entreprise sur 10 estiment qu’ils sont en avance sur
    ce sujet;
  • 62% des entreprises et 82% des structures de plus de 250 salariés reconnaissent les bénéfices des solutions digitales, notamment ceux des outils permettant de mieux répondre aux besoins des clients, c’est même le premier bénéfice attendu par les salariés (72%, soit + 5 points);
  • 92% des actifs pensent que les entreprises doivent avant tout renforcer la sécurité de leurs systèmes d’information dans le contexte géopolitique et économique actuel;
  • 37% des actifs souhaitent clairement voir se développer des solutions permettant des économies d’énergie;
  • 1 femme sur 2 pense que les métiers du numérique sont accessibles aux femmes.

La digitalisation toujours perçue comme un vrai levier de performance collective attendu mais avec des retards dans la mise en place en fonction de la taille des entreprises.

Si l’enquête 2021 a confirmé que le numérique avait acquis une place centrale dans le quotidien des dirigeants comme des salariés, elle a également confirmé que la digitalisation s’était accélérée dans les entreprises avec, notamment, une certaine familiarité avec le concept de digitalisation chez les salariés restant stable dans 2022, avec 76% des salariés acculturés.

En revanche, alors que la mise en place de ces plans était présentée comme une priorité en 2021, force est de constater qu’en 2022 il y a une augmentation significative du nombre d’entreprises n’ayant pas encore mis en place ces plans : 26% contre à 18% en 2021. C’est un sujet particulièrement clivant au sein des entreprises, car la tendance n’est pas vraie pour les entreprises de taille moyenne. Seuls 3 % déclarent ne pas avoir mis en place de tels plans.

La question de la mise en œuvre des plans de digitalisation semble également avoir un impact sur la perception de l’état d’avancement de la digitalisation dans l’entreprise :

  • Les attentes des collaborateurs vis-à-vis de la digitalisation augmentent : 48% des salariés considèrent que leur entreprise est en retard en matière de digitalisation, soit 3% de plus que l’année précédente.

En revanche, les managers y voient une tendance qui s’amplifie et s’intensifie :

  • 69% d’entre eux considèrent que l’entreprise est en avance en matière de digitalisation, soit 8% de plus que l’année précédente.

La digitalisation est d’autant plus importante qu’elle rassure dans un contexte géopolitique et économique difficile, avec des priorités clairement identifiées pour les salariés : 92% souhaitent voir la sécurité de leur système d’information renforcée. Chez les dirigeants d’entreprise cependant, le pragmatisme prévaut. Le contexte incertain pourrait avoir un réel impact sur la question de la digitalisation : 33% d’entre eux envisagent de limiter ou reporter les investissements dans la digitalisation tandis que 25% imaginent revoir les priorités de leur plan de digitalisation.

Des attentes fortes en nouvelles technologies pour répondre aux attentes des clients et des entreprises

La digitalisation des entreprises et les gains qu’elle génère sont évidents pour les salariés. En particulier, l’idée que la digitalisation apporte des bénéfices business et RH fortement identifiés se renforce : 72% des effectifs déclarent que cela leur permet de mieux répondre aux attentes des clients (+5% par rapport à 2021),

Répondre aux besoins des clients est devenu le principal bénéfice attendu par les employés cette année. Une priorité métier qui se retrouve aussi dans les outils recherchés par les managers : 62% des réponses concernent le développement d’outils orientés client. Un taux qui monte à 82% pour les moyennes et grandes entreprises.

Pour 69 % d’entre eux, il donne aux salariés une plus grande autonomie dans leur travail, et des modes de travail plus collaboratifs (66 %, soit + 2 % par rapport à 2021).

De fortes attentes également pour la transition environnementale

49% estiment avoir pu réduire leur empreinte environnementale grâce à la digitalisation.

L’étude confirme l’impact de la digitalisation sur leur empreinte environnementale. Elle révèle également une nouvelle attente très forte des salariés directement liée à la transition environnementale. La première attente des salariés concerne l’émergence de solutions permettant d’économiser jusqu’à 37% d’énergie.

Des attentes qui font écho à une préoccupation majeure qui est l’impact environnemental de la digitalisation : c’est un enjeu central clairement identifié concernant la transformation des usages:

  • 73% des salariés des grandes entreprises estiment que l’entreprise a réduit son empreinte environnementale grâce au développement des nouvelles technologies et la digitalisation;
  • 23% d’entre eux pensent qu’elle l’a diminué “significativement”.

Bien que les attentes soient élevées, seules 21% des entreprises déclarent avoir pleinement intégré leur service ou équipe informatique dans la définition de leur politique RSE.

Concernant les domaines où la digitalisation a eu un impact palpable sur l’empreinte environnementale, il existe un large consensus entre managers et salariés sur le classement établi :

  1. Organisation du travail
  2. Produits et services offerts
  3. Méthodes de production
  4. Consommation d’énergie en général.

Si les enjeux d’une digitalisation responsable sont nombreux pour les managers, l’accompagnement et la formation des collaborateurs apparaissent comme le premier enjeu abordé pour 88% d’entre eux, suivis des questions liées au traitement et au stockage des données dans le respect de la réglementation et de l’éthique (77 %).

Si les nouvelles technologies sont identifiées et appréciées par les entreprises, l’intégration de ces technologies dans les activités quotidiennes présente de réels contrastes.

Le Cloud et l’IA sont les technologies les plus connues pour respectivement 80% et 74% des salariés. Le “métaverse” est identifié par 38% des salariés, les NFT par 32% et la blockchain par 28%.

Et pourtant, un salarié sur deux utilise au quotidien les nouvelles technologies. Cette utilisation tend à renforcer la confiance dans la technologie (65 %).

Les nouvelles technologies apparaissent comme source de nombreux bénéfices, notamment dans les moyennes et grandes entreprises, avec une identification très précise des avantages (tant pour les salariés que pour les managers), par exemple :

  • L’intelligence artificielle améliore la fabrication industrielle
  • Le cloud offre une meilleure protection des données
  • La blockchain permet de lutter efficacement contre la fraude grâce à une meilleure authentification et certification

Le numérique : un domaine tendu mais dynamique en termes d’emplois, où l’acculturation des jeunes et des femmes est un enjeu majeur pour répondre à l’essor de la digitalisation.

Pour aider les entreprises à répondre à ces attentes accrues et renouvelées, l’attractivité du secteur est un enjeu majeur lorsqu’il s’agit de former et de recruter des personnes aux compétences adéquates.

L’étude révèle que si le secteur est perçu comme dynamique pour les opportunités de carrière qu’il offre, les métiers du numérique sont encore mal connus pour 80% des managers et nécessitent une acculturation des jeunes dès le collège, selon 85% des cadres d’entreprise. Cette prise de conscience semble d’autant plus nécessaire chez les femmes que seulement 1 sur 2 pense que ces métiers leur sont accessibles: 62% des hommes salariés contre 52% des femmes salariées pensent que ces emplois sont accessibles aux femmes.

Vincent Rouaix, Président-directeur général d’Inetum, conclut :

« Cette enquête confirme que dans un contexte tendu, tant sur les enjeux économiques qu’environnementaux, la digitalisation devient un levier de performance et de confiance pour les entreprises, du fait notamment d’un phénomène croissant d’acculturation au sein des entreprises. ces sociétés. Cette acculturation aux nouvelles technologies favorise notamment l’engouement pour la digitalisation de l’entreprise, et influence la manière dont les salariés et managers perçoivent les impacts vertueux de la technologie sur leur vie au travail. La digitalisation des entreprises privées et des institutions publiques implique également plus de proximité et de compétences spécifiques dans notre écosystème. L’acculturation des jeunes et des femmes est l’un de nos principaux engagements. Ces conclusions font écho à l’ambition d’Inetum qui travaille au quotidien au plus près de ses clients pour favoriser l’impact positif du flow digital, et impulser plus de valeurs pour faire du numérique un des leviers de la réussite de la transition écologique ».

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
ZENPLOT® par Addinsoft

Zenplot®, le logiciel de data visualisation dédié aux graphiques avancés zenplot® permet de créer des visualisations impactantes en superposant diffé...

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.