Actualité Suisse : l'Idiap renforce sa stratégie de recherche en intelligence artificielle par...

Pour approfondir le sujet

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...

Suisse : l’Idiap renforce sa stratégie de recherche en intelligence artificielle par la signature d’un accord

Le Secrétariat d’État à la formation à la recherche et à l’innovation suisse (SEFRI) et l’Institut de recherche Idiap ont annoncé la signature d’un accord pour une nouvelle stratégie de recherche en Suisse. Grâce à cela, une soixantaine d’emplois dans le secteur de l’IA seront créés et des groupes interdisciplinaires seront formés dans une optique de transfert technologique vers le tissu économique. De plus, il est évoqué une augmentation du budget d’environ 60% pour un passage de 12 à 20 millions de francs suisse (18,3 millions d’euros). Cet accord est soutenu par le Canton du Valais et la ville de Martigny où se situe l’Idiap.

Une stratégie basée sur l’intelligence artificielle

Cet accord stratégique signé par le SERFI et l’Idiap, avec le soutien du Canton de Valais et de Martigny, sur la prochaine période quadriennale 2021-2024 s’axera sur huit domaines de compétences liées à l’IA :

  • Traitement du signal
  • Imagerie et vision par ordinateur
  • Robotique et systèmes autonomes
  • Machine Learning
  • Traitement de la parole et du langage
  • Interactions Homme-Machine
  • Vie privée et sécurité
  • Analyse de données et de l’informatique

Christophe Darbellay, Conseiller d’Etat en charge du Département de l’économie et de la formation, s’est exprimé autour de la signature de cet accord :

“Pour le canton du Valais, à l’instar de la HES-SO Valais-Wallis et de l’EPFL Valais Wallis, l’Idiap représente la réussite d’une politique de la recherche misant sur le développement de chaînes de valeur et la création d’écosystèmes basés sur la formation, la recherche et l’innovation. Des institutions telles que l’Idiap – reconnues au niveau national et international – contribuent ainsi de façon déterminante au développement et à la transformation digitale de notre canton.”

Anne-Laure Couchepin, présidente de la Ville de Martigny, a évoqué l’impact régional de la signature de l’accord :

“L’excellence de l’Idiap positionne Martigny comme une ville leader dans les enjeux liés à l’innovation et entraînera certainement d’autres sociétés dans son sillage. C’est une formidable plus-value pour la ville.”

Des emplois autour de l’intelligence artificielle et une augmentation de budget

En plus des subventions publiques que le Canton du Valais et que la ville de Martigny tenteront de fournir à l’Idiap, les statuts de l’institut prévoient qu’au moins la moitié de son budget provienne de fonds de recherche compétitifs. Le budget annuel d’Idiap devrait passer de 12 à près de 20 millions de francs suisse sur les quatre prochaines années.

Grâce à ces financements, l’institut espère engager des spécialistes qui faciliteront le transfert de technologie vers l’économie et la société : une soixantaine de nouveaux postes seront crées pour satisfaire cette volonté. De plus, des groupes interdisciplinaires seront constitués pour mener à bien ce transfert. C’est ce que précise le Pr Hervé Boulard, directeur de l’Idiap :

“Pour maximiser notre impact sur les enjeux sociaux et économiques, nous voulons mettre l’accent sur le développement de technologies novatrices grâce à des groupes de recherches transversaux.”

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...