Intelligence artificielle Suisse : l'Idiap renforce sa stratégie de recherche en intelligence artificielle par...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Recevez le magazine de l’intelligence artificielle ActuIA N°3

Le magazine de l'intelligence artificielle, ActuIA N°3 du 15 février 2021, paraîtra très prochainement. En ce contexte de pandémie, nous vous recommandons fortement de...

Le programme Confiance.ai dévoile de premiers résultats significatifs avec 6 cas d’usage pratiques

Lancé en janvier 2021, le programme Confiance.ai est un pilier technologique du Grand Défi « sécuriser, certifier et fiabiliser les systèmes fondés sur l'intelligence...

L’Institut Polytechnique de Paris et Inria s’unissent pour renforcer leur leadership en l’IA et dans le numérique

Inria et l’Institut Polytechnique de Paris ont annoncé le mois dernier la signature d'un protocole d’accord visant à la création d'un partenariat renforcé, incarné...

Concevoir des algorithmes et des modèles de Machine Learning plus éthiques : 3 questions à Michael Kearns

Michael Kearns, professeur de sciences informatique et de l'information à l'Université de Pennsylvanie, travaille notamment sur les sujets de l'apprentissage automatique, de la théorie algorithmique...

Suisse : l’Idiap renforce sa stratégie de recherche en intelligence artificielle par la signature d’un accord

Le Secrétariat d’État à la formation à la recherche et à l’innovation suisse (SEFRI) et l’Institut de recherche Idiap ont annoncé la signature d’un accord pour une nouvelle stratégie de recherche en Suisse. Grâce à cela, une soixantaine d’emplois dans le secteur de l’IA seront créés et des groupes interdisciplinaires seront formés dans une optique de transfert technologique vers le tissu économique. De plus, il est évoqué une augmentation du budget d’environ 60% pour un passage de 12 à 20 millions de francs suisse (18,3 millions d’euros). Cet accord est soutenu par le Canton du Valais et la ville de Martigny où se situe l’Idiap.

Une stratégie basée sur l’intelligence artificielle

Cet accord stratégique signé par le SERFI et l’Idiap, avec le soutien du Canton de Valais et de Martigny, sur la prochaine période quadriennale 2021-2024 s’axera sur huit domaines de compétences liées à l’IA :

  • Traitement du signal
  • Imagerie et vision par ordinateur
  • Robotique et systèmes autonomes
  • Machine Learning
  • Traitement de la parole et du langage
  • Interactions Homme-Machine
  • Vie privée et sécurité
  • Analyse de données et de l’informatique

Christophe Darbellay, Conseiller d’Etat en charge du Département de l’économie et de la formation, s’est exprimé autour de la signature de cet accord :

“Pour le canton du Valais, à l’instar de la HES-SO Valais-Wallis et de l’EPFL Valais Wallis, l’Idiap représente la réussite d’une politique de la recherche misant sur le développement de chaînes de valeur et la création d’écosystèmes basés sur la formation, la recherche et l’innovation. Des institutions telles que l’Idiap – reconnues au niveau national et international – contribuent ainsi de façon déterminante au développement et à la transformation digitale de notre canton.”

Anne-Laure Couchepin, présidente de la Ville de Martigny, a évoqué l’impact régional de la signature de l’accord :

“L’excellence de l’Idiap positionne Martigny comme une ville leader dans les enjeux liés à l’innovation et entraînera certainement d’autres sociétés dans son sillage. C’est une formidable plus-value pour la ville.”

Des emplois autour de l’intelligence artificielle et une augmentation de budget

En plus des subventions publiques que le Canton du Valais et que la ville de Martigny tenteront de fournir à l’Idiap, les statuts de l’institut prévoient qu’au moins la moitié de son budget provienne de fonds de recherche compétitifs. Le budget annuel d’Idiap devrait passer de 12 à près de 20 millions de francs suisse sur les quatre prochaines années.

Grâce à ces financements, l’institut espère engager des spécialistes qui faciliteront le transfert de technologie vers l’économie et la société : une soixantaine de nouveaux postes seront crées pour satisfaire cette volonté. De plus, des groupes interdisciplinaires seront constitués pour mener à bien ce transfert. C’est ce que précise le Pr Hervé Boulard, directeur de l’Idiap :

“Pour maximiser notre impact sur les enjeux sociaux et économiques, nous voulons mettre l’accent sur le développement de technologies novatrices grâce à des groupes de recherches transversaux.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci