Intelligence artificielle SOCFACE, projet de recherche sur l'évolution de la société française, basé sur...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Julie Grollier, lauréate du Prix de la « Femme scientifique de l’année » du 20e Prix Irène Joliot-Curie

La cérémonie de remise des prix Irène Joliot-Curie, récompensant des femmes scientifiques, a mis cette année en avant cinq chercheuses au lieu de trois....

Annonce du plan d’investissement France 2030

France 2030, plan d'investissement de 30 milliards d'euros bénéficiera à une dizaine de secteurs d'activités dont le numérique, l'hydrogène, les batteries, l'espace, la santé...

Retour sur le premier Tech Sprint organisé par l’ACPR en juin et juillet dernier

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), s’intéresse aux enjeux de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le secteur financier et a lancé le...

Appel à projets 2022 : Ouverture du Programme Joint Européen sur les Maladies Rares (EJP RD) en décembre

Le programme Joint Européen sur les maladies rares (European Joint Programme on Rare Diseases, EJP RD) a été établi pour améliorer la coordination des...

SOCFACE, projet de recherche sur l’évolution de la société française, basé sur l’IA

Le service interministériel des Archives de France (SIAF), en partenariat avec l’Ecole d’économie de Paris, lance le projet de recherche Socface, mené par l’Institut national d’études démographiques (INED) et la société Teklia. L’évolution de la société française de 1836 à 1936 sera étudiée à partir des vingt recensements de la population effectués durant cette période, conservés et numérisés par les services d’Archives Départementales.

Le service interministériel des Archives de France est un des services composant la direction générale des patrimoines et de l’architecture. Avec l’inspection générale des patrimoines, il exerce, entre autres, un contrôle scientifique et technique sur les archives publiques encore aux mains des services et établissements publics de l’Etat. Avec l’Ecole d’économie de Paris, il vient de lancer le projet de recherche innovant Socface, retenu l’an dernier par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), agence de financement de la recherche sur projets en France.

Le projet SOCFACE

Le projet Socface, financé par l’ANR, a pour objectif l’analyse des listes nominatives du recensement de 1836 à 1936 pour produire une base de données des individus ayant vécu en France durant cette période. Ces listes renseignent sur le nom d’un individu, sur son âge, son sexe, parfois sa profession. Des enquêteurs en démographie historique de l’INED, le groupe “Histoire économique et sociale” de l’Ecole d’économie de Paris, Teklia, spécialiste de l’IA et du traitement automatique des documents, et le SIAF vont collaborer à ce projet. Celui-ci est coordonné par Lionel Kesztenbaum, historien et démographe, directeur de recherche à l’INED.

Méthodologie

Socface va utiliser le machine learning pour analyser 15 millions d’images collectées auprès d’une centaine d’archives départementales et construire des modèles de traitement automatique. Les résultats seront validés par les historiens, les démographes ou les archivistes de l’équipe. Plus de 700 millions d’enregistrements vont être traités grâce à Arkindex, solution de reconnaissance automatique des manuscrits et de leur indexation de Teklia.

Des données publiques

Le projet a débuté en septembre 2021 et devrait aboutir en mars 2025, la base de données sera alors disponible sur le portail FranceArchives. Les services d’archives départementales pourront publier leurs propres archives. Les recherches généalogiques vont être simplifiées, celles en histoire économique et sociale ou en histoire de la démocratie également. Celles concernant l’évolution du marché du travail, les inégalités, les migrations profiteront elles aussi des connaissances acquises grâce à Socface.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Enquête Premier emploi 2022 de Telecom Paris : des ingénieurs recherchés et bien rémunérés

Télécom Paris, école de l'Institut Mines-Télécom et membre fondateur de l'Institut Polytechnique de Paris, forme des ingénieurs généralistes du numérique. Elle a récemment publié...

Canada : l’utilisation de l’intelligence artificielle reste faible au sein des entreprises selon les RH

Les ressources humaines (RH) ont un rôle important au sein des entreprises. Au Canada, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CHRA) a mené...

Focus sur le projet de recherche européen HosmartAI « Hospital Smart development based on AI »

Le projet de recherche européen HosmartAI a pour objectif de doter l'Europe d'un système de santé fort, efficient, durable et résilient, bénéficiant des capacités...

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci