Intelligence artificielle Robotique terrestre : La DGA attribue une nouvelle tranche du projet FURIOUS...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Atos va consolider son offre de services de cybersécurité grâce à la solution EDR souveraine de HarfangLab

C'est lors du Forum International de la Cybersécurité 2022 (FIC) qui s'est déroulé à Lille début juin, qu'Atos et HarfangLab ont signé un accord...

L’intelligence artificielle s’invite au Marché du film de Cannes

Le Marché du film de Cannes, plateforme commerciale du Festival, a été créé par Émile Natan en 1959 pour permettre aux professionnels de l'industrie...

Le Hackathon en intelligence artificielle débute le 13 mai à l’ISEP

Le 13 mai prochain débutera à l'Institut supérieur d’électronique de Paris (ISEP) le Hackathon intelligence artificielle. Il est organisé par la chaire IA et...

Les chercheurs de l’Institut Fraunhofer IEM présentent RoboGrinder, première rectifieuse intelligente

Actuellement, bien que les entrepreneurs soient conscients du potentiel de l'intelligence artificielle pour augmenter leur compétitivité, beaucoup hésitent à franchir le pas, doutant de...

Robotique terrestre : La DGA attribue une nouvelle tranche du projet FURIOUS à Safran Electronics & Defense

En 2018, Safran Electronics & Defense avait remporté le Projet de Science et Technologie (PST) Furious de la Direction Générale de l’Armement (DGA), visant à développer trois démonstrateurs de robots. Après des essais terrains concluants, la DGA vient de lui attribuer une nouvelle tranche contractuelle dite « tranche optionnelle » du Programme FURIOUS (FUturs systèmes Robotiques Innovants en tant qu’OUtilS au profit du combattant embarqué et débarqué).

Safran Electronics & Defense, une des entités du groupe Safran, est un leader mondial en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques pour les marchés civils et de défense. Elle équipe plus de 1 000 navires, 25 000 véhicules terrestres et 10 000 avions à travers le monde.

Son savoir-faire lui permet de développer des capacités d’autonomie pour les plateformes terrestres (robotique), comme aériennes (dronique) : la planification et le pilotage automatiques, la navigation et la géolocalisation, la perception 3D sémantique de l’environnement, les traitements à base d’IA, l’électronique et les logiciels embarqués critiques.

Le programme FURIOUS

Pour la tranche ferme du programme FURIOUS qui s’est terminée avec les essais réussis par Safran au Centre d’entrainement au combat en zone urbaine (Camp militaire de Sissone), la société avait dû « travailler le concept d’une architecture modulaire, matérielle et logicielle, destinée à autonomiser toute plateforme terrestre, habitée ou non. »

Cette architecture est déployée sur les trois plateformes du système FURIOUS.

Pour mener à bien cette première étape, Safran Electronics & Defense s’était entourée des PME Effidence, Kompai, Sominex, Technical Studio et 4D Virtualiz. Elle avait également collaboré avec de grands laboratoires robotiques français : le CNRS, l’Institut Pascal, l’IRSTEA, le LORIA, les Mines de Paris ainsi qu’avec La chaire sur le soldat augmenté, mise en place au sein du laboratoire de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan en 2017.

Le PST Furious consiste à développer 3 démonstrateurs de robots de diverses tailles, prévus pour différentes missions dans plusieurs sortes d’environnements. Le plus gros des trois robots est en fait eRider, un 4×4 multi-missions autonome développé par Safran Electronics & Defense en collaboration avec Valeo et PSA en 2016, il peut, par exemple, transporter des blessés, du ravitaillement. Les deux autres sont équipés de chenilles et beaucoup plus petits, le plus grand peut se déplacer dans les escaliers, ouvrir des portes et donc explorer des bâtiments. Les trois robots sont équipés d’une boule optronique.

La tranche optionnelle

Cette nouvelle tranche vise à optimiser l’architecture du système FURIOUS et de rendre plus robustes les fonctionnalités d’autonomie des robots (suivi des points de passage, rejeu de trajectoires, suivi de leader et ralliement autonome d’objectifs …) pour des opérations dans des environnements plus complexes, déstructurés.

Anticiper les futurs programmes

Safran Electronics & Defense a démontré pertinence et la crédibilité de ses solutions dans la cadre de projets concrets tels que FURIOUS ou iMugs, projet similaire financé dans le cadre du fonds Européen de Défense, lancé en 2020.

La société déclare :

« La confirmation de l’apport opérationnel apporté par des fonctions d’autonomisation dans de nombreux cas d’emploi, la pertinence d’une approche incrémentale raisonnée et la convergence vers des solutions modulaires (kit) adaptables permettent d’envisager à court terme de lancement de programmes de développement sur les briques critiques, préparant ainsi les futurs programmes. »

Le lancement de la Force Vulcain par l’État-major de l’armée de terre (EMAT), dans l’objectif de « penser l’intégration des robots et de l’intelligence artificielle dans l’espace de bataille » à l’horizon 2040 est, pour Safran, un signal fort envoyé aux acteurs du domaine. Les premières unités pilotes devraient être opérationnelles en 2030.

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci