Prochain numéro du magazine ActuIA le 15 octobre
Actualité Recherche clinique : L’AP-HP et Bayer signent un accord-cadre sur des projets...

Pour approfondir le sujet

Covid-19 : Focus sur le projet de recherche STOIC pour créer une base de données inédite et des outils IA

Le projet STOIC a reçu le soutien de GE Healthcare, Orange Healthcare et TheraPanacea. Ces trois acteurs collaboreront avec l’AP-HP et la Société d’Imagerie...

Usine du futur : le projet ASSISTANT porté par IMT Atlantique sélectionné pour Horizon 2020

Le projet ASSISTANT, un consortium proposant de développer des solutions de rupture pour l’industrie manufacturière, en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser les systèmes...

Cybersécurité : la Région Grand Est et quatre entreprises québécoises planchent sur un consortium

La Région Grand Est cherche à mettre en place une politique innovante pour renforcer l'attractivité de son territoire. Elle a ainsi signé un accord...

Stratégie française de recherche en intelligence artificielle : retour sur l’annonce de l’acquisition du supercalculateur HPC-IA

Le 8 janvier dernier, le Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation annonçait l'acquisition de l'un des supercalculateurs les plus puissants...

Recherche clinique : L’AP-HP et Bayer signent un accord-cadre sur des projets innovants utilisant l’IA

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris et Bayer ont annoncé la signature d’un accord-cadre de collaboration de 3 ans. Il vise à renforcer leur partenariat ainsi que le partage d’expertises en matière de recherche clinique et d’intelligence artificielle. Les deux entités souhaitent ainsi formaliser leur intention commune de collaborer en matière de recherche et développement afin de faciliter la mise en place des études cliniques au sein de l’AP-HP. Cet accord permettra également le partage d’expertise dans le cadre de projets innovants tels que l’utilisation de l’IA dans des domaines d’intérêts communs.

Acteur réputé en matière d’infrastructure de recherche et pour ses équipes, l’AP-HP peut compter sur son entrepôt de données de santé (EDS), un outil puissant qui permet la mise en place de projets utilisant l’IA. Ceci offre une opportunité considérable pour développer de nouvelles méthodes de recherche et des algorithmes intelligents qui offrent une meilleure compréhension et prise en charge des maladies.

De son coté, Bayer mène actuellement en France plus de 45 études cliniques, dont plus de la moitié en oncologie, et soutient 70 études institutionnelles dont 62% en partenariat avec l’AP-HP. Conscient de la valeur potentielle associée aux mégadonnées et de l’intérêt des analyses avancées pour l’avenir de la médecine et l’intérêt des patients, Bayer travaille sur des projets utilisant l’IA pour répondre à des besoins médicaux concrets. De telles technologies pourraient donc aider à fournir le bon traitement au bon patient au bon moment, plus efficacement et plus rapidement qu’aujourd’hui.

En signant cet accord, l’AP-HP et Bayer souhaitent s’inscrire dans un partenariat favorisant la mise en avant de l’excellence française en médecine, en recherche clinique et en data science. Florence Favrel-Feuillade, Directrice de la Recherche Clinique et de l’Innovation de l’AP-HP a précisé :

« Ce partenariat noué avec Bayer témoigne de l’intérêt que suscitent l’excellence des cliniciens chercheurs de l’AP-HP et leur capacité à croiser leur expérience avec les savoirs des autres disciplines académiques. Nous y voyons également une chance de révéler le potentiel des gisements de données issues du soin (EDS_APHP) ou de la recherche, grâce aux expertises cliniques couplées aux outils utilisant l’Intelligence Artificielle. »

Le Dr Moncef Boukerrou, Directeur Médical, Bayer France a de son côté indiqué :

« Nous nous réjouissons de cet accord avec l’AP-HP qui permettra de renforcer l’attractivité de la France en matière de recherche clinique et d’intelligence artificielle, dans l’intérêt des patients et des praticiens. Bayer est résolument investi à créer des partenariats stratégiques avec des organismes de recherche prestigieux dans le monde. En France, cet accord-cadre permet le partage d’expertise dans le cadre de projets innovants, dans des domaines d’intérêts communs, et s’inscrit donc parfaitement dans cette démarche. »

Les modalités de cette collaboration visent principalement à :

  • Améliorer la place de l’AP-HP et de ses professionnels dans les programmes de développement de Bayer ;
  • Optimiser le processus de faisabilité et de contractualisation préalables à la mise en place de nouveaux essais cliniques et de tout autre type de recherche ;
  • Élaborer et partager des indicateurs d’activité et de performance communs relatifs aux essais cliniques confiés ;
  • Partager des savoir-faire et organiser des formations des équipes le cas échéant ;
  • Mettre en place des collaborations utilisant des compétences et ressources complémentaires dans le cadre de projets d’intelligence artificielle permettant une meilleure compréhension et prise en charge des maladies.

Thomas Calvi

Partager l'article

8 startups et PME françaises lauréates de l’appel à projets EUREKA – Challenge international COVID-19

Bpifrance a annoncé ce jour les lauréats du Challenge international Covid-19. Suite à l'appel à projets ouvert du 15 avril au 15 mai 2020,...

Une approche européenne de l’intelligence artificielle : EIT Digital fait part de ses recommandations

EIT Digital a présenté son troisième rapport de sa série Policy Perspective. Il aborde la manière dont l'Europe devrait gérer l'intelligence artificielle et fournit...

Replay – Conférence 1re Pierre : Cité de l’Intelligence Artificielle organisée par le département des Alpes-Maritimes et l’Institut EuropIA

Le lundi 14 septembre 2020 s'est déroulé le troisième #IADATES organisé par le département des Alpes-Maritimes et l’Institut EuropIA. Intitulée "1re Pierre : Cité...

reciTAL, spécialiste du TAL, lève 3,5 M€ auprès de Breega

Paris, le 10 septembre 2020 - reciTAL, start-up IA spécialisée dans les solutions de Document Intelligence, effectue une première levée de fonds de 3,5 M€...