Intelligence artificielle Québec : Plus de 14 millions d'euros pour la formation aux technologies...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Canada : cinq projets et 16,6 millions de dollars d’investissements en intelligence artificielle pour SCALE AI

SCALE AI, super cluster canadien spécialisé en intelligence artificielle basée à Montréal, a dévoilé les cinq projets retenus et totalisant 16,6 M$ d'investissements. Du...

Coopération franco-québécoise : plusieurs projets s’articulent autour du numérique et de l’intelligence artificielle

Dans le cadre de la 68e programmation de la Commission permanente de coopération franco-québécoise (CPCFQ) et de la 11e programmation du Fonds franco-québécois de...

Le Québec accorde 3M$ pour la création du Pôle d’expertise régionale en intelligence artificielle piloté par l’Institut intelligence et données

Le Québec veut renforcer son attractivité en matière d'intelligence artificielle. Ce 29 janvier, l’Université Laval et le ministère de l’Économie et de l’Innovation du...

International : Le Québec et la France poursuivent leur partenariat stratégique en intelligence artificielle

Le 25 juin dernier, une première mission virtuelle a été organisée à Paris entre Nadine Girault, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre...

Québec : Plus de 14 millions d’euros pour la formation aux technologies numériques et le développement de talents

Plusieurs millions d’euros vont être consacrés à la création d’un espace d’apprentissage continu en technologies numériques, ont annoncé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, également ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, et la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann. Le Collège de Bois-de-Boulogne va bénéficier de cet investissement destiné et voir la création d’un nouveau pavillon dédié à l’innovation et au développement de talents dans les secteurs technologiques, de l’intelligence artificielle et de la création numérique.

L’Agora numérique représente un investissement de 14 500 000 euros sur 5 ans : plus de 12 900 000 euros accordés par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la solidarité sociale et environ 1 600 000 par celui de l’Enseignement supérieur. Les travaux lancés le 25 octobre dernier devraient être terminés au printemps 2022. Un communiqué du Collège indique :

“Ces montants seront affectés aux installations, au fonctionnement et au démarrage de plus de 90 cohortes d’étudiantes et d’étudiants, ainsi qu’à l’animation de près de 360 activités de perfectionnement pour les travailleurs et les travailleuses.”

Actuellement, 3 200 étudiants en enseignement initial et 4 000 en formation continue sont accueillis dans l’établissement qui espère attirer de nouveaux talents grâce à l’Agora numérique.

Les prévisions sont de 920 nouveaux étudiants chaque année et de 1 300 travailleurs qui pourront venir s’y perfectionner à temps partiel et s’inscrire dans les projets gouvernementaux pour lutter contre le chômage, comme le souligne M. Jean Boulet :

“Cet important soutien financier s’inscrit dans le cadre de notre grande offensive pour le développement d’une main-d’œuvre qualifiée pour les secteurs qui éprouvent des besoins de main-d’œuvre importants, comme c’est le cas pour le domaine des technologies de l’information. Dans le contexte actuel, il est d’autant plus important de développer cette main-d’œuvre recherchée par de nombreuses entreprises, pour soutenir leur productivité et leur compétitivité. C’est par la mise en place de projets de formation tournés vers l’innovation, comme celui de l’Agora numérique, que nous arriverons à intégrer encore plus de personnes dans des emplois recherchés et bien rémunérés.”

Mme Danielle McCann soutient quant à elle que :

“Le financement de ce projet par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale provient de la Mesure de formation de la main-d’œuvre, volets individus et entreprises. l’argent investi en 2021-2022 dans l’offre de formation continue par le ministère de l’Enseignement supérieur provient de l’enveloppe Priorité nationale.”

Ainsi, seront mis en place 12 programmes en formation continue et des dizaines de programmes de perfectionnement prenant en compte les besoins actuels et à venir des entreprises, notamment en programmation informatique, conception de bases de données, gestion des réseaux, cybersécurité, programmation d’objets connectés, intelligence artificielle, qualité logicielle, science des données, intelligence d’affaires et réseaux sociaux.

Pascale Sirard, directrice générale du Collège de Bois-de-Boulogne conclut :

“L’Agora numérique sera non seulement un incubateur de talents, mais il propulsera l’innovation en étroite collaboration avec JACOBB, le centre de recherche appliquée en IA à Montréal, dans le but d’assurer une formation optimale.”

CAE, TECHNOCompétences, Propulsion Québec et Services Québec de l’Île-de-Montréal ont participé à ce projet. CAE a profité du lancement des travaux d’aménagement pour confirmer son engagement à titre de grand partenaire de l’Agora numérique et annoncer un don d’environ 35 000 euros, sur une période de cinq ans, à la Fondation du Collège de Bois-de-Boulogne, qui sera versé sous forme de 50 bourses d’innovation aux étudiantes et aux étudiants.

À ce propos, M. Houssam Alaouie, Eng, M. Eng, directeur programmes de recherche, développement et relations avec les institutions d’enseignement supérieur, CAE, déclare :

“C’est grâce à des programmes structurants en  formation continue comme ceux de l’Agora numérique que CAE et d’autres employeurs du secteur pourront contribuer au développement de la main-d’œuvre québécoise, au rehaussement des compétences de nos travailleurs, ainsi qu’à la stratégie d’apprentissage continu tournée vers l’avenir.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci