Prévisions APEC 2023 : une croissance soutenue dans l’informatique et les télécommunications.

Chaque année, l’APEC, l’Association pour l’emploi des cadres en France, présente une étude sur le marché de l’emploi des cadres. En 2023, les services à forte valeur ajoutée (IT, ingénierie-R&D, commercial et marketing) resteraient bien orientés alors que l’industrie, le commerce et la construction marqueraient le pas.

L’étude repose sur une enquête annuelle menée auprès d’un échantillon permanent de 8 000 entreprises représentatif de la répartition géographique, de la taille et du secteur d’activité des salariés du secteur privé en France métropolitaine, qui compte au total 1,4 million de salariés, dont 333 400 cadres. L’interrogation téléphonique a été confiée à l’institut BVA Inférence et s’est déroulée du 14 novembre 2022 au 24 janvier 2023.

308 300 recrutements de cadres réalisés en 2022

Malgré un contexte géopolitique difficile, l’inflation croissante, la crise énergétique et les conflits sociaux liés à la réforme des retraites, les entreprises ont massivement recruté des cadres, en CDI ou CDD de plus d’un an, en 2022, dépassant pour la première fois la barre des 300 000 recrutements, soit une augmentation de 15 % par rapport à l’année précédente.

En tenant compte de différents facteurs (départ à la retraite, promotion interne, démission), il y a eu 80 200 créations nettes d’emplois cadres en 2022.

La barre des 300 000 recrutements de nouveau dépassée en 2023

Comme les années précédentes, les services à forte valeur ajoutée, IT, les études/R&D et les fonctions commerciales/marketing, sont les moteurs du marché et à eux 3 concentreront plus de la moitié des nouvelles embauches de cadres cette année (52%).

Le développement du big data, de l’IA, du cloud ou encore de la cybersécurité, en lien avec les transformations numériques, sous-tendent des besoins plus importants des entreprises pour ces compétences cadres.

Les activités informatiques et télécommunications devraient être en tête avec 67 380 recrutements de cadres prévus, ce qui représente une progression de 4%. L’ingénierie-R&D devrait également connaître une forte demande avec 42 660 recrutements prévus. Les activités juridiques, comptables et le conseil devraient suivre avec 29 120 recrutements, tandis que le secteur de la banque-assurance prévoit 27 130 embauches de cadres.

En revanche, le secteur communication-médias connaîtrait une baisse des recrutements de cadres de 4%.

Des dynamiques régionales contrastées

En 2023, cinq régions métropolitaines se distinguent par leurs prévisions de recrutement de cadres en hausse :

  • L’Île-de-France concentre la moitié des recrutements prévus, soutenue par les services à forte valeur ajoutée, avec 152 520 embauches (soit +3 %) ;
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes atteint un niveau record avec un équilibre entre les services et les industries de pointe (33 390 embauches attendues) ;
  • La région PACA et la Corse connaissent une croissance moins intense, axée sur l’informatique, l’ingénierie-R&D, le commerce interentreprises et le transport-logistique ;
  • Une légère augmentation (1%) est prévue pour les Pays de la Loire grâce aux activités informatiques, tandis que l’Occitanie profite de la reprise dans le secteur aéronautique.

En revanche, les territoires dotés d’un tissu économique à forte spécificité industrielle (Grand-Est, Normandie, Hauts-de-France) devraient marquer le pas avec des volumes d’embauches de cadres en baisse en 2023.

Les jeunes cadres, cibles privilégiées des recruteurs

En 2023, les profils les plus recherchés par les entreprises du secteur privé seront les cadres ayant entre 1 à 5 ans d’expérience, suivis des cadres de 6 à 10 ans d’expérience.

Les cadres ayant entre 1 à 10 ans d’expérience représenteraient ainsi à eux seuls 188 370 recrutements, soit 61% des embauches globales. Les cadres les plus expérimentés ne sont pas laissés pour compte : les entreprises prévoient de recruter plus de 74 000 cadres ayant plus de 10 ans d’expérience professionnelle, ce qui représente 24 % de l’ensemble des embauches prévues en 2023.

Les jeunes diplômés de moins d’un an d’expérience représenteraient 15% de l’ensemble des recrutements de cadres prévus en 2023, soit plus de 46 300 embauches. Ils sont particulièrement recherchés par les entreprises des énergies, eau, gestion des déchets (24%), des activités informatiques et télécommunications (23%) et de l’ingénierie-R&D (22%).

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.