Intelligence artificielle Plus de 14000 emplois vont être créés dans le domaine de l'intelligence...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

21 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets franco-allemand centré sur l’intelligence artificielle

En octobre 2020, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) ont lancé un...

Aix-Marseille Université et la délégation ministérielle pour l’intelligence artificielle signent un protocole d’accord

En fin de semaine dernière, Aix-Marseille Université (AMU) et la délégation ministérielle pour l’intelligence artificielle (DMIA) ont annoncé une collaboration sur trois ans (2021-2023)...

Protection des données, transformation digitale, insurtech : Coverd dévoile les résultats de son enquête

Coverd, une entreprise technologique spécialisée dans la couverture des objets nomades, a fait le choix de s'intéresser à la transformation digitale qui s'opère dans...

Cybersécurité : 22 lauréats sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets de la Commission européenne

L'appel à projets "2020 CEF Telecom Call - Cybersecurity", autour des enjeux liés à la cybersécurité et dans le cadre du mécanisme pour l'interconnexion...

Plus de 14000 emplois vont être créés dans le domaine de l’intelligence artificielle d’ici 2 ans.

La question de l’emploi est particulièrement présente lorsque l’on parle d’intelligence artificielle. Le sujet fait naître des craintes quant à l’avenir de certains postes. Cependant, il est important de noter que le développement de ces nouvelles technologies a déjà un impact en matière de travail.

Le mois dernier, le député Cédric Villani présentait son rapport sur l’intelligence artificielle et le futur du travail en France. Dans ce contexte, la plateforme emploi Joblift a étudié le marché de l’emploi français de l’intelligence artificielle sur les 24 derniers mois. 7 729 offres d’emploi ont été publiées, soit une augmentation de presque 4% tous les mois depuis deux ans. L’étude met également en lumière le besoin de formation pour un domaine en forte croissance mais encore jeune avec 17% de postes dédiés à l’enseignement et la recherche, et presque autant de stages que de CDI.

Plus de 6 000 offres à anticiper pour 2018

7 729 offres autour de l’intelligence artificielle ont été publiées les 24 derniers mois. Cela représente une augmentation mensuelle moyenne de 3,6% des offres. De plus, les offres publiées les quatre premiers mois de 2018 représentent pour le moment 63% de la totalité des offres émises en 2017, ce qui permet d’avancer que l’année 2018 verra au moins 6 000 nouvelles offres d’emploi dans l’intelligence artificielle. 48% des offres s’adressent aux développeurs, 16% aux ingénieurs en Recherche et Développement et 10% aux « consultants experts en intelligence artificielle » (95% d’ingénieurs et 5% de doctorants). 8% des annonces émises s’adressent aux professeurs universitaires et 5% recherchent des directeurs informatiques.

Des postes 60% plus longs à pourvoir

45% des offres d’emploi sont des CDI et 42% des offres de stage ou d’apprentissage, dont 11% avec opportunité de CDI à la clé. 37% des offres en CDI requièrent cinq années minimums d’expérience et 27%, au moins huit ans. Cependant, un peu plus du tiers des annonces (36%) demandent une expérience deux ans seulement. De plus, pour les CDI, la durée moyenne pour pourvoir un poste s’élève à 55 jours contre 33 pour le reste du marché. Les offres de stages mettent en moyenne 49 jours à être pourvues, soit 10 jours de plus que la moyenne des stages en France. Ces résultats démontrent un domaine stable mais encore jeune au niveau de l’emploi avec un besoin en formation fort et une difficulté à trouver des candidats qualifiés.

Deux des quatre secteurs prioritaires cités dans le rapport Villani parmi les meilleurs employeurs

Les télécommunications se trouvent en tête des secteurs qui embauchent le plus dans l’intelligence artificielle avec 21% des annonces publiées les deux dernières années, dont 15% de ces offres destinées aux spécialistes du mobile. Ensuite, l’industrie avec 18%, et le secteur de la banque et l’assurance qui représente également 18% des offres totales. Fait surprenant, la Fintech représente 11% de ces offres. La logistique et les transports suivent avec 13% du marché. Le médical a publié 7% des annonces en intelligence artificielle ces 24 derniers mois.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

Laurent Félix devient Directeur Général France d’Ekimetrics

Ekimetrics, spécialiste européen en data science et intelligence artificielle au service des entreprises, a annoncé cette semaine la nomination de Laurent Félix au poste...

Forum de l’évaluation de l’intelligence artificielle : Créer la confiance et valider les performances, ou comment définir un environnement favorable au développement de...

Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) organise le premier forum d'évaluation de l'intelligence artificielle (IA). Cet événement sera l'occasion d'échanger autour du développement de...

Zoom sur l’automatisation des rapports COVID-19 de Santé Publique France par Dynacentrix

L'agence Santé publique France, en charge de la surveillance épidémiologique du covid-19, pilote le système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....