Intelligence artificielle Owkin annonce une collaboration stratégique pluri-annuelle avec Bristol Myers Squibb

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

I-Stem, Généthon et Kantify découvrent une thérapie prometteuse contre les maladies génétiques

Les équipes d’I-Stem et de Généthon, laboratoires de l’Association Française contre les Myopathies (AFM-Téléthon), ont collaboré avec la start-up belge Kantify, spécialisée dans le...

Diagnostiquer la sclérose en plaques grâce à l’intelligence artificielle

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune du système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière), la journée mondiale 2022 consacrée...

Focus sur le projet de l’UJM et l’université d’Ottawa : « Vers une approche franco-canadienne de la régulation de l’intelligence artificielle »

L'Université Jean Monnet (UJM) et l'Université d'Ottawa collaborent depuis plusieurs années. Une équipe de chercheurs du CERCRID (CEntre de Recherches CRItiques sur le Droit),...

Congo : lancement d’ARCAI, centre de recherche en intelligence artificielle à Brazzaville

Inauguré fin février par le premier ministre de la République du Congo, ARCAI, tout nouveau centre de recherche dédié à l'intelligence artificielle est installé...

Owkin annonce une collaboration stratégique pluri-annuelle avec Bristol Myers Squibb

Le 8 juin dernier, Owkin, start-up franco-américaine spécialisée dans l’IA et l’apprentissage fédéré appliqué à la recherche médicale, a annoncé avoir conclu une collaboration stratégique pluriannuelle avec l’entreprise pharmaceutique Bristol Myers Squibb afin d’appliquer ses capacités d’IA à l’optimisation d’essais cliniques. Cette collaboration vise dans un premier temps à permettre l’accélération de la mise sur le marché de médicaments destinés aux maladies cardiovasculaires, mais pourra s’étendre ensuite à d’autres domaines thérapeutiques.

Owkin, basée aux Etats-Unis mais dont la majorité de l’équipe est basée à Paris, a été cofondée en 2016 par Thomas Clozel, chercheur clinicien et ancien professeur adjoint en hématologie clinique, et Gilles Wainrib, docteur en IA appliquée à la biologie.

Pour que la recherche médicale puisse s’intensifier grâce à l’usage de l’intelligence artificielle tout en préservant la confidentialité, Owkin a mis en place un réseau de recherche global fondé sur l’apprentissage fédéré. Ce dernier permet de se connecter en toute sécurité à des ensembles de données multipartites décentralisés et de créer des modèles d’intelligence artificielle sans mise en commun des données ce qui résout le problème de la confidentialité des patients et de la protection des données.

Thomas Clozel, directeur général d’Owkin a déclaré:

« La mission d’Owkin est d’améliorer la vie des patients et d’utiliser sa plateforme pour découvrir et développer le bon traitement pour chaque patient. Nous pensons que l’avenir de la médecine de précision réside dans des technologies permettant d’identifier et d’analyser les informations provenant des vastes quantités de données-patients conservées par les hôpitaux et centres de recherche, de manière sûre et sans compromettre leur caractère confidentiel. »

Pour rappel, en novembre dernier, Owkin s’était associé à Sanofi pour lutter contre le cancer du poumon, le cancer du sein et le myélome multiple, ce dernier avait alors investi 180 millions de dollars dans le capital d’Owkin, la faisant passer au rang de licorne.

La collaboration Owkin – Bristol Myers Squibb

Bristol Myers Squibb est une entreprise biopharmaceutique internationale dont la mission consiste à découvrir, développer et proposer des médicaments innovants pour les maladies graves. Elle collabore depuis plusieurs années avec Owkin pour développer de nouveaux biomarqueurs et optimiser ses essais cliniques.

L’objectif de cette nouvelle collaboration est d’utiliser l’IA pour, entre autres, optimiser le choix des sous-groupes de patients, mieux estimer l’effet des traitements et concevoir des bras de contrôle externes in silico grâce aux données des meilleurs centres médicaux universitaires et aux techniques d’apprentissage de pointe. Venkat Sethuraman, Senior Vice President, Global Biometrics and Data Sciences, Bristol Myers Squibb, a déclaré :

« Nous sommes impatients de collaborer avec Owkin pour étendre nos applications de l’IA et de l’apprentissage automatique afin d’améliorer nos programmes de découverte et de développement avec des données de haute qualité et provenant de différentes sources, données cliniques et de vie réelle. En particulier, les maladies cardiovasculaires sont un domaine où les besoins médicaux non satisfaits sont importants, et où nous avons la possibilité d’accélérer les découvertes pour les patients grâce à la technologie. »

Selon les termes de l’accord, Owkin recevra 80 millions de dollars pour le paiement initial des essais cliniques utilisant sa technologie et la prise de participation de la Série B-1 dirigé Bristol Myers Squibb. La start-up pourra recevoir par la suite plus de 100 millions de dollars supplémentaires sur l’atteinte d’étapes clés des essais cliniques. Owkin a déclaré que cette prise de participation sera utilisée pour soutenir sa stratégie ambitieuse de génération de données de patients dans plusieurs aires thérapeutiques, en mettant l’accent sur les données biologiques riches et multimodales, et en utilisant les technologies omiques spatiales unicellulaires les plus avancées. Gilles Wainrib, Co-Fondateur et Directeur Scientifique d’Owkin, conclut :

« Notre collaboration utilisera des méthodes d’apprentissage automatique de pointe pour que les patients bénéficient des derniers traitements aussi rapidement et sûrement que possible. Nous sommes ravis d’entamer cette collaboration avec Bristol Myers Squibb, un leader mondial dans le domaine cardiovasculaire, qui dispose de solides projets de développement susceptible de changer la vie de millions de patients. »

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

La plateforme miniature de chirurgie assistée par robot MIRA devrait rejoindre l’ISS en 2024

En collaboration avec Virtual Incision, une société de robotique, des ingénieurs de l'Université du Nebraska ont développé MIRA, un petit robot chirurgien télécommandé qui...

France 2030 : le gouvernement dévoile les 66 premiers lauréats de l’appel à manifestations « Compétences et métiers d’avenir »

Le plan France 2030 vise à soutenir l’émergence de talents et accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des...

Allemagne : T-Systems s’associe à Envision Digital pour réduire les émissions de carbone

Le 4 août dernier, Deutsche Telekom, un des leaders mondiaux des télécommunications intégrées, a annoncé que sa filiale T-Systems s’associera à la société  chinoise...

Enquête Premier emploi 2022 de Telecom Paris : des ingénieurs recherchés et bien rémunérés

Télécom Paris, école de l'Institut Mines-Télécom et membre fondateur de l'Institut Polytechnique de Paris, forme des ingénieurs généralistes du numérique. Elle a récemment publié...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci