Intelligence artificielle Oracle intègre des services de développement IA à sa plateforme

Pour approfondir le sujet

Microsoft lance de nouveaux outils de machine learning

Microsoft a profité de la conférence Ignite pour annoncer le lancement de différents outils pour développeurs et datascientists. L'idée est de faciliter la création...

Linux Foundation créé la LF Deep Learning Foundation pour favoriser le développement open source en intelligence artificielle

The Linux Foundation a annoncé ce 26 mars 2018 dans un communiqué de presse, la création de la LF Deep Learning Foundation et de la plate-forme Acumos...

Facebook ouvre un nouveau laboratoire laboratoire de recherche en intelligence artificielle et investit à Montréal

En 2015, Facebook avait créé à Paris le FAIR, son laboratoire de recherche en intelligence artificielle, dirigé par Yann LeCun. C'est désormais à Montréal...

NVIDIA utilise l’IA pour transformer des vidéos standard en slow motion

NVIDIA a présenté une nouvelle démo de ses recherches en machine learning. Dans un article publié sur son site et via la vidéo ci-dessus, on peut...

Oracle intègre des services de développement IA à sa plateforme

Oracle a profité du OpenWorld 2017 pour annoncer le développement de l’intelligence artificielle dans ses applications mais également d’une boîte à outils IA.

Des services infusés dans l’intelligence artificielle

Si Oracle a quelque peu tardé à s’imposer dans le secteur du cloud, les annonces de la firme ce week-end à l’occasion du Oracle OpenWorld l’ont mis sur le devant de la scène. La compagnie a en effet annoncé un nouveau service de blockchain très intéressant mais également l’arrivée de 18c, sa base de données autonome.

L’Oracle 18c, “première base de données 100% automatisée”, s’appuie sur des technologies de machine learning afin d’optimiser la gestion grâce à l’automatisation. Réduction du risque d’erreurs humaines mais aussi des coûts et amélioration des performances sont les promesses de ce nouveau gestionnaire de base de données.

Parallèlement, comme l’a expliqué Steve Miranda, Executive Vice President, les applications Oracle ont été “infusées” dans le prédictif et le machine learning. Les applications métiers pourront donc bientôt intégrer de l’intelligence artificielle comme c’est déjà le cas du CRM. Sa fonctionnalité “Next best offer recommandation” a été basée sur l’IA et ce n’est apparemment que le début. Le HCM, l’ERP et la gestion de la supply-chain devraient bientôt également bénéficier du machine learning et du prédictif.

Un service IA avec une boîte à outils à disposition

Mais c’est surtout son nouveau service basé sur l’intelligence artificielle qui a été l’objet de toutes les attentions. Les outils utilisés par les développeurs Oracle pour créer les applications métiers enrichies en IA seront en effet proposés aux clients. Ils pourront ainsi développer leurs propres applications IA.

La boîte à outils comprendra les frameworks les plus courants, TensorFlow, Caffe, Neo4j et des bibliothèques qui pourront tourner sur les GPUs de Nvidia. Les applications métiers et chatbots intégrant de l’intelligence artificielle seront disponibles d’ici la fin de l’année.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

SystemX lance le troisième projet de son programme de recherche sur l’IA sur l’exploitation des données multi-sources

SystemX, l'Institut de recherche technologique (IRT) dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur, lance le projet "Sémantiques Métier pour l’exploitation de Données multisources"...

Hôtellerie & Plannings : La start-up de la French Tech Skello lève 40 millions d’euros pour améliorer sa solution d’automatisation des plannings

Skello, une des start-up de la French Tech, annonce avoir levé 40 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Partech. Avec ce financement, la jeune...

Deep Vision lève 35 millions de dollars pour améliorer les performances de son processeur et innover dans l’edge computing

Deep Vision, une entreprise connue pour développer des processeurs d'IA ainsi que des suites de logiciels pour des applications en edge computing, annonce avoir...

Irlande : WhatsApp condamné à payer 225 millions d’euros pour avoir enfreint plusieurs points du RGPD

En Irlande, en France et dans l'ensemble de l'Union européenne, la question de la protection des données est importante et elle est régulée par...