Oracle intègre des services de développement IA à sa plateforme

Oracle intègre des services de développement IA à sa plateforme
Actu IA
Oracle

Oracle a profité du OpenWorld 2017 pour annoncer le développement de l’intelligence artificielle dans ses applications mais également d’une boîte à outils IA.

Des services infusés dans l’intelligence artificielle

Si Oracle a quelque peu tardé à s’imposer dans le secteur du cloud, les annonces de la firme ce week-end à l’occasion du Oracle OpenWorld l’ont mis sur le devant de la scène. La compagnie a en effet annoncé un nouveau service de blockchain très intéressant mais également l’arrivée de 18c, sa base de données autonome.

L’Oracle 18c, “première base de données 100% automatisée”, s’appuie sur des technologies de machine learning afin d’optimiser la gestion grâce à l’automatisation. Réduction du risque d’erreurs humaines mais aussi des coûts et amélioration des performances sont les promesses de ce nouveau gestionnaire de base de données.

Parallèlement, comme l’a expliqué Steve Miranda, Executive Vice President, les applications Oracle ont été “infusées” dans le prédictif et le machine learning. Les applications métiers pourront donc bientôt intégrer de l’intelligence artificielle comme c’est déjà le cas du CRM. Sa fonctionnalité “Next best offer recommandation” a été basée sur l’IA et ce n’est apparemment que le début. Le HCM, l’ERP et la gestion de la supply-chain devraient bientôt également bénéficier du machine learning et du prédictif.

Un service IA avec une boîte à outils à disposition

Mais c’est surtout son nouveau service basé sur l’intelligence artificielle qui a été l’objet de toutes les attentions. Les outils utilisés par les développeurs Oracle pour créer les applications métiers enrichies en IA seront en effet proposés aux clients. Ils pourront ainsi développer leurs propres applications IA.

La boîte à outils comprendra les frameworks les plus courants, TensorFlow, Caffe, Neo4j et des bibliothèques qui pourront tourner sur les GPUs de Nvidia. Les applications métiers et chatbots intégrant de l’intelligence artificielle seront disponibles d’ici la fin de l’année.