Microsoft propose en bêta gratuite son kit de développement Quantum

Microsoft a annoncé hier sur son blog proposer une bêta gratuite de son kit de développement Quantum, incluant notamment le langage de programmation Q# (ou Q Sharp), spécialement conçu pour gérer l’informatique quantique.

Le futur sera quantique

Microsoft l’annonce d’emblée sur son blog: “le futur sera quantique”. Rien de nouveau étant que lors de la conférence Ignite de septembre dernier, cet un outil à destination avait déjà été évoqué.

Le kit de développement Quantum comprend entre autres le langage de programmation Q# ainsi qu’un simulateur quantique. Ce dernier permet de simuler environ 30 logical qubits de puissance de calcul quantique en utilisant un ordinateur portable. Cela permettra aux développeurs de déboguer du code quantique et de tester des programmes directement sur leurs ordinateurs.

Avec ce kit, Microsoft propose également une collection de documents, de bibliothèques et de samples de programmes. Le kit fera partie de Visual Studio et permettra de concevoir des applications pouvant fonctionner sur le simulateur quantique, et pourquoi pas sur un ordinateur quantique topologique, que Microsoft est en train de développer pour amener l’informatique quantique au plus grand nombre.

À noter que Microsoft propose également un autre simulateur de 40 logical qubits, plus puissant donc, via Azure, son service de cloud computing.

Informatique quantique et avancées technologiques

Comme l’indique Microsoft sur son blog, certains experts pensent que les ordinateurs quantiques pourraient permettre aux scientifiques de relever certains des défis les plus difficiles au monde, tels que la faim dans le monde ou les conséquences néfastes du changement climatique.

Cela serait rendu possible par la puissance de calcul des ordinateurs quantiques. Ils seront en effet en mesure de faire, en seulement quelques heures ou quelques minutes, des calculs qui prennent un temps infini sur des ordinateurs classiques. Ils devraient ainsi contribuer à des avancées majeures, notamment en matière d’intelligence artificielle.

Microsoft cite par exemple les développements majeurs actuels de l’IA reposant en partie sur le machine learning. Avec cette forme d’apprentissage, le système reçoit un ensemble de données et va ensuite apprendre à partir de ces données. Grâce à cet entraînement, il doit par la suite pouvoir reconnaître des mots, des sons ou encore des objets.

Avec un simulateur d’informatique quantique, ce type de recherches IA pourraient être amélioré par l’utilisation d’algorithmes quantiques. Krysta Svore, chercheuse au sein de Microsoft, explique en effet que ces derniers pourraient stimuler des avancées majeures dans des domaines tels que la reconnaissance de la parole, de la vision ou du langage.

Parallèlement, le géant de Redmond confirme vouloir rendre la technologie quantique accessible au plus grand nombre. Pour ce faire, il développe un qubit topologique, plus stable, moins sensible aux variations extérieurs et contenant directement la correction des erreurs inhérentes aux qubits.

Vous pouvez télécharger le kit de développement Quantum ici.