Actualité Microsoft et l'Inria ouvriront un espace commun au sein de l'incubateur numérique...

Pour approfondir le sujet

Ouverture des candidatures pour la prochaine promotion de X-UP, l’accélérateur de start-ups de l’École polytechnique

Parce que fonder sa start-up ne s’improvise pas, notamment pour des projets à fort enjeux technologiques, l’X propose depuis 2015 un programme d’accélération qui...

Découvrez les 12 start-ups azuréennes qui se rendront au CES Las Vegas 2018

Les start-ups françaises seront présentes en nombre lors du prochain salon Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas qui se tiendra du 9 au 12...

CES Las Vegas 2018: découvrez les 9 start-ups françaises du Village by CA qui seront présentes

Le Village by CA, écosystème créateur de valeur pour start-up innovantes et grands groupes, avait annoncé sa participation au CES Las Vegas 2018. Pour...

Détourer des images rapidement sur Adobe Photoshop grâce à l’intelligence artificielle c’est possible

L'an dernier, Adobe Photoshop avait annoncé l'arrivée d'une nouvelle fonctionnalité : Select Subject. Présentée notamment dans la vidéo ci-dessus, elle permettait de détourer rapidement,...

Microsoft et l’Inria ouvriront un espace commun au sein de l’incubateur numérique ‘Station F’

Microsoft et l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) ont annoncé ce jour un partenariat. Son objectif est de favoriser l’innovation au sein des start-up françaises.

Une collaboration au sein de Station F

Microsoft et l’Inria organiseront un programme au sein de Station F, l’incubateur numérique mis en place par Xavier Niel à la Hall Freyssinet, à Paris. Ce campus hébergera 5 start-up spécialisées dans l’intelligence artificielle et sera animé par une demi-douzaine de start-up dont Recast.AI.

Dans son communiqué, Microsoft indique vouloir se concentrer sur l’intelligence artificielle tout en ayant un double rôle auprès des start-up:

« celui de catalyseur pour constituer une communauté innovante autour de l’intelligence artificielle ainsi que de mentor technologique et business auprès des 1 000 start-ups présentes ».

L’intelligence artificielle au cœur de ce partenariat

Microsoft et l’Inria accompagneront la centaine de start-up « sélectionnées ou cooptées » durant l’année 1. L’entreprise américaine explique notamment vouloir:

« s’attacher à fédérer et stimuler un écosystème unique en France afin de favoriser l’émergence d’acteurs référents sur ce secteur, en associant chercheurs, éditeurs, experts techniques (data scientists, ingénieurs et développeurs), investisseurs et une centaine de start-ups sélectionnées ou cooptées pour leur implication autour de l’IA. »

Un programme ambitieux

Microsoft et l’Inria proposeront un accès à deux programmes de soutien aux start-up, en fonction de leur stade de développement. Il s’agira de BizSpark et de BizSpark Plus, pour les jeunes pousses plus matures.

Parallèlement, cette collaboration aura pour objectif de dynamiser le quotidien de la Station F et d’« insuffler auprès de l’ensemble des start-ups une dynamique positive d’innovation ». Pour cela, 200 événements viendront rythmer l’année avec des « talks techniques et business, des hackfests, meet-ups etc. ainsi que des temps forts originaux portés par Kiss My Frogs ».

Johanna Diaz

Partager l'article

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...