Microsoft Build 2018 : nouveaux partenariats, AI for Accessibility, IA et Internet des objets

La conférence Microsoft Build 2018 a été l’occasion pour le géant de faire plusieurs annonces de poids, notamment au sujet de son accélération dans l’intelligence artificielle. Lors de la conférence à Seattle, Satya Nadella a notamment indiqué :

“D’ici 2020, une personne normale générera 1,5GB de données par jour, une maison intelligente 50GB et une ville intelligente environ 250 petabytes (un million de GB) de données par jour. Toute cette information représentera une grande opportunité pour les développeurs, leur donnant un lieu de pouvoir, mais également une énorme responsabilité”.

Ce sont notamment deux nouveaux partenariats, le programme AI for Accessibility, le retour de Kinect ou encore la mise à disposition open source d’Azure IOT Edge qui ont été les points forts de l’événement.

AI for Accessibility


Microsoft a annoncé un nouveau programme baptisé AI for Accessibility, doté de 25 millions de dollars afin d’exploiter la puissance de l’IA pour amplifier les capacités humaines de plus d’un milliard de personnes dans le monde souffrant d’un handicap. Ce programme de 5 ans fournira aux développeurs des outils IA pour accélérer le développement de solutions intelligentes concernant l’amélioration de l’accessibilité. Comme l’indique le géant sur son blog :

“L’IA peut tout changer pour les personnes handicapées. Nous en sommes déjà témoins lorsque les personnes handicapées utilisent des ordinateurs pour entendre, voir et raisonner avec une précision impressionnante. Chez Microsoft, nous avons mis au point des solutions plus solides, telles que la transcription vocale en temps réel, les services de reconnaissance visuelle et la fonctionnalité de texte prédictif. Les progrès de l’IA comme ceux-ci offrent un énorme potentiel en permettant aux personnes ayant une déficience visuelle, auditive, cognitive, d’apprentissage, de mobilité et de santé mentale de faire davantage dans trois scénarios spécifiques : emploi, vie moderne et connexion humaine. […]

Il sera dirigé par notre équipe Accessibility et sera dirigée par sa responsable, Jenny Lay-Flurrie. S’appuyant sur leur succès, avec les développeurs et les ingénieurs de Microsoft, au cours des trois dernières années, leur mission consiste à fournir un nouveau niveau d’outils et de soutien aux développeurs et dans le monde entier.

Le programme AI for Accessibility le fera de trois façons. Premièrement, nous fournirons des subventions technologiques aux promoteurs, aux universités, aux organisations non gouvernementales et aux inventeurs qui adopteront une approche axée sur la création de solutions qui développement de nouvelles opportunités et aideront les personnes handicapées à travailler, à vivre et à se connecter.

Ensuite, nous identifierons les projets les plus prometteurs et réaliserons de plus gros investissements technologiques et leur apporteront le soutien des experts Microsoft IA pour les aider à les mettre à l’échelle.
Et troisièmement, alors que nous intégrons l’IA et la conception inclusive dans toutes nos offres, nous travaillerons avec nos partenaires pour incorporer les innovations de l’IA dans les services au niveau de la plate-forme pour permettre aux autres de maximiser l’accessibilité de leurs offres.

Nous avons commencé à voir l’impact que l’IA pouvait avoir dans l’accélération de la technologie d’accessibilité. Microsoft Translator permet aujourd’hui aux personnes sourdes ou malentendantes d’utiliser le sous-titrage en temps réel pour les conversations. Helpicto, une application qui transforme les commandes vocales en images, permet aux enfants autistes en France de mieux comprendre les situations et de communiquer avec les autres. Et, les fonctionnalités Seeing AI et auto alt-text aident à raconter le monde aux les personnes aveugles ou malvoyantes.”

Des partenariats autour de l’IA et de l’IoT

L’intelligence artificielle embarquée est un sujet de choix pour de nombreuses entreprises et Microsoft a fait semble-t-il une belle avancée avec son Custom Vision développé pour l’entraînement et le déploiement d’algorithmes de reconnaissance visuelle. Il pourra désormais fonctionner sur Azure IoT Edge, ce qui s’avère très utile pour les développeurs travaillant sur des appareils tels que les drones. À noter également que Azure IoT Edge Runtime est maintenant open source.

Microsoft a donc annoncé des partenariats avec Qualcomm Technologies Inc. et le fabricant chinois de drones DJI. Des annonces importantes quand on connait l’intérêt de la firme pour l’intelligence edge et ses recherches en matière d’objets connectés, de systèmes cognitifs et de cloud.

Microsoft et DJI

Avec DJI, Microsoft collaborera pour développer des solutions de drones commerciaux, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la construction ou encore de la sécurité publique.

L’objectif est d’intégrer de l’intelligence artificielle avancée et du machine learning dans les drones de la firme chinoise. DJI lancera à cet effet un kit de développement (SDK) pour Windows permettant aux développeurs de personnaliser le comportement des appareils et utilisera désormais Microsoft Azure. Roger Luo, président de DJI, a précisé :

“En utilisant notre nouveau SDK, les développeurs Windows pourront bientôt utiliser des drones, l’intelligence artificielle et les technologies de machine learning pour créer des robots intelligents qui permettront un gain de temps et d’argent aux entreprises.”

Ce SDK de DJI permettra de créer des applications Windows natives pouvant être contrôlées à distance sur des drones DJI, y compris des fonctions telles que le vol autonome et la transmission de données en temps réel. Les développeurs pourront donc utiliser les appareils DJI, l’ensemble des outils IoT et Azure Cloud pour développer des solutions d’IA et machine learning et tirer partie des grandes quantités d’images aériennes et de données vidéos pour en faire des données exploitables. Le SDK permettra également à la communauté des développeurs Windows d’intégrer et de contrôler des charges utiles tierces, telles que des capteurs ou des composants robotiques personnalisés, ce qui augmentera les utilisations possibles de drones dans l’industrie.

Microsoft et Qualcomm

Le partenariat du géant avec Qualcomm se centrera sur la création d’un kit de développement de vision IA pour exécuter Azure IOT Edge pour des solutions IOT basés sur des caméras. Cette association devrait permettre de développer des applications pour l’IoT basées sur les caméras et les technologies tant de Qualcomm que de Microsoft : les services de machine learning d’Azure et la Vision Intelligence Platform et l’AI Engine de Qualcomm. Elles pourront également piloter les outils avancés d’Azure comme le machine learning, l’analyse de flux et les services cognitifs, téléchargeables depuis le cloud et exécutables localement par les entreprises.

“Ce partenariat permet aux développeurs de commencer à créer des offres d’intelligence artificielle avec des solutions pré-construites, y compris des modèles personnalisables. Ou de créer de nouveaux modèles IA et les implémenter directement dans le cloud, ou dans les nouveaux périphériques accélérés par hardware”, a précisé Microsoft sur son blog officiel. “Ils peuvent le faire en utilisant directement la puissante plate-forme IoT Edge qu’ils utilisaient pour gérer d’autres périphériques IoT : un seul écran pour gérer tous leurs actifs d’intelligence artificielle à travers le cloud et Edge.”

Un aperçu du Project Brainware

La conférence a été l’occasion d’avoir un aperçu du Project Brainware désormais disponible sur Azure et sur Edge. Cette architecture pour le traitement des réseaux de neurones profonds rend Azure plus rapide comme l’indique le blog de Microsoft :

“LE Projet Brainware fait d’Azure le cloud exécutant de l’IA en temps réel le plus rapide et est maintenant totalement intégré avec Azure Machine Learning. Il supporte également le hardware Intel FPGA et les réseaux de neurones basés sur ResNet50”.

Le retour de Kinect

Le retour de Kinect a été pour beaucoup la surprise de la conférence. Il ne s’agit plus d’un accessoire pour la Xbox mais de Kinect for Azure. Équipée d’une caméra Time-of-Flight et de différents capteurs, elle pourra envoyer les informations directement sur le cloud.

Le partenariat Microsoft – Amazon en action : Cortana et Alexa

Le partenariat entre Microsoft et Amazon avait été annoncé l’an dernier mais la Microsoft Build 2018 a été l’occasion d’une démonstration du fonctionnement de Cortana via Amazon Echo et Surface.

Vous pensez avoir trouvé une inexactitude dans cet article ? Contactez-nous

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager
PARTAGER