Intelligence artificielle Maran Tankers Management (MTM) va utiliser la plateforme d'évitement de collision d'Orca...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Lancement du projet franco-allemand AIOLOS, plateforme de détection des épidémies dues aux virus respiratoires

L’objectif d'AIOLOS, plateforme de collecte de données multi-sources en temps réel, basée sur l'IA et la modélisation prédictive, est de détecter une épidémie liée...

Intervention de Rémi Bardenet, chercheur en IA, ce 19 mai lors du Colloquium Polaris

La communauté scientifique des chercheurs en informatique et automatique de Lille, en forte croissance ces dernières années, s’est fédérée autour de la constitution du...

Intel : un logiciel de vision par ordinateur prochainement disponible pour accélérer l’entraînement de modèles

Intel, géant des semi-conducteurs, travaille sur une nouvelle plateforme logicielle pour l’entraînement de modèle d’intelligence artificielle pour la vision par ordinateur. Ce lancement s'ancre...

Intelligence artificielle et sport : les protège-dents sont de plus en plus connectés

Les protège-dents, qui ont pour rôle d'empêcher une fermeture brusque des mâchoires lors d'un impact violent, ne se contentent pas de protéger les dents,...

Maran Tankers Management (MTM) va utiliser la plateforme d’évitement de collision d’Orca AI

Orca AI, start-up spécialisée dans la vision par ordinateur, ayant développé une plateforme automatisée de connaissance de la situation pour une navigation maritime sécurisée, s’est associée à Maran Tankers Management (MTM) pour équiper les pétroliers de ce dernier de sa technologie d’IA et ainsi permettre aux équipages de prendre les bonnes décisions pour éviter les collisions.

Près de 4 000 accidents maritimes se produisent chaque année en majeure partie dus à l’erreur humaine, un certain nombre d’entre eux sont en partie causés par une  méconnaissance de la situation dans des zones navigables encombrées et une insuffisance de données sur les incidents potentiels.

ORCA AI

Orca AI, start-up israélienne, fondée en avril 2018 par les experts en technologie navale Yarden Gross et Dor Raviv, un ancien expert en vision par ordinateur de la marine israélienne, développe des solutions de navigation intelligentes, visant à garantir la sécurité des voies navigables et des eaux profondes, éliminant les erreurs d’origine humaine de l’équation.

Le système de suivi des navires basé sur l’IA repose sur l’utilisation de caméras thermiques haute résolution, de capteurs ainsi que d’algorithmes d’apprentissage automatique et de vision par ordinateur. Les données des navires en mer, telles que leur profondeur dans l’eau, la direction et la force du vent, leur position, leur vitesse de navigation sont analysées en temps réel, les équipages sont alertés en cas de navigation dangereuse.

Dor Raviv explique :

« Un navire transmettait autrefois des données GPS et c’est tout, mais aujourd’hui, chaque navire dispose d’une communication par satellite à large bande et d’une connexion au cloud. C’est ce qui a poussé Orca vers l’avant, car avec ces données, les navires peuvent être gérés à distance. Un navire n’est plus une île flottant d’un endroit à l’autre. La technologie a rendu les navires plus intelligents et amélioré leur fonctionnement, leur efficacité et leur sécurité, les faisant progresser vers l’autonomie. »

La plateforme permet en outre aux gestionnaires de mieux appréhender les performances de sécurité de leur flotte et d’identifier les domaines qui peuvent encore être améliorés.

Mark Pearson, directeur général de Maran Tankers Management (MTM), déclare :

« Le transport maritime de pétrole brut est une activité très complexe. Notre approche axée sur la sécurité ainsi que notre ouverture à l’innovation technologique nous poussent à être constamment à la recherche de solutions de pointe pour réduire les risques de sécurité. Avec Orca AI, les équipages de la flotte MTM disposent désormais d’un équipement de navigation supplémentaire très avancé à utiliser qui permet de prendre des décisions en temps réel basées sur les données. »

Yarden Gross, PDG et co-fondateur d’Orca AI, affirme de son côté :

« Nous sommes ravis qu’un leader de l’industrie tel que Maran Tankers Management (MTM) ait choisi Orca AI pour améliorer encore la sécurité de sa flotte. Le transport maritime grec a toujours été une pierre angulaire du transport maritime mondial et aujourd’hui, il est à la pointe de l’adoption de nouvelles technologies de pointe. Nous sommes ravis d’accompagner Maran Tankers Management (MTM), alors qu’ils continuent à montrer la voie en mer. »

Un essai réussi

L’essai, effectué début juin par le cargo Suzaku, un navire de 749 tonnes brutes, a duré 40 heures, l’autonomie complète étant activée à 99 % du temps de trajet.

Le navire était propulsé par le système d’évitement des collisions marines d’Orca AI en partenariat avec le Designing the Future of Full Autonomous Ships (DFFAS) et la Nippon Foundation.

Au cours de l’essai, le navire a effectué automatiquement 107 manœuvres d’évitement de collision pendant le seul voyage aller. Selon le directeur du programme du consortium, le système a évité un total de 400 à 500 navires. Le voyage, a commencé depuis la baie de Tokyo – l’une des routes les plus encombrées au monde – pour arriver ensuite vers le port de Tsumatsusaka dans la baie d’Ise.

Les algorithmes d’Orca AI ont été entraînés sur des données collectées pendant un an à partir du navire Suzaku pour identifier des cibles le long des côtes japonaises complexes. Les informations des caméras ont été transmises au centre des opérations de la flotte à Tokyo, à des centaines de kilomètres.

Yarden Gross a alors déclaré:

« Nous sommes honorés de collaborer avec le consortium DFFAS dirigé par le groupe NYK pour piloter l’automatisation et les capacités autonomes des navires commerciaux dans certaines des eaux les plus encombrées au monde. Le premier voyage commercial autonome au monde est une étape importante dans ce voyage et nous nous attendons à voir de grandes compagnies maritimes mettre en œuvre des technologies avancées d’intelligence artificielle et de vision par ordinateur pour matérialiser la vision de la navigation autonome. »

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci