Intelligence artificielle Luxembourg : le Ministère de l'Economie lance son premier appel à projets...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Vodafone et Google Cloud annoncent le déploiement de la plateforme IA et ML AI Booster

Vodafone, entreprise de télécommunications britannique, et Google Cloud ont signé un partenariat stratégique de six ans en mai 2021. Les deux sociétés ont annoncé...

Vantage Health Technologies et l’Institut de Virologie Humaine du Nigéria s’associent pour lutter contre le VIH

On estime à 38 millions le nombre de personnes séropositives au VIH dans le monde. Détecter la maladie précocement est très important non seulement...

Hewlett Packard Enterprise (HPE) dévoile les 12 lauréats de la 8ème édition de son programme d’accélération

Le 5 avril dernier, Hewlett Packard Enterprise (HPE) annonçait le lancement de la 8ème édition de son programme d’accélération de start-ups auquel une cinquantaine d’entreprises...

METAFORA biosystems lance METAflow, logiciel cloud d’analyse numérique de cytométrie en flux

METAFORA Biosystems, une société qui a développé une plateforme de cytométrie en flux alimentée par l'IA pour générer des diagnostics in vitro (DIV) plus...

Luxembourg : le Ministère de l’Economie lance son premier appel à projets dans le domaine du High Performance Computing

Le 25 juillet dernier, le Ministère de l’Économie luxembourgeois a annoncé le lancement d’un appel à projets conjoint, en partenariat avec le Fonds national de la recherche (FNR) et Luxinnovation, ouvert aux entreprises et aux institutions de recherche désirant tirer parti des capacités de calcul haute performance (High Performance Computing ou HPC) dans leurs activités de recherche. Pour soutenir les acteurs intéressés dans leurs démarches, Luxinnovation met en place une plateforme en ligne, research-industry-collaboration.lu, où les candidats pourront soumettre leurs projets du 15 septembre au 15 novembre prochain.

Le Luxembourg entend être un des leaders européens dans le domaine de la digitalisation. D’ailleurs il est l’initiateur de la stratégie d’implantation du réseau HPC européen qui a donné jour à l’initiative EuroHPC, suite concrète de la déclaration signée en mars 2017 à Rome par le Luxembourg, l’Italie, l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Portugal et les Pays-Bas. Cette initiative, dont le siège se trouve au Grand Duché, est financée conjointement par les pays participants et les membres privés, son budget s’élève à environ 7 milliards d’euros pour la période 2021-2027.

En juin 2019, suite à un appel à projets, EuroHPC a sélectionné les huit sites qui allaient héberger les supercalculateurs, le projet luxembourgeois d’implanter le superordinateur pétascale MeluXina auprès de LuxConnect, à Bissen, a été retenu et a obtenu un cofinancement européen.

Lors de l’inauguration du superordinateur de 10 pétaflops MeluXina, le 7 juin 2021, Franz Fayot, Ministre de l’Economie du Luxembourg, déclarait :

« Notre objectif est de rendre le superordinateur accessible à tous. Nous avons mis en place un centre national de compétences HPC qui assure le support opérationnel et la formation des utilisateurs. Le Ministère de l’Économie dispose également d’instruments de financement de la R&D et de l’innovation qui peuvent être utilisés pour soutenir des projets HPC. Nous aiderons les entreprises à disposer des bons outils pour saisir les opportunités de l’économie des données. »

L’appel à projets HPC

Malgré tous les avantages procurés par le HPC, notamment la réduction des coûts de R&D grâce aux simulations et au prototypage virtuel, il est peu utilisé dans le secteur privé, souvent en raison du manque de compétence, que ce soit pour mettre à l’échelle des simulations numériques ou effectuer des analyses de big data sur de grands systèmes de calcul.

L’APP conjoint vise donc à « stimuler la mise en œuvre de projets de recherche industrielle de haute qualité, à fort impact et innovants, qui ont recours au calcul haute performance afin d’accélérer le processus de transformation numérique des entreprises en intégrant l’ingénierie, la conception et l’analytique assistées par ordinateur ainsi que le calcul haute performance dans leur processus d’innovation. »

Il a aussi pour objectif d’encourager et de faciliter les projets collaboratifs entre instituts de recherche et entreprises. Il s’adresse plus particulièrement à celles disposant d’une expertise notable dans le domaine de la R&D assistée par ordinateur, de l’analyse des big data ou de la formation des algorithmes d’intelligence artificielle (IA), mais n’ayant peu ou pas de compétence dans l’utilisation des infrastructures HPC, et doivent donc recourir au soutien d’un institut de recherche public pour réussir leur transfert vers le HPC.

Les projets de recherche attendus

Les projets de recherche doivent être innovants et nécessiter d’importantes allocations de ressources de calcul et de stockage de données. Les demandes doivent préciser pourquoi le travail nécessite l’accès à une structure HPC et ne peut être réalisé sur un système de calcul plus petit. Les domaines thématiques sont la fabrication, l’ingénierie avancée, les matériaux, les technologies énergétiques et environnementales, et les télécommunications.

L’appel à projets conjoint vise les projets de recherche industrielle dans les domaines d’application du calcul intensif suivants :

  • IA et algorithmes ML ;
  • Simulations complexes avec de multiples paramètres ;
  • Tests et optimisation virtuels (de nouvelles conceptions de produits, de processus, de matériaux complexes) ;
  • Analyse et visualisation des big data ;
  • Prédiction et prévision de modèles complexes.

Pour connecter entreprises et organismes de recherche, Luxinnovation, l’agence nationale pour la promotion de l’innovation, a mis en place la plateforme “Research-industry-collaboration.lu”. Entreprises et acteurs de la recherche publique sont d’ailleurs invités à y soumettre leurs idées de projets du 15 septembre au 15 novembre 2022.

 
Thomas Calvi

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci