L’Université de Reims et Atos inaugurent le nouveau supercalculateur ROMEO

L’Université de Reims et Atos inaugurent le nouveau supercalculateur ROMEO
Actu IA
Atos

C’est un nouveau supercalculateur qui a été inauguré en ce début de semaine. Atos et l’Université de Reims ont conjugué leurs efforts pour permettre l’installation de cet outil qui bénéficiera aux chercheurs en intelligence artificielle, en analyse de données et en simulation numérique. 

ROMEO est une véritable opportunité d’innovations sur le territoire régional. Les chercheurs universitaires et ceux du milieu industriel s’appuient sur les ressources de ce supercalculateur pour les résultats de simulation dans les domaines de l’agriculture, de la finance ou encore du monde automobile.

« Ce nouveau supercalculateur se positionne au cœur du pôle Sciences du numérique et de l’ingénieur développé par notre université. Grâce au calcul et à la simulation haute performance, ce supercalculateur permet d’obtenir des résultats inimaginables il y a quelques années encore.

ROMEO participe désormais à résoudre des problèmes complexes dans les domaines de l’industrie 4.0, de la bio économie, de l’énergie, du climat, de la santé, des matériaux et des transformations technologiques en associant recherche universitaire et industrielle » a déclaré Guillaume Gellé, président de l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Le supercalculateur ROMEO rejoint le centre de calcul régional de l’université de Reims Champagne-Ardenne. Inauguré cette semaine par Atos et l’Université de de Reims Champagne-Ardenne sous le partenariat de Cédric Villani, il s’agit d’un BullSequana X1000 d’Atos d’une puissance supérieure à 1 petaflop/s . Classé parmi les meilleurs supercalculateurs au niveau mondial, il fait partie du TOP500 et occupe la 20e place du classement GREEN500.

Équipé de processeurs parmi les plus performants du marché, ROMEO compte également sur les derniers processeurs graphiques Telsa conçus par NVIDIA. Ce supercalculateur propose des architectures capables d’associer simulation numérique et intelligence artificielle. Il utilise la solution Bull eXascale Interconnect (BXI) d’Atos qui offre performance, scalabilité, fiabilité pour les charges de travail extrêmes. Les organisations académiques et acteurs industriels pourront ainsi bénéficier d’une puissance de calcul importante pour leur projet de simulation numérique et développer des applications basées sur l’intelligence artificielle et l’analyse de données.

« Nous sommes fiers de la mise à disposition du supercalculateur à l’université de Reims Champagne-Ardenne » déclare Pierre Barnabé, Directeur général des activités Big Data & Cybersécurité du groupe Atos.

« Cette installation confirme l’engagement stratégique du groupe en matière de R&D dans le domaine du calcul scientifique. Le supercalculateur BullSequana apporte le niveau de puissance exigé par les projets de simulation numérique du centre universitaire, et propose également les fonctionnalités nécessaires à la convergence de l’intelligence artificielle et du calcul scientifique, telles que souhaitées par le centre. »

NVIDIA félicite l’Université de Reims Champagne-Ardenne pour son nouveau supercalculateur ROMEO qui élargit le partenariat solide établi depuis de nombreuses années.

« Construit sur les bases de notre partenariat de longue date avec l’Université de Reims Champagne-Ardenne, le nouveau supercalculateur ROMEO permettra aux chercheurs de façonner le monde de demain en utilisant le calcul haute performance et l’IA », a déclaré Jaap Zuiderveld, VP Europe chez NVIDIA.

« L’installation ROMEO est complétée par le nouveau master CHPS de l’URCA et les cours du NVIDIA Deep Learning Institute offerts à l’université, qui permettront à une nouvelle génération de chercheurs AI de prospérer. »

Le supercalculateur est financé par : Le FEDER à hauteur de 2 633 333 €, La Région à hauteur de 1 000 000 €, L’Etat à hauteur de 633 333 €, Le Grand Reims à hauteur de 500 000 € et L’Université de Reims Champagne-Ardenne à hauteur de 500 000 €.