Intelligence artificielle L'intelligence artificielle s'invite au Marché du film de Cannes

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

Évènement : le big data et l’IA au programme du Summer camp de l’Université de la e-santé de Castres-Mazamet

Espace de rencontres transdisciplinaires, des télécoms aux patients, en passant par le big data et l’intelligence artificielle, l’Université de la e-santé fête cette année...

La Conférence Nationale en Intelligence Artificielle (CNIA) se déroulera à Saint-Etienne du 27 au 29 juin prochain

La Conférence Nationale en Intelligence Artificielle (CNIA) s’adresse à l’ensemble de la communauté de recherche en IA. Elle vise à renforcer les liens et...

Le Hackathon en intelligence artificielle débute le 13 mai à l’ISEP

Le 13 mai prochain débutera à l'Institut supérieur d’électronique de Paris (ISEP) le Hackathon intelligence artificielle. Il est organisé par la chaire IA et...

L’intelligence artificielle s’invite au Marché du film de Cannes

Le Marché du film de Cannes, plateforme commerciale du Festival, a été créé par Émile Natan en 1959 pour permettre aux professionnels de l’industrie du cinéma (producteurs, distributeurs, exportateurs, importateurs) de se rencontrer en un lieu dédié. Il propose des conférences, des sélections de films ainsi que des événements où les participants peuvent découvrir entre autres les nouvelles technologies et les dernières tendances de l’industrie cinématographique. Cette année, l’intelligence artificielle s’est invitée au cœur des débats.

Lorsqu’on évoque l’intelligence artificielle dans le monde du cinéma, on pense aussitôt aux films qui lui sont consacrés : l’Odyssée de l’Espace, AI Intelligence Artificielle, Matrix, Terminator…Au delà d’être la thématique de certains films, l’IA est de plus en plus utilisée au cours de leur création : aide au projet, élaboration de sous-titres, doublage, effets spéciaux, vieillissement ou rajeunissement de visages…

Prédire le succès d’un projet de film grâce à l’IA

Lors de la journée consacrée aux nouveaux outils d’IA et aux nouvelles technologies comme le XR, une expérience a eu lieu : des producteurs sont venus présenter leur projet de films, une série de chiffres apparaissait alors très rapidement sur un écran placé derrière eux, estimant le potentiel de réussite du film présenté. Sami Arpa, PDG de Largo.ai, start-up installée en Suisse, commentait ensuite ces résultats. La société édite un logiciel d’intelligence artificielle qui vise à soutenir les producteurs, distributeurs, réalisateurs, écrivains, financiers, acteurs et actrices dans leur processus de prise de décision. Sami Arpa explique:

« D’abord, c’est un outil d’assistance, l’intelligence artificielle ne remplace pas le processus créatif. Les producteurs ou les distributeurs peuvent l’utiliser et analyser leur projet à tous les stades : du développement à la distribution. Par exemple, au stade de la pré-production, ils peuvent télécharger le scénario de leur film dans le système et le système leur fournit automatiquement des informations sur le contenu, le casting choisi, et aussi des résultats potentiels au box-office ou sur les plateformes de streaming ou encore le type d’audience qui pourrait être intéressée par le film. »

L’IA a été entraînée sur 60 000 films européens et américains, tous genres confondus, qu’ils aient reçu un bon accueil auprès des critiques, du public ou non. Des scénarii n’ayant jamais abouti sur un film ont également été intégrés à l’apprentissage afin que l’IA soit le plus efficiente possible. Ses résultats avoisinent les 80% d’efficacité, selon Sami Arpa.

Sami Arpa, informaticien mais aussi cinéaste a compris le potentiel de cette innovation en observant ce qui existe déjà chez les plateformes. “Amazon et Netflix utilisent beaucoup de données, d’innovation et cela perturbe l’industrie. Ces données et technologies ne sont pas disponibles pour les autres. C’était donc notre mission : créer une technologie disponible pour toute l’industrie.” Il a déclaré lors d’une interview à l’ADN :

« C’est une question importante. Vous pouvez avoir de bonnes datas, mais pas la bonne technologie, ou l’inverse. Dans les deux cas, ça ne sert à rien. Les gros studios tels que Warner Bros ou Sony disposent de « bonnes » données, mais ils n’ont pas la technologie d’un Netflix. Les producteurs indépendants n’ont ni les données, ni la tech. Nous, on a les deux. Pour nourrir notre technologie, on utilise des données publiques (budget, casting, résultats au box-office). On travaille aussi avec des partenaires privés qui nous offrent leurs données. Et enfin, on génère notre propre data ; on a un service de VOD et des chaînes de télé, Sofy.tv. »

Des centaines de producteurs utilisent aujourd’hui le logiciel de Largo.ai qui en un an, a analysé environ 1 000 projets.

Le CNC aide au développement de l’IA

En France, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) encourage l’utilisation de l’IA et des nouvelles technologies, il a d’ailleurs instauré une aide pour les effets visuels et un accompagnement à la formation. Vincent Florant, directeur du numérique au CNC, déclare :

« C’est un accompagnement dans le risque, car les projets sont souvent assez risqués et mettent parfois du temps à se rentabiliser. »

Le CNC consacre huit millions d’euros chaque année aux projets innovants et techniques et dix millions d’euros à la production.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci