Actualité L'INSERM et INRIA lancent un second AMI pour développer des projets innovants...

Pour approfondir le sujet

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...

L’INSERM et INRIA lancent un second AMI pour développer des projets innovants en santé numérique

L’Inserm et Inria lancent leur second appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier des équipes de recherche complémentaires qui souhaitent développer des projets innovants en santé numérique. L’objectif est de créer des équipes-projet qui partagent une feuille de route scientifique pluridisciplinaire et l’ambition d’un fort impact.

Le programme Santé numérique Inserm-Inria vise à soutenir une recherche de pointe, à l’interface du numérique et de la médecine, afin de lever les verrous scientifiques, technologiques et sociétaux, notamment grâce aux traitements de données massives, aux techniques de l’intelligence artificielle et à la modélisation.

Les thèmes de recherche devront aborder une question scientifique qui relève de la santé numérique. Ils devront impérativement présenter un caractère pluridisciplinaire, intégrant à la fois une dimension sciences de l’information et mathématiques appliquées d’une part et une dimension médicale ou biomédicale d’autre part. A ce stade, il s’agit donc de recueillir les manifestations d’intérêt de chercheurs et enseignants-chercheurs qui mènent leurs travaux dans un laboratoire Inserm ou une équipe Inria, volontaires pour co-construire une équipe-projet. La date butoir d’envoi des lettres d’intention est fixée au 28 juin 2021.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’AMI Santé Numérique 2021 : Ici

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...