Actualité Libratus remporte le trophée HPCWire de la meilleure utilisation d'une IA

Pour approfondir le sujet

BlueData, la solution de HPE pour accélérer le déploiement de l’IA en entreprise

Cette semaine, Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé l'intégration de BlueData pour simplifier et accélérer le déploiement de l'intelligence artificielle en entreprise. Cette solution...

Collaboration entre Dataiku et le Commandement Allié Transformation de l’OTAN pour déployer des projets IA sur le terrain

Dataiku a annoncé ce vendredi 14 février la signature d'un contrat avec le Commandement Allié Transformation (ACT) de l'OTAN. Au centre de cet accord...

Atos présente son supercalculateur JUWELS équipé des GPU NVIDIA A100

Cette semaine, Atos, a présenté son supercalculateur intégrant les unités de traitement graphique (Graphics Processing Unit – GPU) NVIDIA® A100 Tensor Core du projet...

Libratus remporte le trophée HPCWire de la meilleure utilisation d’une IA

Libratus, l’IA développée par l’université Carnegie Mellon, a remporté la semaine dernière le trophée de la meilleure utilisation d’une intelligence artificielle. L’algorithme avait notamment battu en début d’année les plus grands champions du Poker Texas Hold’em.

Une machine IA basée sur du deep learning 

Le prix lui a été décerné à l’occasion de la 30e conférence internationale de l’informatique haute performance, des réseaux, du stockage et de l’analyse qui s’est tenue à Denver. Récompensée par HPCWire magazine, l’équipe en charge de Libratus a notamment remporté le trophée Reader’s Choice de la meilleure utilisation d’une IA.

L’équipe menée par Tuomas Sandholm et Noam Brown a développé Libratus grâce à Bridges du Pittsburgh Supercomputing Center. En début d’année, l’algorithme avait réussi un véritable exploit en s’imposant dans les 120.000 mains de No-Limit Texas Hold’em jouées sur 20 jours, avec un bénéfice de 1,76 million de dollars en jetons.

Un exploit qui a ouvert de nouvelles perspectives

Un exploit qui est bien plus important qu’il n’y parait comme l’indiquait en janvier dernier Frank Pfenning, à la tête du département Sciences informatiques de l’Université Carnegie Mellon:

“La machine ne peut pas gagner (au poker) si elle ne bluffe pas. (…) Le fait de développer une intelligence artificielle qui y parvient avec succès est un pas formidable d’un point de vue scientifique et qui peut se décliner en de multiples applications ».

Pour la majorité des observateurs, le bluff était quelque chose de résolument humain. Constater qu’un algorithme était capable de le mettre en pratique a enthousiasmé les experts. Cette avancé a en effet ouvert des perspectives dans d’autres domaines comme la santé, le business ou encore la défense.

Parallèlement, on peut noter que le Pittsburgh Supercomputing Center et la Soongsil University de Corée du Sud ont été récompensés pour leur travail sur les vaccins contre la grippe.

Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...