Actualité L'édition pour les filles du Hackathon IA virtuel Imagine Cup Junior s'est...

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

L’édition pour les filles du Hackathon IA virtuel Imagine Cup Junior s’est penchée sur la question de l’IA pour la Terre

L’UNESCO, en partenariat avec la société Microsoft, un des partenaires majeurs de la coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO, a organisé un hackathon 100% digital afin de permettre aux filles de s’engager davantage dans le monde de l’intelligence artificielle.

L’élargissement de la compréhension de la nature de l’IA et des moyens de s’adapter à un paysage technologique en constante évolution est également un des objectifs de ce hackathon virtuel. Les enjeux du contrôle éthique du développement et de l’utilisation de l’IA sont aussi abordés dans cet événement inédit.

Un thème avait été proposé : « L’IA pour la Terre » et toutes les activités ont été en rapport avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) en lien avec les attentes de l’Organisation des Nations unies (ONU). L’UNESCO a donc décidé d’associer ces objectifs à la Coalition mondiale pour l’éducation, lancée en mars 2020 et qui permet de garantir une continuité pédagogique pour les enfants.

Pendant 48 heures et dans le cadre de ce hackathon, les filles participantes ont dû résoudre des exercices axés sur l’utilisation de l’IA pour mieux comprendre les enjeux climatiques et plus particulièrement ceux du changement climatique et de la perte de la biodiversité.

Parmi les exemples d’exercices auxquelles elles ont été confrontées, un défi consistait à présenter en équipe une solution d’intelligence artificielle qui permettrait de sauver une espèce en voie de disparition à un jury qualifié. Huit équipes sont arrivées en finale, et un podium s’est très rapidement dessiné :

  • A la troisième place, l’équipe OCR de Croatie a proposé une solution complexe de sauvetage des vautours fauves qui jouent un rôle important dans la promotion d’un cycle de nettoyage naturel.
  • En deuxième, nous retrouvons la Team Cognition d’Afrique du Sud. Leur solution d’IA visait à sauver les lycaons en fournissant des informations de suivi détaillées, basées sur les modèles comportementaux des animaux et les changements environnementaux qui informent et améliorent le temps d’intervention pour leur sauvetage.
  • De brillantes idées qui côtoient celle de l’équipe ayant remporté ce défi : la Team Clustering qui nous vient d’Espagne. Leur idée d’IA permettait de couvrir l’ensemble de la mer Méditerranée et de prédire l’évolution de la température de l’eau selon les régions tout en identifiant les zones les plus polluées.

L’objectif était certes, de mettre en avant le monde de l’intelligence artificielle, mais également de permettre à des jeunes filles de pouvoir découvrir de nouveaux domaines d’applications de l’IA. C’est ce que nous indique, pour conclure, Joanne Healey, travaillant pour Microsoft et formatrice principale du hackathon :

“Les filles veulent œuvrer dans le domaine de la technologie. Le niveau de talent, de passion et d’engagement dont elles ont fait preuve a été vraiment émouvant”.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...