Intelligence artificielle Le programme «Smart Factory 4.0» d'ALTEN : l'IA au service de l'Homme

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Wattpark, Geoflex et Vianova lauréats du “Mobility 4.0 Challenge” de la Software République

Les 3 start-ups Wattpark, Geoflex et Vianova ont remporté la première édition du concours “Mobility 4.0 Challenge” organisée par la Software République, un nouvel...

Mailinblack intègre l’Intelligence Artificielle à Secure Link pour une navigation plus sereine.

Mailinblack, leader français en cybersécurité, protège depuis plus de 15 ans les entreprises contre les cyberattaques basées sur l'email grâce à ses solutions innovantes....

IA et Robotique : EyeLib™, station ophtalmique conçue par MIKAJAKI grâce à l’expertise de SEGULA TECHNOLOGIES, obtient le marquage CE

EyeLib™ est une station diagnostic automatisée innovante qui promet de révolutionner la prise en charge du nombre croissant de patients atteints de troubles de...

Le Centre européen d’excellence en cybersécurité de Nokia lancé à Lannion

L'entreprise Nokia est implantée au sein de la technopole Anticipa, à Lannion, qui condense à elle seule 45 % de la recherche française en...

Le programme «Smart Factory 4.0» d’ALTEN : l’IA au service de l’Homme

Le programme «Smart Factory 4.0», mis en place par la direction de l’innovation du groupe ALTEN, a pour objectif d’accélérer l’innovation dans une démarche de co-créativité adaptée aux besoins du client, mettant ainsi l’IA au service de l’Homme. ALTEN insiste sur la nécessité d’une transformation progressive s’appuyant sur l’environnement existant. 

L’industrie connectée au profit de l’homme

L’industrie n’a cessé d’évoluer depuis le XVIIIème siècle : la mécanisation grâce au charbon et à la machine à vapeur, puis l’électrification a permis la production de masse au siècle suivant et le milieu du XXème a vu apparaître l’automatisation. Aujourd’hui, une quatrième révolution est en marche : celle de l’industrie connectée ou 4.0, et selon ALTEN, «ce n’est plus une question de choix : ceux qui ne prendront pas ce virage vont perdre énormément de terrain sur les concurrents». Le concept d’industrie 4.0 est apparu au début des années 2010, il désigne la numérisation boostée par l’intelligence artificielle. Selon François Portier, directeur du programme de recherche Smart Factory 4.0 pour ALTEN, elle doit être avant tout au service de l’Homme, il déclare que la révolution 4.0 :

«doit être au profit de celle de l’humain, pour lui fournir toutes les informations utiles à la prévision et à la prise de décision, dont il reste maître»

Cette dernière révolution vise une usine plus verte, une «green factory» respectueuse de l’environnement.

Programme de recherche Smart Factory 4.0

François Portier, Directeur du programme au sein d’ALTEN, a présenté celui-ci lors de la Conférence Embedded-IA, soulignant l’importance que l’AI embarquée prend dans la transformation que l’industrie est en train de vivre. Cette intelligence au service de l’humain est au centre des projets R&D d’ALTEN. Il y a détaillé un retour d’expérience sur un projet de maintenance prédictive réalisé en partenariat avec Cartesiam (aujourd’hui au sein de STMicroelectronics) avec à la clé la réalisation d’un POC (Proof Of Concept) en un temps record.

Pour ce programme, ALTEN s’est entourée de startups, de grandes entreprises, de laboratoires de recherche et d’écoles avec qui elle a noué des partenariats. François Portier a souligné :

«Notre richesse, c’est notre matière grise et l’or noir de la data, le carburant de l’économie numérique. Tout part d’une bonne analyse du besoin et du contexte du client. Nous nous appuyons ensuite sur un réseau d’experts regroupés au sein de Labs sur des solutions innovantes»

L’approche a été voulue en «test and learn» pour concrétiser la co-créativité grâce à des boucles d’idéation proactive sur des projets avant de les valider à l’aide de POC (Proof of Concept), de POV (Proof of Value)et de MVP (Minium Viable Product).

Les 9 projets du programme Smart Factory 4.0

Le programme comprend 9 projets qui sont :

  • la maintenance prédictive en temps réel de la durée de vie des machines;
  • la gestion intelligence de l’énergie;
  • l’intelligence distribuée des AGV;
  • le jumeau numérique des processus de l’usine du futur;
  • le jumeau numérique de la logistique interne de l’usine du futur;
  • la robotique : préhenseur universel;
  • la continuité numérique pour une fabrication additive;
  • la prédiction des accidents professionnels;
  • la convergence des réseaux de production et de gestion entreprise.

Un digital twin, ou jumeau numérique permet de modéliser des projets pour les viabiliser selon des indicateurs comme l’OQD (on quality delivery) et l’OTD (on time delivery), sans impacter la production. La cybersécurité est présente à tous les niveaux.

Adapter les nouvelles technologies à l’existant

Pour éviter des investissements trop importants pour la transformation numérique des entreprises, ALTEN préconise d’adapter les nouvelles technologies à l’existant et de les adapter au fur et à mesure. François Portier explique :

«Plus elle est enclenchée tôt, plus la transformation sera efficace. Le plus dur, c’est de s’y mettre et d’assurer la conduite du changement; Nous avançons petit à petit, d’abord sur un périmètre défini qui permet de mesurer l’impact et les gains avant de l’élargir graduellement.»

Selon Joël Rubino, directeur de Edge AI – STMicroelectronics, dont la solution dénommée NanoEdge AI Studio a été évoquée lors de la Conférence de l’Embedded-IA par François Portier :

«L’intelligence artificielle consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle. Elle souffre d’une sur-communication qui peut dérouter certains sur la manière de l’utiliser à bon escient sans investissements ni temps de développement trop importants. Ce genre de solution a une capacité de prototypage très simple et rapide, pour une généralisation progressive ensuite. Cela permet de démystifier l’IA, d’évangéliser les équipes, avec des investissements restreints et surtout d’être prêt quand toutes les technologies arriveront à maturité…»


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Cartesiam

Créé en 2016 et domicilié à Toulon (83000), Cartesiam est un éditeur de logiciel B2B, spécialisé dans l’intelligence artificielle embarquée dans des o

Découvrir Cartesiam

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Évènement : le forum NAIA.R sur l’intelligence artificielle et la robotique se tiendra le 13 octobre

NAIA.R, le forum Néo-Aquitain sur l’intelligence artificielle et la robotique, donne rendez-vous aux scientifiques et professionnels du secteur le 13 octobre 2022, à la...

IA et mobilité : les capsules d’Urbanloop seront testées lors des JO 2024

Tandis que de nombreux pays, dont la France, travaillent au train du futur circulant dans un tube à basse pression, l'hyperloop, selon le concept...

Lowe’s s’associe à NVIDIA et Magic Leap pour créer un jumeau numérique interactif de ses magasins

Lowe’s, une chaîne de magasins dédiés à la rénovation résidentielle aux Etats-Unis et au Canada, a dévoilé lors de la GTC de NVIDIA, le...

Nouvelle-Zélande : l’intelligence artificielle vient au secours des dauphins de Māui

Il existe plus de 30 espèces de dauphins dans le monde, le dauphin Māui, qui vit au large de la côte ouest de l'île...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci