Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie présente son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire »

La semaine dernière, à l’occasion de l’événement ExplorIA organisé par le collectif Impact AI, Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie, a présenté en exclusivité son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire ». À l’occasion de la conférence en ligne, une centaines de participant.es ont découvert les solutions à la fois humaines, techniques et éthiques contenues dans le Pacte, avec les commentaires et les témoignages d’expert.es de tous secteurs (entreprise, start-up, science, formation, enseignement supérieur).

Après la parution de l’ouvrage « L’intelligence artificielle, pas sans elles ! » de Flora Vincent et Aude Bernheim dans sa collection Egale à Egal en 2019, le Laboratoire de l’Egalité a créé avec les deux autrices un groupe de travail d’expert.es, d’entreprises (en particulier Renault et Engie), d’associations pour prolonger la réflexion/action.

Ces travaux débouchent sur un « Pacte pour une Intelligence Artificielle Egalitaire » qui décline des solutions concrètes, humaines et techniques et l’ambition de sensibiliser et de mobiliser les parties prenantes de l’IA sur des questions cruciales comme l’éthique, la cohérence et la performance responsable de nos sociétés.

Le Pacte pour une Intelligence Artificielle Egalitaire s’adresse aux responsables politiques, aux dirigeant·es des secteurs public et privé, aux organismes de recherche et de formation, aux entreprises qui produisent du numérique et aux entreprises utilisatrices de l’IA, aux enseignant.es, aux consultant·es en IA, aux associations, et aux médias.

Lors de cette conférence en ligne à ExplorIA, plus de 100 participant.es ont découvert les solutions contenues dans le Pacte. Parmi elles et eux : Annie Batlle et Muriel Garnier, pilotes du groupe de travail sur l’IA au Laboratoire de l’Egalité, Flora Vincent, docteure en sciences, Raphael Richard, président de Neodia, Colette Guillopé, mathématicienne, Frederic Bardeau, président de Simplon, Jerôme Perrin, directeur scientifique chez Renault et Manuela Echilley, en charge de la diversité et de l’inclusion chez Renault.

Temps fort de la conférence : une intervention de Cédric O, Secrétaire d’Etat en charge du Numérique, qui a exprimé sa vision d’une intelligence artificielle éthique, inclusive, égalitaire et qui a appelé à la mobilisation de tous les acteurs pour déployer ce Pacte.