Le gouvernement québécois dévoile ses 5 orientations stratégiques pour l’intelligence artificielle

Le gouvernement québécois dévoile ses 5 orientations stratégiques pour l’intelligence artificielle
Actu IA
Quebec comité

Le Québec fait souvent l’actualité grâce à des mesures et à un écosystème des plus dynamiques en matière d’intelligence artificielle. Ce jeudi 21 juin 2018, et suite au rapport remis par le Comité d’orientation de la grappe en intelligence artificielle le 27 mai dernier, le gouvernement québécois a présenté 5 grandes orientations stratégiques à mettre en place. (CP)

Ce rapport propose plusieurs actions et mesures regroupées selon une douzaine de recommandations principales, lesquelles répondent à cinq orientations stratégiques :

  • Assurer l’essor et la pérennité du pôle de recherche universitaire en intelligence artificielle au Québec;
  • Développer les talents en sciences numériques pour répondre aux besoins du Québec en la matière;
  • Accélérer l’adoption et la mise en place de solutions d’intelligence artificielle par l’ensemble du tissu économique québécois;
  • Établir au Québec un pôle d’expertise international sur l’intelligence artificielle responsable et ses impacts sociétaux;
  • Appuyer le développement des structures de soutien à l’écosystème.

La vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, s’est jointe aux membres du comité, coprésidé par M. Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, et M. Pierre Boivin, président et chef de la direction de Claridge, pour en faire l’annonce.

Rappelons que le Comité d’orientation de la grappe en intelligence artificielle a été mis en place par l’Université de Montréal en mai 2017, à la demande du gouvernement du Québec, afin de guider l’élaboration de la future Grappe québécoise en intelligence artificielle. Il a reçu le mandat de faire du Québec un acteur de premier plan en IA, que ce soit en matière de recherche et d’innovation, de création d’entreprises ou d’appropriation de l’IA par les organisations. L’Université de Montréal a assuré le secrétariat du Comité d’orientation et soutenu l’ensemble de ses travaux. Le Comité, qui est composé de 12 membres, est coprésidé par Pierre Boivin, président et chef de la direction de Claridge inc., et par Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal. En septembre 2017, le Comité consultatif sur l’économie et l’innovation (CCEI) avait recommandé, dans son rapport, de « hisser le Québec au rang des principaux concepteurs, utilisateurs et exportateurs de solutions d’intelligence artificielle ».

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique a indiqué :

« Grâce aux recommandations du comité, nous pourrons créer un environnement d’affaires dynamique favorisant entre autres l’intégration de l’intelligence artificielle par les entreprises et les organismes du Québec.

L’intelligence artificielle représente en effet une occasion unique de miser sur le savoir de nos chercheurs et de mobiliser le talent de nos travailleurs, de nos entrepreneurs et de nos étudiants pour que le Québec devienne le chef de file d’une révolution qui, bien menée, entraînera des progrès considérables dans de nombreux domaines d’activité. Je remercie donc les membres du Comité d’orientation de la grappe en intelligence artificielle pour leur engagement et leur contribution indéniable à l’élaboration d’un écosystème dynamique qui assurera la réussite de cette révolution technologique au Québec. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal s’est également exprimé à ce propos :

« Un véritable écosystème est en train de se former dans le domaine de l’intelligence artificielle au Québec, tant avec l’implantation de laboratoires et de chaires de recherche à Montréal qu’avec l’adoption de technologies novatrices par des entreprises d’ici.

Les grandes orientations présentées aujourd’hui par le Comité d’orientation de la grappe en intelligence artificielle constituent d’ailleurs un pas important vers la définition d’une vision québécoise permettant au secteur de la recherche et de l’innovation de se distinguer davantage partout dans le monde. »

Pour plus d’informations sur la stratégie proposée par le comité, vous pouvez consulter le site ia.quebec. Il propose notamment 9 témoignages vidéo de chefs de file du Québec présentent leur point de vue sur l’impact de l’intelligence artificielle, que vous pouvez également retrouver sur sa chaîne Youtube.