Actualité La start-up Data For Health, candidate au premier IA Santé Challenge, est...

Pour approfondir le sujet

Enjeux éthiques de l’intelligence artificielle et ce qu’elle nous dit de l’intelligence humaine, de la conscience et de ses modes d’apprentissage

Le lundi 4 juin dernier Cynthia Fleury intervenait au cours d'une séance consacrée aux enjeux éthiques de l’intelligence artificielle et ce qu’elle nous dit...

Santé : Partenariat DocteGestio et CEA-List pour alléger les missions administratives des médecins hospitaliers grâce à l’IA

DocteGestio et le CEA-List ont lancé fin 2018 le projet DIM-IA qui met l’intelligence artificielle au service des médecins. Avec 7,7 millions d’hospitalisations par an en France,...

Conférence du CHRU de Nancy : L’intelligence artificielle en santé

Le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy organise aujourd'hui une conférence sur l'intelligence artificielle en santé : le CHRU de demain à l'ère de...

Santé et IA : Focus sur OpenHealth Company qui a remporté le Prix Coup de Coeur du jury du salon Big Data Paris 2018

À l'occasion du salon Big Data Paris 2018, plusieurs prix sont venus récompenser l'innovation Big Data. Focus sur OpenHealth Company qui a remporté le...

La start-up Data For Health, candidate au premier IA Santé Challenge, est accompagnée par l’AI Factory de Microsoft

La start-up Data for Health débute sa phase d’accompagnement au sein de l’AI Factory de Microsoft à Station F. La jeune pousse avait participé au premier IA Santé Challenge organisé par Pierre Fabre portant sur la détection des mélanomes à partir de clichés dermatoscopiques de grains de beauté. Durant deux mois, Data for Health sera accompagnée par les équipes de Microsoft, avec le suivi du Hub Innovation Digital du groupe Pierre Fabre et de ses experts en études cliniques qui sont à l’origine du cas d’usage.

La mission de Data For Health, au sein de Station F, sera de développer une nouvelle approche algorithmique de cotation des érythèmes solaires. Ce cas d’usage complexe avait déjà été soumis aux participants du dernier IA Santé Challenge qui s’était déroulé dans le cadre de l’Université d’été de la e-santé, en juillet 2018.

Ce projet, porté par les équipes cliniques R&D de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique vise à renforcer les méthodes existantes de détermination des facteurs de protection solaire et de contribuer ainsi à l’optimisation des futurs photo-protecteurs dans la prévention des cancers induits par l’exposition solaire.

D’après le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence rattachée à l’Organisation Mondiale de la Santé, 232.000 cas de mélanome malin sont déclarés chaque année dans le monde, et 55.000 personnes en meurent. Le groupe Pierre Fabre a fait de la prévention et du traitement du mélanome un axe prioritaire d’innovation à travers ses expertises complémentaires en dermo-cosmétique (prévention par photo-protecteurs), en dermatologie médicale (traitement des lésions pré-cancéreuses type kératose actinique) et onco-dermatologie (recherche et développement de traitements des mélanomes sévères).

Une opportunité pour Data For Health de s’immerger au coeur de l’écosystème IA :

« Data for Health va venir enrichir l’AI Factory de son expertise dans le domaine de la santé et va pouvoir bénéficier du soutien des start-up de la communauté et de l’accompagnement de Microsoft sur le Cloud et l’intelligence artificielle. Nous sommes fiers de travailler avec le groupe Pierre Fabre et le projet Data for Health dans une démarche de co-innovation, cœur de la stratégie de Microsoft. » indique Anthony Virapin, Directeur des programmes Start-up chez Microsoft France.

La jeune start up, représentée par Zyed Aouichaoui, co-fondateur, confirme :

« Avec Paul Tran et Adrien Tournillon, nous sommes ravis d’avoir intégré Station F. L’environnement et les moyens mis à disposition par Microsoft nous seront d’une aide indéniable dans nos recherches et les différents tests associés.

La problématique traitée nous confronte à de nombreux challenges dont notamment des challenges techniques, face auxquels nous mettrons en application notre expertise R&D en Machine learning et Deep learning et des challenges technologiques liés à la gestion et l’optimisation des ressources de calcul. C’est précisément à ce niveau que notre savoir-faire, couplé à l’environnement cloud de Microsoft, nous permettra de participer techniquement et significativement à la prévention des cancers de la peau. »

Du côté du groupe Pierre Fabre, Lina Autelitano, chef de projet digital pour la branche pharmaceutique, à l’initiative de ces 2 challenges d’IA en santé, ajoute :

« Nous sommes heureux d’avoir été à l’origine de ce projet. Nous nous inscrivons dans la tradition du groupe d’aider de jeunes entrepreneurs à développer leurs projets d’innovation en santé et nous donnons à nos équipes en développement clinique l’opportunité d’échanger avec l’écosystème exceptionnellement riche de Station F sur un axe thérapeutique où les besoins des patients sont immenses. »

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....