Intelligence artificielle La région Ile-de France labellise 9 domaines de recherche et d'innovation majeurs

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Retour sur le premier bilan des 3IA sur la recherche, la formation et le développement économique

Le 29 mars 2018, lors de la journée "AI for Humanity", Emmanuel Macron annonçait la "Stratégie nationale pour l'intelligence artificielle", inspirée du rapport de...

Focus sur le projet DEEL : l’IA pour l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués

Le projet DEEL vise le développement d’une intelligence artificielle (IA) interprétable, robuste, sécuritaire et certifiable, appliquée aux systèmes critiques dans le domaine de l’aérospatiale...

Les Hospices civils de Lyon, l’INRIA et L’Université Claude-Bernard de Lyon s’associent pour inventer la santé et l’hôpital de demain

Les Hospices civils de Lyon (HCL), l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) et l'université Claude-Bernard de Lyon (UCBL) ont...

Bosch et Cariad, la filiale logicielle du groupe Volkswagen, partenaires pour la conduite automatisée

Les sociétés allemandes Bosch et Cariad, filiale logicielle du groupe Volkswagen, ont annoncé un partenariat étendu visant à accélérer l'introduction de fonctions de conduite...

La région Ile-de France labellise 9 domaines de recherche et d’innovation majeurs

Réseaux scientifiques pluridisciplinaires, créés à l’initiative de la Région Ile-de-France, les Domaines d’intérêt majeur (DIM) ont pour objectif de fédérer des équipes de recherche franciliennes autour de thématiques partagées. Neuf nouveaux domaines d’intérêt majeur ont été labellisés et bénéficieront de financements pour la période 2022-2026. Parmi eux, se trouve le DIM “Intelligence artificielle centrée sur l’humain en Île-de-France (AI4IDF), mené par le Centre INRIA de Paris”.

La région Ile-de-France a pour objectif de soutenir et promouvoir l’excellence francilienne en matière d’enseignement, de recherche et d’innovation. Elle entend accroître le rayonnement scientifique des laboratoires franciliens et leur attractivité auprès des chercheurs et enseignants-chercheurs étrangers et faciliter le transfert de connaissances et de technologies. Ainsi, elle a lancé en 2018 un plan pour devenir le pôle majeur de l’intelligence artificielle en Europe.

La région a créé les DIM pour porter la recherche sur son territoire, sur des thèmes jugés porteurs et autour desquels tout un réseau d’universités, d’établissements d’enseignement supérieur, de laboratoires de recherche et d’entreprises est constitué. Elle a soutenu 13 DIM entre 2017 et 2021, leur apportant une aide financière de 110 millions d’euros.

L’Ile-de-France, première région scientifique et technologique européenne

Les DIM ont été créés pour :

  • Constituer en Île-de-France des réseaux de recherche et d’innovation porteurs de sujets en émergence et à très fort potentiel scientifique et économique,
  • Renforcer l’attractivité des laboratoires franciliens par l’apport de compétences scientifiques et technologiques et d’équipements de pointe,
  • Améliorer la visibilité des équipes de recherche franciliennes en Europe et à l’international,
  • Favoriser la valorisation des connaissances et la dissémination des résultats de la recherche, y compris auprès du grand public et des jeunes,
  • Renforcer les liens entre recherche et économie en favorisant le transfert de technologie et l’innovation.

Les DIM labellisés 2022-2026

Pour la période 2022-2026, 9 nouveaux DIM ont été sélectionnés par le Comité scientifique régional à la suite d’un d’un appel à projets auquel 33 candidats avaient répondu. Ils bénéficieront de 20 millions d’euros en 2022 et de plus de 100 millions d’euros au terme des 5 années.

  • Intelligence artificielle centrée sur l’humain en Île-de-France (AI4IDF) mené par le Centre INRIA de Paris

Les 4 principaux instituts en intelligence artificielle (DATAIA, Hi! PARIS, PRAIRIE et SCAI1) proposent de créer une alliance pour structurer et animer la communauté et offrir aux partenaires industriels et internationaux une vision unifiée.

Désigné comme Institut Convergence dans le cadre du Plan d’Investissements d’Avenir 3, l’Institut DATAIA rassemble sur le plateau de Saclay, en région parisienne, des compétences de recherche interdisciplinaire en sciences des données, intelligence artificielle et société. PRAIRIE est un institut qui regroupe plusieurs établissements publics partenaires : l’Université de Paris, PSL, l’institut Pasteur et deux organismes : CNRS et Inria. Il fait partie des 4 3IA. Hi! PARIS a été lancé par HEC Paris et l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris). Ce centre interdisciplinaire de recherche et d’enseignement est consacré à l’IA et aux Sciences des données. Le Sorbonne Center for Artificial Intelligence (SCAI) est l’un des références françaises en matière de recherche. Le programme scientifique du projet AI4IDF vise à approfondir les connaissances en intelligence artificielle en gardant l’humain au centre des préoccupations.

  •  BioConvergence (BIOTECH), mené par l’Université de Paris

Le réseau BioConvergence a 2 projets : développer un réseau d’innovation numérique et renforcer le domaine des biothérapies.

  •  Cognition and Brain Revolutions Artificial Intelligence, Neurogenomics and Society (C-BRAINS), mené par l’Inserm

L’objectif du projet C-BRAINS est de lever les verrous technologiques, conceptuels et organisationnels qui freinent les progrès de la recherche pour résoudre la complexité du cerveau.

  •  One Health 2.0 (DOH 2.0), mené par l’Inserm

L’objectif du DIM « One Health 2.0» est de promouvoir des travaux innovants intégrant les aspects de santé humaine, santé environnementale et santé animale, ciblées sur les agents infectieux.

  •  Immunothérapies, auto-immunité et cancer (ITAC), mené par l’Institut Gustave Roussy

Le réseau ITAC souhaite se positionner à l’interface de 3 domaines en sciences et vie et en santé : le cancer, les maladies rares et l’immunologie.

  •  MaTériaux avancés éco-Responsables (MaTerRE), mené par l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris (ESPCI)

MaTerRE a pour objectif de développer des outils pour la découverte accélérée de matériaux avancés pour soutenir le développement durable en Île-de-France.

  •  ORIGINES, mené par l’Observatoire de Paris-PSL

Le projet ORIGINES s’adresse au spatial et aux acteurs de l’astronomie amateurs.

  •  Patrimoines Matériels (PAMIR), mené par le CNRS

PAMIR souhaite construire des modes de fonctionnement collaboratifs novateurs en se dotant d’équipements et de plateformes partagées basés sur des concepts innovants.

  •  Quantum Technologies in Paris Region (QuanTiP),mené par le CNRS

Dans une approche combinant mathématiques appliquées, informatique, physique, chimie, matériaux et ingénierie, le projet QuanTiP aborde toutes les thématiques majeures du domaine.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci