Intelligence artificielle La Direction Générale de l'Armement attribue la réalisation de la plateforme ARTEMIS.IA...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Robotique terrestre : La DGA attribue une nouvelle tranche du projet FURIOUS à Safran Electronics & Defense

En 2018, Safran Electronics & Defense avait remporté le Projet de Science et Technologie (PST) Furious de la Direction Générale de l'Armement (DGA), visant...

Auvergne-Rhône-Alpes : Minalogic et Visiativ annoncent un partenariat pour l’innovation et la transformation digitale des entreprises

Minalogic, pôle de compétitivité des technologies du numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Visiativ, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation pour les...

L’Institut Curie et Janssen France partenaires dans la lutte contre le cancer

Le 4 juillet dernier, l'Institut Curie, premier centre de lutte contre le cancer en France, a annoncé la signature d’un accord-cadre stratégique d'une durée...

Intelligence artificielle au service de l’armée britannique : vers une révolution militaire ?

En Grande-Bretagne, le ministère de la défense (MOD) a dévoilé sa toute première stratégie de défense en matière d'intelligence artificielle, qui met en avant...

La Direction Générale de l’Armement attribue la réalisation de la plateforme ARTEMIS.IA à ATHEA

Début juillet, la Direction Générale de l’Armement (DGA) a annoncé la phase d’industrialisation du projet ARTEMIS.IA (Architecture de Traitement et d’Exploitation Massive de l’Information Multi-Sources et d’Intelligence Artificielle). Piloté par l’Agence du Numérique de Défense (AND), ce programme vise à doter le Ministère des Armées d’une solution souveraine et sécurisée de traitement massif de données (big data) et d’IA. Le 24 juin dernier, ATHEA s’est vu attribuer cette troisième phase du projet.

Les équipements militaires sont de plus en plus interconnectés et dotés de capteurs très performants, générant ainsi un considérable volume de données. Il est devenu nécessaire pour l’armée de développer de nouvelles solutions afin d’exploiter, analyser et corréler toutes ces données pour transmettre rapidement aux forces les informations utiles à la prise de décision. C’est dans cet objectif qu’a pris corps le projet Artemis.IA, démontrant la volonté du Ministère des Armées de développer des capacités robustes, maîtrisées et souveraines, dans le domaine de l’IA. Pour rappel, la loi de programmation militaire 2019-2025 consacre plus de 700 millions d’euros au développement des technologies d’IA.

Artemis.IA

La phase 1 du projet consistait en une preuve de concept, la seconde en la réalisation et l’évaluation de démonstrateurs.

Ces phases initiales d’Artemis.IA ont permis de valider, avec les utilisateurs, les solutions techniques retenues et de faire émerger un écosystème industriel composé d’acteurs académiques et industriels (grands groupes, start-up et PME). Cette troisième étape du projet, pilotée par l’AND, comprend le passage à l’échelle et l’industrialisation de la plateforme livrée dans le cadre de la phase précédente.

La phase d’industrialisation

Le projet Artemis.IA entre désormais dans une phase d’industrialisation, qui prévoit outre le déploiement de cette première plateforme opérationnelle, la réalisation de standards successifs, la formation et le soutien pour une durée de trois ans.

La première application sera dédiée à l’exploitation d’informations multi-sources au profit de la fonction interarmées du renseignement et sera livrée à compter de 2023.

Dans le futur, la solution d’ATHEA permettra au Ministère des Armées de développer de nouvelles applications d’IA au sein de ses différents systèmes, en conciliant décloisonnement et partage maîtrisé des informations. Les champs d’application sont nombreux et concernent tous les domaines qui manipulent de grands volumes de données et pour lesquels la souveraineté et la sécurité sont cruciaux : renseignement, logistique, cybersécurité, suivi de la santé des militaires, maintenance prévisionnelle ou surveillance maritime.

En outre, un kit de développement et d’intégration Artemis.IA, ouvert au monde industriel et académique, permettra également de réaliser des applications facilement intégrables et d’accélérer le cycle de l’innovation. En tant que plateforme modulaire, Artemis.IA  bénéficiera des futures avancées technologiques dans le domaine du big data et de l’IA, permettant ainsi de mieux répondre à l’évolution des besoins du ministère.

La réalisation de la plateforme attribuée à ATHEA

Lancée en juillet 2021, ATHEA, co-fondée par Atos et Thales, s’appuie sur un écosystème de grandes entreprises industrielles et numériques telles que Capgemini, Sopra Steria Group et Airbus Defense & Space mais aussi sur des ETI, PME, startups et organismes de recherche spécialisés dans le traitement de données massives et l’IA. Une centaine d’experts travaillent ainsi sur la phase d’optimisation et de préparation de l’industrialisation du programme depuis plus d’un an.

Philippe Gasc, Président d’ATHEA, affirme :

« Ce premier grand contrat illustre la confiance que la DGA et les forces armées portent aux équipes d’ATHEA pour développer une solution de très haut niveau technologique, spécifiquement adaptée au monde de la défense. L’exploitation des données représente un enjeu majeur pour conserver la supériorité opérationnelle des forces armées. Nous sommes fiers de développer une solution souveraine qui permettra à la France d’agir de façon autonome dans les domaines du renseignement, du commandement des opérations et dans l’espace numérique. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Elections Tracker par Magic LEMP

Magic lemp, dans le cadre de sa filiale commune pluralisme avec lexbase, a lancé en amont des dernières élections présidentielles françaises le site e...

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Trois pionniers du monde quantique récompensés par le prix Nobel de physique

Le prix Nobel de physique a eu lieu ce mardi 4 octobre. Il distingue les figures scientifiques qui ont rendu de grands services à...

Découvrez le nouveau numéro d’ActuIA : Sécurité, IA & Industrie, données synthétiques…

C’est l’automne, et le magazine de référence de l’intelligence artificielle est de retour ! Découvrez de nouveaux contenus exclusifs axés recherche, business et impact...

Prédire les maladies cardiovasculaires grâce à l’intelligence artificielle

La variabilité de la fréquence cardiaque est un indicateur de la santé cardiaque. Les travaux de recherche de Mohammad Moshawrab s'y consacrant ont reçu...

Selon une étude de BlueWeave Consulting, la taille de l’IA dans le marché de la fintech devrait exploser d’ici 2028

Le marché mondial de la fintech se développe à un taux de croissance soutenu au niveau mondial. Dans une récente étude, BlueWeave Consulting, une...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci