Actualité Journée mondiale de l’océan : L’UNESCO présente des cas d’usage de la...

Pour approfondir le sujet

L’intelligence artificielle dans le domaine maritime

L’intelligence artificielle est partout, y compris là où le grand public ne l’y attend pas forcément. Le domaine maritime en est un excellent exemple....

Retour sur la caméra PENSAR et le kit « caméra à intelligence artificielle & ses outils de développement logiciel » de DRONE VOLT

La semaine dernière, DRONE VOLT organisait une démonstration de sa caméra PENSAR couplée au Software Development Kit. Lancée au printemps, elle facilite la création...

Suivez en direct la table ronde sur « l’Intelligence artificielle : réflexion sur sa complexité et sur son impact dans la société » de...

Ce mercredi 11 septembre, l’UNESCO organise de 18h15 à 20h à Paris une table ronde intitulée « l’Intelligence artificielle : réflexion sur sa complexité et...

Appel de Paris : L’UNESCO souhaite sensibiliser à la préservation et à l’accès au code source des logiciels

L'Unesco vient de publier, en partenariat avec l'Inria et Software Heritage, l'Appel de Paris. Le texte, résultant des discussions d'une groupe d'experts réunis par...

Journée mondiale de l’océan : L’UNESCO présente des cas d’usage de la technologie pour un océan durable

Aujourd’hui se tient comme chaque 8 juin, la Journée mondiale de l’océan des Nations Unies. Cette année, l’UNESCO a souhaité mettre en avant l’importance cruciale de l’innovation pour un océan durable en évoquant quelques unes des technologies utilisées : du dispositif de surveillance de la faune par des drones employé dans le Système naturel de la Réserve de l’île Wrangel en Fédération de Russie à l’utilisation de l’intelligence artificielle dans La Grande Barrière en Australie.

Comme l’indique l’UNESCO, les sites marins du patrimoine mondial de l’UNESCO sont aussi le moteur de l’innovation scientifique et contribuent à façonner rapidement l’avenir de la conservation de l’océan. Bien que ces sites soient particulièrement connus pour leurs écosystèmes exceptionnels, leur beauté inégalée et leur biodiversité emblématique, c’est leur capacité à transformer la science et l’innovation en politiques et décisions qui est au cœur de leur leadership en matière de conservation.

La Réserve de l’île Wrangel

De mars à avril, les oursons polaires du Système naturel de la Réserve de l’île Wrangel (Fédération de Russie) quittent leur tanière de mise bas pour faire leur premier plongeon dans la mer glacée et apprendre la chasse aux phoques. Pour les gardes forestiers locaux, cette période représente le point culminant de la saison de surveillance de la faune. C’est au cours de cette période que sont enregistrées les tendances annuelles de la population d’ours polaires la plus dense au monde. Les tanières d’ours polaires sont extrêmement difficiles à localiser dans l’île arctique couverte de neige, mais les caméras thermiques fixées aux drones sont désormais capables d’effectuer ce travail avec une précision inédite, en utilisant moins de carburant et en offrant des conditions de travail plus sûres aux gardes forestiers.

Le Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize

Des véhicules aériens pilotés à distance sont également utilisés pour surveiller les vastes étendues océaniques du Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize, site inscrit au patrimoine mondial et deuxième plus grand système de récifs coralliens au monde. Les véhicules capturent des photographies haute résolution et des modèles numériques de surfaces en 3D qui aident les scientifiques à comprendre les conditions variables de ce fragile récif corallien.

La Grande Barrière australienne

À La Grande Barrière, en Australie, l’intelligence artificielle, la technologie de reconnaissance d’images et l’apprentissage approfondi ont permis aux scientifiques de mieux déterminer l’emplacement des espèces envahissantes, ce qui a permis d’intensifier la mise en œuvre de programmes de contrôle comme ceux utilisés pour l’acanthaster pourpre (Acanthaster planci), une espèce d’étoile de mer dévastatrice.

Aujourd’hui, la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO compte 50 sites marins emblématiques, répartis dans 37 pays. En tant qu’aires marines protégées iconiques, elles sont particulièrement bien placées pour être le fer de lance du changement et incarner des symboles d’espoir dans un océan en mutation. La Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable, qui s’étendra de 2021 à 2030, est une occasion unique pour le monde de multiplier les investissements dans les sciences océaniques et de mobiliser les dernières avancées scientifiques et innovantes en faveur de la sauvegarde de notre patrimoine mondial marin, commun à l’humanité tout entière, pour les générations futures.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de lire notre article : “Journée mondiale de l’océan : quelques exemples d’utilisation de l’IA dans le domaine maritime

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...