Intelligence artificielle : prédiction de la fatigue après un cancer du sein

Intelligence artificielle : prédiction de la fatigue après un cancer du sein
Actu IA

Le Dr Ines Vaz Luis, oncologue médicale à Gustave Roussy présente l’étude sur la prédiction de la fatigue après un cancer du sein dont les résultats ont été dévoilés au cours de l’ASCO 2019.

L’objectif de l’étude était de comprendre quels sont les patients à risque de développer et maintenir une fatigue après un cancer du sein.

Selon le Dr Ines Vaz Luis : “Notre étude, en utilisant des méthodes d’intelligence artificielle, a été capable de trouver un modèle génomique, avec la capacité d’identifier de nouveaux mécanismes biologiques qui peuvent être associés à la fatigue cognitive.

C’est la première fois qu’un modèle basé sur l’intelligence artificielle nous apporte des connaissances sur un domaine de la fatigue après le cancer.

Pour faire cela, on a utilisé une grande base de données qui est CANTO. C’est la plus grande base de données sur l’après cancer dans le monde”.

Pour la première fois, cette étude distingue les différents types de fatigue: physique, émotionnelle, cognitive. Le Pr. Fabrice André, cancérologue, coordonateur de l’étude, estime que cette étude permettra d’améliorer la qualité de vie des patientes pendant et après leur cancer du sein.

Selon le centre Gustave Roussy, “CANTO est principalement financé par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du programme « Investissements d’avenir ». Il s’agit d’une vaste étude de cohorte initiée en 2012 qui inclut 12 000 patientes à travers plus de 20 centres en France. Après avoir sélectionné les patientes qui n’étaient pas fatiguées avant leur traitement, [des médecins-chercheurs de Gustave Roussy, en collaboration avec des chercheurs du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center] ont séquencé leur génome afin d’identifier les différents polymorphismes génétiques (variations dans la séquence des gènes réalisées avec Genmed). Puis ils ont identifié, grâce à une méthode d’intelligence artificielle, une combinaison de polymorphismes génétiques susceptibles d’être à l’origine de la fatigue post-traitement.”

Plus d’informations sur l’étude Canto : http://www.etudecanto.org/