Intelligence artificielle Intelligence artificielle au service de l’armée britannique : vers une révolution militaire...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Robotique terrestre : La DGA attribue une nouvelle tranche du projet FURIOUS à Safran Electronics & Defense

En 2018, Safran Electronics & Defense avait remporté le Projet de Science et Technologie (PST) Furious de la Direction Générale de l'Armement (DGA), visant...

Atos présente les lauréats du Prix Joseph Fourier et de l’Atos IT Challenge

Ce mercredi 6 juillet, Atos a présenté les trois équipes victorieuses de l'Atos IT Challenge, concours étudiant international dont la thématique était « Comment...

Belgique : l’étude Digital4climate conclut que 15 technologies auront un impact positif sur l’empreinte carbone du secteur numérique d’ici 2030

Digital4Climate, étude d'Agoria menée par Accenture, porte sur le potentiel de réduction du carbone des technologies numériques dans les quatre secteurs les plus émetteurs ...

l’IA, La cybersécurité et le quantique, nouvelles thématiques du partenariat EDF-INRIA qui vise à accélérer la transition énergétique

Le groupe EDF et INRIA, l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, ont signé un accord en 2016 qui les a...

Intelligence artificielle au service de l’armée britannique : vers une révolution militaire ?

En Grande-Bretagne, le ministère de la défense (MOD) a dévoilé sa toute première stratégie de défense en matière d’intelligence artificielle, qui met en avant trois principes : l’ambition, l’innovation et la responsabilité.

En 2021, l’Angleterre confirmait à travers la publication de l’Integrated Review, sa volonté de renforcer et moderniser la défense et la sécurité intérieure au sein de son pays. Dans ce rapport, on peut lire que l’excellence nationale en matière d’IA est essentielle pour garantir le statut de « superpuissance scientifique et technologique » envisagé par le Royaume-Uni d’ici 2030. Ce dernier rend compte de l’énorme potentiel de l’intelligence artificielle pour réécrire les règles de secteurs entiers, stimuler la croissance économique de manière considérable et transformer tous les domaines de la vie.

Or, le contexte politique européen particulièrement tendu depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie a accéléré la volonté de l’Angleterre à préparer et adapter sa défense grâce à l’IA. Le 15 juin 2022, le gouvernement britannique a publié un nouveau rapport dans lequel il confirme ses intentions.

Défense militaire : les nouveaux enjeux à l’ère du numérique

Dans ce nouveau rapport intitulé Defence Intelligence Artificial Strategy, le secrétaire d’État à la défense déclare accorder la priorité à la recherche, au développement et à l’expérimentation de l’IA. Il a pour ambition de garantir son avantage stratégique grâce à des concepts novateurs et des technologies de pointe – et l’IA est l’une des technologies essentielles à sa modernisation.

Le gouvernement anglais prévoit ainsi de devenir l’organisation de défense dont l’IA sera la plus efficace au monde, grâce aux objectifs qu’il s’est fixé :

  1. Faire de la Défense du pays une organisation « parée à l’IA » en modernisant ses outils numériques et technologiques et en optimisant la récolte et l’analyse de données.
  2. Adopter et exploiter l’intelligence artificielle pour en faire un atout de l’armée britannique. Le ministère de la Défense s’engage à ce que chaque haut fonctionnaire maîtrise les enjeux stratégiques autour de l’IA et des technologies de pointe.
  3. Soutenir la croissance des entreprises spécialisées en IA et offrir de plus grandes perspectives de développement de carrière dans le domaine, afin de déceler plus de nouveaux talents.
  4. Encadrer le développement d’intelligences artificielles pour promouvoir la sécurité, la stabilité et les valeurs démocratiques du pays en soutenant un développement responsable et éthique de l’IA. Il souhaite par ailleurs créer un nouveau poste de Responsable de l’IA

La nouvelle stratégie en matière d’IA de l’armée britannique

En atteignant ces objectifs, l’utilisation de l’IA au service de la défense du Royaume-Uni sera rendue :

  • Efficace – en assurant la capacité à gagner des combats grâce à l’appui de l’intelligence artificielle, et en ce qui concerne la capacité du pays à collaborer et à établir des partenariats avec les alliés du Royaume-Uni.
  • Compétente – à travers l’utilisation de technologies innovantes qui assureront un soutien de taille à l’armée britannique, mèneront des opérations militaires et amélioreront par conséquent la performance de leur armée.
  • Fiable – la sécurité des systèmes d’IA et leur fiabilité seront renforcées grâce à un engagement clair envers l’utilisation légale et éthique de cette dernière, conformément aux valeurs fondamentales du pays.
  • Influente – en gérant les questions liées à l’IA à des fins positives, donnant ainsi l’exemple.

En mai 2021, une IA avait déjà été utilisée pour la première fois dans une opération de l’armée britannique. Des soldats de la 20e brigade d’infanterie blindée ont testé un appareil utilisant du machine learning afin de traiter des masses de données complexes sur le terrain environnant, permettant ainsi une réduction significative du temps de planification.

Si cette expérience a été une preuve encourageante du développement de l’utilisation des IA à des fins de défense, le Royaume-Uni prévoit toutefois d’élargir et de démocratiser l’utilisation de ces dernières, avec par exemple l’adoption d’une identité numérique utilisée à la place de documents physiques, comme pour les passeports et permis de conduire.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Sarah Macé

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci