Intelligence artificielle INRIA et l'Université de Rennes 1 annoncent la création du «Centre Inria...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Recherche en IA, formations, domaines d’application : rencontre avec Dominique Mouhanna de l’Institut Henri Poincaré

L’Institut Henri Poincaré organise une conférence IA les 16 et 17 novembre 2021, un événement autour des enjeux de la recherche en intelligence artificielle...

Retour sur le premier bilan des 3IA sur la recherche, la formation et le développement économique

Le 29 mars 2018, lors de la journée "AI for Humanity", Emmanuel Macron annonçait la "Stratégie nationale pour l'intelligence artificielle", inspirée du rapport de...

Intelligence Artificielle : 2 milliards d’euros pour la seconde phase de la stratégie nationale

Pour que "La France ne rate pas le train de l'intelligence artificielle", Emmanuel Macron avait annoncé en mars 2018 un plan d'1,5 milliard d'euros...

Rendez-vous les 16 et 17 novembre 2021 pour #FocusAI organisé par l’Institut Henri Poincaré

Les 16 et 17 novembre 2021 se tiendront à l’Institut Henri Poincaré et en ligne deux journées d'exposés, d'échanges et de conversations scientifiques dédiées...

INRIA et l’Université de Rennes 1 annoncent la création du «Centre Inria de l’Université de Rennes»

INRIA et l’Université de Rennes 1 collaborent depuis 1980, année où le Centre Rennes-Bretagne Atlantique a été créé. Mercredi 19 janvier dernier, les deux établissements ont signé un accord qui confirme leur partenariat stratégique et officialise la création du «Centre Inria de l’Université de Rennes». Cet accord cadre va permettre d’amplifier leurs interactions pour développer à Rennes un pôle d’excellence en sciences du numérique visible au meilleur niveau international. Le projet de construction d’un établissement public expérimental, (EPE), «l’Université de Rennes», dans lequel l’Université de Rennes 1, Inria et les partenaires du site rennais sont engagés, s’inscrit dans cet accord.

Dans le prolongement de leur collaboration scientifique initiée en 1980 dans le domaine des sciences du numérique et des mathématiques, l’Inria et l’Université Rennes avaient signé un accord cadre en janvier 2018. Celui-ci visait à développer à Rennes une politique coordonnée avec les autres partenaires académiques du site, pour affirmer leur compétitivité aux plans européen et international.

Quatre années plus tard, le 19 janvier, les deux établissements ont signé un nouvel accord cadre qui confirme cette collaboration et acte la transformation du «Centre Inria Rennes-Bretagne Atlantique» en «Centre Inria de l’Université de Rennes.»

Objectifs de l’INRIA

Inria, l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique a signé en octobre 2019 un «contrat d’objectifs et de performance 2019-2023» avec l’état français qui lui donnait pour «mission stratégique de construire un leadership scientifique, technologique et industriel dans et par le numérique, en France et en Europe.» ainsi que de «contribuer au développement de grands sites universitaires de recherche de rang mondial». L’accélération de la création de start-ups ainsi que la formation continue figurent également parmi ces objectifs.
Actuellement, Inria participe au développement technologique d’une dizaine de grands groupes industriels comme Airbus, EDF, Naval Group, Nokia, Orange, PSA  et, en parallèle, au développement d’universités de recherche de rang mondial.

L’Université de Rennes 1 est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel. La recherche et sa valorisation sont son ADN, l’université est un acteur de premier plan pour la formation, qu’elle soit initiale ou continue. David Alis, président de l’Université de Rennes 1, déclare :

«L’Université de Rennes 1, dont les racines remontent au XVe siècle, considère la recherche et sa valorisation comme une priorité, comme une marque distinctive qui fait sa renommée à l’international et auprès des entreprises. À l’avant-garde des savoirs, l’établissement est un acteur de premier plan pour la formation tout au long de la vie. Ce rôle lui confère une responsabilité considérable vis-à-vis de la société et fait de lui un moteur essentiel du développement socio-économique et culturel du territoire. L’université s’appuie sur une culture d’exigence, d’ouverture et d’innovation incarnée par des formations de qualité qui emmènent ses étudiants vers la réussite de leur insertion professionnelle. En France comme à l’international, nous mobilisons nos expertises pour relever les défis sociétaux que sont la transformation numérique, le développement durable, la santé, la sécurité… en développant des coopérations pour favoriser les échanges et valoriser les avancées de la recherche.»

Une même vision

Depuis 1980, l’Université de Rennes 1 et le Centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique, collaborent étroitement, et ce, au travers d’actions communes telles que les Labex Comin Labs et Henri Lebesgue, les EUR Cyberschool et DigiSport, le Centre de Compétences en Cybersécurité C3 ou encore via leur participation commune aux Unités Mixtes de Recherche IRISA et IRMAR, au pôle de compétitivité Images et Réseaux et à l’IRT. Encourager et maintenir l’excellence scientifique et technologique du numérique leur est essentiel. Les deux établissements reconnaissent le rôle primordial que jouent les universités dans la formation, la recherche et l’innovation et dans leur capacité à favoriser la collaboration de différents acteurs (entreprises, associations collectivités territoriales, universités) au sein d’équipes projets.

Développer les recherches interdisciplinaires

La collaboration du Centre de recherche Inria Rennes-Bretagne Atlantique avec l’Université de Rennes 1, l’Université de Rennes 2, Centrale Supelec, INSA Rennes, ENS Rennes ainsi que d’autres établissements partenaires du site rennais vise à créer des équipes projets communes qui s’articulent ainsi autour de six grandes priorités :

  • Société numérique sûre et cybersécurité
  • Interactions humains-robots-mondes virtuels
  • Santé numérique
  • Écologie numérique et environnements intelligents
  • Villes et campus intelligents
  • Images et réseaux.

Officialisation du Centre Inria de l’Université de Rennes et construction de l’EPE «Université de Rennes»

Cet accord a, entre autres, officialisé le «Centre Inria de l’Université de Rennes», nouveau nom donné au Centre de Recherche Rennes-Bretagne Atlantique. Le centre compte 28 équipes-projets communes à Rennes (dont 24 avec l’unité mixte de recherche IRISA), 1 à Lannion. Son action mobilise plus de 600 personnes, scientifiques et personnels d’appui à la recherche et à l’innovation, issues de 50 nationalités. Il est également déployé à Nantes avec 2 équipes-projets communes avec le LS2N (Laboratoire des sciences du numérique de Nantes). Inria, d’autre part, s’est engagé auprès de l’Université de Rennes 1, l’Université de Rennes 2, l’École nationale supérieure de chimie de Rennes, de l’Ecole des hautes études en santé  publique, l’ENS Rennes, l’INSA Rennes, Sciences Po Rennes, les sept établissements de la coordination territoriale UniR créée le 28 septembre 2021 pour «faire émerger une grande université de recherche et de formation reconnue internationalement.»

L’établissement public expérimental, «Université de Rennes» devrait ainsi voir le jour tout début 2023. David Alis déclare :

«Fruit d’une démarche collective engagée depuis 2017 au service de nos communautés et du territoire, la création de l’Université de Rennes constitue un aboutissement pour le site rennais, sa reconnaissance et son attractivité au niveau européen et international. Ce nouveau modèle ambitieux nous donne toutes les clés pour une transformation qui permettra de mieux accompagner les grandes transitions de notre territoire – santé, environnement, numérique – en faisant de l’Université de Rennes une “Université des transitions”.
La nouvelle organisation sera pensée à l’échelle du site et aura vocation à renforcer encore l’interdisciplinarité, les synergies et les opportunités autour de ces trois transitions en matière de formation et de recherche et atteindre collectivement les objectifs de développement durable. Nous renforcerons ainsi nos capacités à répondre aux grands appels nationaux et européens. En particulier, nous impulserons de nouveaux parcours intégrés masterdoctorat-ingénierie comme nous avons commencé à le faire ensemble avec succès. L’objectif est aussi d’intensifier le lien formation-recherche-innovation, amplifiant ainsi notre impact au service de la science, du territoire et de la société.»


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

La finale de « Ma thèse en 180 secondes » aura lieu à Lyon le 31 mai prochain

« Ma thèse en 180 secondes » concours qui s'inspire de « Three minute Thesis », conçu à l'Université du Queensland, en Australie, est...

CentraleSupélec et SystemX lancent l’Alliance CircularIT pour mettre le numérique au service de l’économie circulaire

Le 10 mai dernier, CentraleSupélec et l’IRT SystemX ont annoncé la création d'« Alliance CircularIT » afin de « mettre la puissance du numérique...

Le Val de Marne mise sur l’intelligence artificielle pour améliorer son réseau d’assainissement

En novembre 2020, l’agence de l’eau Seine-Normandie lançait l'appel à projets innovation pour la gestion de l’eau, « Transition numérique et économie circulaire »...

RAFAEL vise à devenir la plateforme dédiée au post-Covid de référence en francophonie

La Haute Autorité de Santé, à la date du 19 novembre 2021, déclarait que 10% des malades du Covid-19 développent un covid long, syndrome...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci