IA et Smart Cities: Justin Trudeau explique comment le Canada attire autant

IA et Smart Cities: Justin Trudeau explique comment le Canada attire autant
Actu IA
conférence, Canada, Hub, deep learning

À l’occasion du Go North 2017, organisé par Google cette semaine, Eric Schmidt, CEO d’Alphabet, et Justin Trudeau, Premier ministre canadien, ont échangé ensemble notamment sur l’innovation. L’occasion de revenir sur la place du Canada qui est devenu en quelque années le hub de recherche et de développement le plus couru.

L’investissement public pour favoriser l’innovation

Selon Justin Trudeau, le Canada tente de se faire une place pour être un acteur “pertinent, d’une manière positive, sur la scène mondiale”. C’est ce qui motive les investissements du gouvernement en matière d’IA.

S’il est difficile à l’heure d’aujourd’hui de savoir où le progrès technologique mènera la société, le rôle des pouvoirs publics, pour le Premier ministre, est de favoriser l’innovation, “d’investir dans la robotique, dans des domaines novateurs, créatifs, à forte plus-value et fondateurs”. Il ne s’agit pas de “choisir les gagnants” mais de financer des idées et projets correspondant aux valeurs du pays, tant au niveau de la formation que de l’entreprenariat.

L’importance de l’immigration

Eric Schmidt a abordé la thématique de l’immigration afin d’encourager une atmosphère d’innovation. Justin Trudeau a rappelé l’importance des immigrés dans le cas d’une économie en pleine croissance.

“Les personnes qui choisissent de partir vers un nouvel endroit font preuve d’auto-sélection pour être ambitieux, avant-gardistes, courageux et bâtisseurs d’un avenir meilleur.

Prendre cette décision pour s’assurer que leurs enfants auront une bonne vie est un grand pas.”

Le Canada ne cache pas son souhait de pouvoir attirer des talents internationaux pour contribuer au développement, à l’innovation et à la croissance économique du pays. Justin Trudeau espère également que les projets de villes intelligentes suscitent l’intérêt. Alphabet’s Sidewalk Labs se concentre par exemple sur Toronto pour transformer une partie désaffectée en une smart City. Redéfinir le mode de vie urbain et la circulation au sein d’une ville fonctionnant de façon intelligente, est une idée innovante qui intéresse beaucoup sur place mais pas seulement.

Eric Schmidt a souhaité rappeler le rôle du Canada, et surtout de ses chercheurs, dans l’essor de l’intelligence artificielleComme le rappelait Jodie Wallis dans notre interview, trois des plus grands chercheurs du domaine, Yoshua Bengio, Geoffrey Hinton et Richard Sutton sont installés au Canada. Le CEO d’Alphabet a tenu à indiquer que Google était “extrêmement reconnaissant (au Canada) d’avoir inventé toutes ces choses”, se référant spécifiquement à l’intelligence artificielle et au deep learning. Ce à quoi Justin Trudeau n’a pas manqué de répondre que c’était bien noté.