Google apporte des fonctionnalités d’IA générative à la suite Workspace

Nous avons vu comment ChatGPT a bousculé les géants de la Tech… Le mois de février a été riche en annonces de Microsoft, Google, Baidu ou Opera, mars ne sera pas en reste puisque le 14, OpenAI a dévoilé GPT-4, Microsoft reconnu l’utiliser pour son moteur de recherche (et non pas GPT-3,5), va organiser la conférence “Future of work” le 16…Si GPT-4 a monopolisé l’attention, Google a, hasard du calendrier? annoncé le même jour apporter l’IA générative à plusieurs de ses applications…

Si Google est présent dans tous les grands domaines de l’IA, il faut reconnaître que l’arrivée de ChatGPT a été un coup dur pour lui.

Alors qu’il craignait que sa réputation ne soit entachée par une IA générative aux  déclarations trompeuses, biaisées ou toxiques, et avait donc hésité a développé un agent conversationnel, Google a décidé de rattraper son retard. Un « code rouge » aurait même été lancé en interne en décembre dernier pour accélérer le développement de produits à base d’IA, Larry Page et Sergey Brin, les cofondateurs, appelés à l’aide.

Les chercheurs ont travaillé en interne sur BARD, un service expérimental d’IA conversationnelle, alimenté par LaMDA, qui sera prochainement intégré au moteur de recherche et a été ouvert à des testeurs de confiance début février.

Google, bien lancé dans la course à l’IA générative, l’apporte à ses produits, notamment à la suite bureautique Workspace.

Thomas Kurian, CEO de Google, déclare dans son blog :

« Les développeurs et les entreprises peuvent désormais essayer de nouvelles API et de nouveaux produits qui permettent de commencer à créer facilement, en toute sécurité et de manière évolutive avec les meilleurs modèles d’IA de Google via Google Cloud et un nouvel environnement de prototypage appelé MakerSuite  ».

Il ajoute :

« Quant à Google Workspace, nous y introduisons de nouvelles fonctionnalités qui aident les utilisateurs à tirer parti de la puissance de l’IA générative pour créer, se connecter et collaborer ».

L’IA générative dans la suite Workspace

Dans Gmail, l’intégration de l’IA générative permettra d’écrire, répondre, résumer ou hiérarchiser les messages. Dans Google Docs, l’IA rédigera, vérifiera ou réécrira les documents et générera automatiquement des images, du son et de la vidéo pour les présentations dans Slides.

Elle capturera des notes dans Meet où elle pourra générer de nouveaux arrière plans, et pour Sheets, générera de nouvelles formules.

Ces nouvelles fonctionnalités ne seront dans un premier temps accessibles qu’à des testeurs de confiance afin d’éprouver leur fiabilité. Google, qui cette fois a devancé Microsoft dans la course aux annonces, a prévenu qu’il y en aurait régulièrement d’autres dans les semaines à suivre…

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
XLRISK® par Addinsoft

Logiciel de simulation monte carlo qui rend l'analyse quantitative des risques intuitive. xlrisk® est un complément excel® qui permet d'inclure de l'i...

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.