Comment ChatGPT a bousculé les géants de la tech

Depuis fin novembre dernier, il ne se passe guère de jours où l’actualité ne fasse référence à ChatGPT. Son succès fulgurant a entraîné une réaction en chaîne chez les concurrents de Microsoft qui a investi dans OpenAI, la start-up créatrice du Chabot, afin de l’intégrer à son moteur de recherche.

ChatGPT, qui compterait plus de 5 millions de visiteurs par jour, a créé une révolution dans le monde des chatbots. Microsoft, qui a vite saisi le potentiel qu’il pourrait offrir pour son moteur de recherche, bien à la traîne derrière celui de Google, a investi 10 milliards de dollars dans OpenAI, son créateur. Lors de la conférence de presse de ce 7 février, Microsoft a annoncé la création de Prometheus, une IA intégrée au moteur de recherche Bing et au navigateur Edge, basée sur ChatGPT, mais qui contrairement à ce dernier, donnerait accès à des actualités récentes.

Le lancement de la nouvelle version de Bing sur ordinateur a été annoncée pour le jour même en préversion limitée. La version complète sera disponible après inscription sur une liste d’attente.

Outre Bing, Microsoft a d’ailleurs l’intention d’intégrer certaines fonctionnalités de ChatGPT à sa suite Microsoft 365, notamment à Word, la messagerie Outlook, PowerPoint. Microsoft expérimenterait ainsi la rédaction de mails par l’IA ou l’amélioration de la qualité de l’écriture.

La réponse de Google

Le succès de ChatGPT a créé un électrochoc chez Google qui craignait que sa réputation ne soit entachée par une IA générative aux déclarations trompeuses, biaisées ou toxiques, et hésitait a développé un agent conversationnel . La société a très vite réagi et aurait lancé un « code rouge » en interne en décembre dernier pour accélérer le développement de produits à base d’IA, Larry Page et Sergey Brin, les cofondateurs, appelés à l’aide.

Ce lundi 6 février, Sundar Pichai, son PDG, a dévoilé sa dernière avancée en matière d’intelligence artificielle générative : BARD, basé sur LaMDA (Language Model for Dialogue Applications), qui sera intégré au moteur de recherche dans les prochaines semaines.

Google organise aujourd’hui un événement pour présenter ses avancées en IA, BARD sera certainement présenté.

« ERNIE Bot » le chatbot de Baidu

Le pékinois Baidu, dont le moteur de recherche est le plus utilisé en Chine, annonçait hier la fin des tests de son IA conversationnelle « ERNIE Bot » pour fin mars prochain.

Ernie, est un grand modèle de langage alimenté par l’IA présenté en 2019 que Baidu a continué de développer. Selon Reuters, Baidu vise à rendre le service disponible en tant qu’application autonome et à le fusionner progressivement dans son moteur de recherche en intégrant les résultats générés par les chatbots lorsque les utilisateurs font des demandes de recherche.

Quid de META?

On sait que la priorité pour Meta était avant tout le métaverse, les résultats escomptés ne sont toutefois pas encore au rendez-vous.

Selon son PDG, Mark Zuckerberg, l’entreprise se concentre sur l’IA, y compris le moteur de découverte de l’entreprise, les publicités, la messagerie commerciale et l’IA de plus en plus générative, ainsi que les futures plates-formes du métaverse. Il déclare :

« Nos priorités n’ont pas changé depuis l’année dernière. Les deux grandes vagues technologiques qui animent notre feuille de route sont l’IA aujourd’hui, et à plus long terme, le métaverse. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Collecte de dons par AssoDon

La solution de collecte de dons assodon facilite votre collecte, et inclut : - gestion de votre administratif - coaching pour votre collecte - comm...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.