Intelligence artificielle Focus sur la start-up Aviwell qui intègre le laboratoire TWB du centre...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Un consortium coordonné par la société iAR utilise l’IA pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Le secteur de l'industrie agroalimentaire demande une rigueur quotidienne et requiert un savoir-faire technique. C'est aussi un domaine où l'utilisation des outils numériques reste...

Lancement de la 7ème vague du volet i-Nov du Concours d’innovation

La 7ème édition du Concours i-Nov, financé par l’Etat via le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) et opéré par Bpifrance et l’ADEME, a été lancée....

4e promo Shaker et Booster : Genopole présente les 11 innovateurs biotechs lauréats

Genopole a dévoilé les lauréats de sa 4e promotion de dispositifs d’accompagnement dont l’innovation apporte une avancée scientifique et technologique dans les domaines biotechs...

L’Université de Stanford et Genentech ont présenté Trial Pathdfinder, un système d’aide à la réalisation d’essais cliniques

Les essais cliniques sont fondamentaux pour que les chercheurs puissent tester l'efficacité et la tolérance des patients à un traitement. La sélection des personnes...

Focus sur la start-up Aviwell qui intègre le laboratoire TWB du centre INRAE Occitanie-Toulouse

La start-up Aviwell est spécialisée en l’intelligence artificielle hybride et les solutions biotechniques qui lui ont notamment permis de développer du foie naturellement gras, c’est à dire sans gavage. La jeune pousse a choisi le laboratoire Toulouse White Biotechnology (TWB) du centre INRAE Occitanie-Toulouse pour exploiter sa plateforme exclusive de découverte du microbiome pilotée par l’IA. Elle a pour ambition d’améliorer de façon significative la croissance et la santé animale dans un environnement éthique, durable, et va s’intéresser à d’autres animaux d’élevage. Aviwell va donc s’installer dans les nouveaux locaux du TWB.

Basée à Toulouse (France) et à Boston (États-Unis), Aviwell est une start-up spécialisée dans les biotechnologies et dans l’intelligence artificielle hybride. Elle développe et expérimente des algorithmes biologiques uniques et a mis au point une plateforme exclusive de découverte du microbiome (bactéries et micro-organismes).

À l’origine, c’est Rémy Burcelin, directeur de recherche à l’Inserm, qui a créé la société Aviwell en 2015, à Pailhès. Il explique :

 “Mes travaux m’ont amené à étudier le rôle de certaines bactéries intestinales dans le contrôle du stockage du gras dans le foie. Rapidement, une question a germé dans mon esprit : le phénomène peut-il concerner les oies et les canards que nous connaissons bien ici, dans le Sud-ouest ?”.

À l’aide de deux confrères, il a monté une ferme expérimentale et après deux ans de recherche et développement, le foie gras sans gavage était réalité. Les trois fondateurs d’Aviwell ont décidé d’appliquer leur technologie à d’autres marchés agroalimentaires : la production de porcs, de poulets et même de poissons. Mouli Ramani, PDG d’Aviwell a déclaré :

“Nous avons déjà expérimenté avec succès nos procédés brevetés sur les oies dans le but de produire du foie naturellement gras, et sans recourir au gavage. Nous souhaitons à présent passer à la vitesse supérieure et appliquer les enseignements tirés de notre plateforme de découverte du microbiome à d’autres espèces telles que les poulets et les cochons, que nous consommons de manière beaucoup plus régulière que le foie gras.”

Augmenter l’efficacité alimentaire

Aviwell a finalisé son approche scientifique pour développer une plateforme de découverte à multiples facettes du microbiome, pilotée par l’IA, qui permet de découvrir et créer des solutions plus naturelles et saines. Elle utilise des outils exclusifs de traitement des données et des algorithmes pour identifier et adapter naturellement le microbiote intestinal des animaux d’élevage.

Aviwell veut s’attaquer au problème majeur de notre époque : nourrir près de 8 milliards de personnes alors que les ressources naturelles s’épuisent, tous les pays sont touchés par les problèmes d’alimentation, que ce soit la sous-nutrition ou la malnutrition. La société prend en compte la souffrance animale et les problèmes engendrés par le changement climatique, son objectif est d’améliorer la santé des animaux d’élevage d’une manière naturelle, durable et respectueuse de l’environnement tout en répondant aux exigences du marché. Mouli Ramani, PDG d’Aviwell déclare :

“Notre objectif, à terme, est de révolutionner le secteur agroalimentaire d’une manière naturelle, durable et respectueuse de l’environnement, et ce, pour le bien de notre planète.”

Rémi Burcelin précise :

“Il est possible, en utilisant des ferments bactériens que nous développons, de réduire de façon significative les ressources utilisées dans le cadre de l’élevage des animaux, que ce soit la nourriture, les intrants ou l’eau, assure le dirigeant. Nous augmentons ainsi ce que l’on appelle l’efficacité alimentaire.”

Toulouse White Biotechnology, partenaire idéal pour Aviwel

Le laboratoire Toulouse White Biotechnology fait partie du centre INRAE Occitanie-Toulouse. L’INRAE, institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est le premier organisme de recherche mondial spécialisé sur ces trois domaines. Partenaire de 33 sites universitaires, il participe au dynamisme de l’écosystème de recherche et d’enseignement supérieur national et emploie 12000 personnes à travers la France. Son réseau international lui permet de collaborer avec les meilleures équipes en Europe et dans le monde.

TWB est donc basé au centre INRAE de Toulouse. Un consortium original assure la gouvernance de TWB : une trentaine de partenaires publics et privés partagent des objectifs socio-économiques communs et travaillent ensemble pour orienter et accélérer les projets du laboratoire toulousain. TWB est expert dans la conduite de projets de R&D et apporte des solutions biologiques alternatives innovantes économiques qui s’appuie sur l’intelligence collective grâce aux liens créés entre les chercheurs, les industriels et les investisseurs. En favorisant une recherche utile, pragmatique et innovante, TWB répond à un double enjeu : répondre efficacement au défi du changement climatique tout en créant de la valeur économique. Aviwel et TWB collaborent depuis 2017. En mai 2018, Aviwell affirmait pouvoir “valider la qualité de ces ferments grâce au travail de TWB”.

Il apparaissait alors évident qu’Aviwell rejoigne le consortium de TWB dont elle partage les valeurs : grâce à l’ infrastructure de haute technologie et l’expertise de TWB, Aviwell profite d’un équipement clé, d’ installations et de ressources lui ouvrant la voie de la réussite.

Rémy Burcelin se félicite :

“En tant que scientifique, je n’aurais pas pu rêver d’une meilleure plateforme d’isolement et d’identification du microbiote que celle fournie par TWB . TWB nous permet de développer pleinement notre stratégie scientifique de rupture et nos capacités de mise à l’échelle de la production. Le soutien apporté à nos équipes sur site ainsi que l’implication de personnels talentueux et extrêmement motivés constituent également un apport inestimable. Nous sommes vraiment très enthousiastes à l’idée de faire équipe avec TWB.”

Quant à Laurie Rey, Directrice Business & Partenariats de TWB, elle confirme :

“La mission d’Aviwell rejoint celle de notre feuille de route 2020/2025 qui vise à soutenir et encourager les marchés à fort enjeu, en l’occurrence celui de l’agroalimentaire, pour lesquels les biotechnologies industrielles peuvent apporter des solutions compétitives et éco-responsables. Nous sommes d’autant plus heureux d’accueillir Aviwell dans notre consortium et de les héberger que cela est l’aboutissement d’une collaboration initiée en 2017. Nous unissons encore davantage nos forces au profit de l’innovation, afin de permettre à cette pépite de réussir son virage stratégique.”

Grâce à son insertion dans le consortium de TWB, Aviwell bénéficie des expertises et compétences des 53 membres de cet écosystème composé d’industriels, de fournisseurs de technologies et services, de chercheurs, mais aussi d’investisseurs dans le secteur des biotechnologies.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

France 2030 : présentation de la stratégie «Start-ups industrielles et deep tech» sur le site d’Exotec

En Octobre dernier, Emmanuel Macron présentait France 2030, plan d’investissement de 30 milliards d’euros pour une dizaine de secteurs d’activités dont le numérique, l’hydrogène,...

Volvo équipe tous ses prochains véhicules électriques de Ride Pilot pour une conduite autonome

C'est à Las Vegas, lors du CES 2022, que Volvo Cars a présenté Ride Pilot, une fonctionnalité de conduite non supervisée qui sera intégrée...

Le programme «Smart Factory 4.0» d’ALTEN : l’IA au service de l’Homme

Le programme «Smart Factory 4.0», mis en place par la direction de l'innovation du groupe ALTEN, a pour objectif d'accélérer l'innovation dans une démarche...

Belgique : nouvelle levée de fonds de 4,2 millions d’euros pour la start-up Deltaray

Deltaray, spin-off d'un laboratoire de l'Institut flamand de microélectronique et composants (Imec) et de l'Université d'Anvers, a annoncé une nouvelle levée de fonds de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci