EuroHPC JU dévoile les six sites qui accueilleront prochainement les premiers ordinateurs quantiques européens

L’entreprise commune européenne pour le calcul à haute performance (EuroHPC JU) a annoncé le 4 octobre dernier la sélection de six sites à travers l’Union européenne pour héberger et exploiter les premiers ordinateurs quantiques EuroHPC à la suite d’un AMI de mars 2022 : Tchéquie, Allemagne, Espagne, France, Italie et Pologne.

L’entreprise commune est une entité juridique et financière créée en 2018 pour permettre à l’UE et aux pays participants à EuroHPC de coordonner leurs efforts et de mettre en commun leurs ressources dans le but de faire de l’Europe un leader mondial du calcul à haute performance.

De nouvelles annonces pour le quantique

À ce jour, cinq de ses supercalculateurs sont opérationnels : LUMI en Finlande (qui se classe au 3e rang mondial), Vega en Slovénie, MeluXina au Luxembourg, Discoverer en Bulgarie et Karolina en République tchèque, trois sont en cours d’installation : Deucalion au Portugal, MareNostrum5 en Espagne et LEONARDO en Italie.

L’entreprise commune EuroHPC a également annoncé en juin dernier cinq nouveaux sites d’hébergement pour une nouvelle génération de supercalculateurs européens en Allemagne, en Grèce, en Hongrie, en Irlande et en Pologne :

  • JUPITER, le premier supercalculateur exascale européen, sera hébergé par le centre de supercalcul de Jülich en Allemagne

Quatre autres sites ont également été sélectionnés pour héberger des supercalculateurs de milieu de gamme dotés de capacités pétascale ou pré-exascale :

  • DAEDALUS en Grèce,
  • LEVENTE en Hongrie,
  • CASPIr en Irlande,
  • EHPCPL en Pologne.

En décembre 2021, l’entreprise commune EuroHPC a lancé sa première initiative d’informatique quantique avec son projet de R&I. Le projet vise à intégrer deux simulateurs quantiques, chacun contrôlant environ 100 bits quantiques (qubits), dans deux superordinateurs déjà existants :

  • le supercalculateur Joliot Curie de GENCI,l’organisation nationale de supercalcul Français, située en France;
  • le supercalculateur JUWELS du Centre de supercalcul de Jülich, situé en Allemagne.

Les premiers ordinateurs quantiques européens

L’AMI d’EuroHPC de mars dernier invitait les centres de calcul intensif à postuler en tant qu’entités d’hébergement pour ses ordinateurs quantiques.

Ces derniers seront intégrés dans des supercalculateurs déjà existants et les entités d’hébergement sélectionnées exploiteront les systèmes pour le compte de l’entreprise commune EuroHPC. Les ordinateurs quantiques seront cofinancés par EuroHPC via le programme pour une Europe numérique (DEP) et par les contributions des États participants à l’entreprise commune EuroHPC concernés.

L’entreprise commune cofinancera jusqu’à 50 % du coût total des ordinateurs quantiques avec un investissement total prévu de plus de 100 millions d’euros. Les modalités de financement exactes pour chaque système seront reflétées dans les accords d’accueil qui seront signés prochainement.

Les nouveaux ordinateurs quantiques permettront de répondre aux besoins croissants de l’industrie et du monde universitaire européens en matière de ressources informatiques quantiques et de nouveaux services potentiels. Ils seront capables de résoudre des problèmes complexes liés à des domaines tels que la santé, le changement climatique, la logistique ou l’utilisation de l’énergie en quelques heures, alors que les systèmes actuels nécessitent des mois, voire des années, tout en consommant beaucoup plus d’énergie.

L’intégration des capacités d’informatique quantique dans les applications HPC permettra des découvertes scientifiques, de la R&D et de nouvelles opportunités pour les innovations industrielles.

Les chercheurs universitaires ou de l’industrie, où qu’ils soient en Europe, pourront accéder à ces six ordinateurs quantiques basés sur une technologie européenne de pointe.

Les nouveaux ordinateurs quantiques devraient être disponibles sur les six sites sélectionnés, notamment KAROLINA en Tchéquie, LUMI en Finlande et EHPCPL en Pologne, d’ici au second semestre de 2023. Parmi les 6 pays retenus, figure la France avec GENCI qui recevra un calculateur basé sur la photonique, ce calculateur sera installé au TGCC (CEA) et couplé au supercalculateur Joliot Curie de GENCI. Le projet français nommé EuroQCS-France est réalisé en commun entre la France, l’Allemagne, l’Irlande et la Roumanie. Cette opération fait partie de la stratégique nationale HQI (french Hybrid HPC Quantum Initiative).

Accélérer la recherche et les tests

Les ordinateurs quantiques soutiendront un large éventail d’applications présentant un intérêt industriel, scientifique et sociétal pour l’Europe :

  • Un développement beaucoup plus rapide et efficace de nouveaux médicaments, avec la création d’un « jumeau numérique » d’un corps humain sur lequel, par exemple, seront menés des essais virtuels de médicaments;
  • La résolution de problèmes logistiques et de programmation complexes afin d’aider les entreprises à économiser du temps et du carburant;
  • Le développement et les tests, dans un environnement virtuel, de nouveaux matériaux tels que des polymères pour avions, des convertisseurs catalytiques pour voitures, des cellules solaires ou des supraconducteurs à température ambiante qui pourraient stocker de l’énergie indéfiniment.

Ils seront entièrement constitués de matériel et de logiciels européens, tirant parti de la technologie européenne développée dans le cadre d’initiatives quantiques financées par l’UE, de programmes de recherche nationaux et d’investissements privés.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, conclut :

« Voici un exemple de projet européen par excellence. Grâce à la mise en commun de ressources et de savoir-faire, nous pouvons jouer un rôle moteur dans un domaine essentiel pour l’avenir de notre société numérique. Cela contribue à la lutte que nous menons contre le changement climatique. Et il s’agit d’une étape essentielle dans notre volonté de déployer en Europe une infrastructure de supercalcul et d’informatique quantique de classe mondiale accessible dans toute l’UE. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
OutSystems - Developpement Low code par DYNACENTRIX

Depuis mars 2022, dynacentrix est partenaire intégrateur de la solution de développement low-code visuel, à base de modèles assistés par une ia de la ...

 

Profitez de l'offre Cyber Monday :
1 an d'abonnement électronique pour 15€

Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.